Un grand quotidien qui couvre le mouvement des Salariés de la réparation navale à Brest, ceux qui défendent à juste titre Allocation de Cessation Anticipée d’Activité des Travailleurs de l’Amiante (ACAATA) et les dangers de l’amiante.

 Le dock flottant réparé à Brest de juin à août 2021 ayant été évoqué, l’Association MOR GLAZ devait répondre, et y apporter quelques détails, archives 2021. Une honte de regarder ailleurs lorsque le danger était présent sur la rade de Brest !

En effet en juin 2021 les différents services de l’Etat Français, services portuaires et autres  malgré tous ses « ces » discours, palabres, recommandations et autres, autorisaient un dock flottant sur-amianté à entrer dans le port de Brest ! Quelques mois plus tard il prenait la Mer pour se rendre à Rouen afin de servir dans ce port. Des Salariés qui ont travaillé sur ce dock ont-ils été en contact avec la fibre tueuse :« Vous les employés qui avez  travaillé au désamiantage de ce dock flottant soyez exigeants, soyez prudents, l’amiante est un produit qui tue ! Cette fibre qui provoque plus de 100.000 morts, zéro coupable, de 2500 à 5400 cancers, 1700 à 3800 morts liés à l’amiante  chaque année!

 Alors que dans le même temps le Sénateur Philippe PAUL défendait les Marins et leurs Veuves au Sénat face aux dangers, aux mortalités dus à l’amiante, ainsi que le Député Didier LE GAC engagé lui aussi dans ce combat auprès des Salariés y compris les Marins qui furent exposés à la fibre tueuse !

 Rappel des faits : Le 9 juin 2021 le navire semi-submersible « HAWK »  débarquait le nouveau dock flottant acheté par le port de Rouen afin d’être remis en état au chantier DAMEN SHIPREPAIR BREST.

Ce dock flottant d’une longueur de 223 mètres, certainement très utile pour le port de Rouen. Le navire « HAWK »  provenait  des Emirats Arabes Unis, où il avait pris en « charge »  embarqué le dock flottant au chantier Abu Dhabi Ship Building. Ce Chantier  a cédé cet équipement construit en 2014 au port de Rouen pour  quasiment 8 millions d’€, pour un cadeau empoisonné. Ce voyage, était organisé par l’Agence Rouennaise Pro Maritime International. Cette Agence avait-elle prise toutes les précautions nécessaires avant que soit exporté vers la France ce colis bourré d’un poison qui tue chaque année des milliers de Travailleurs qu’ils soient de la réparation navale ou autres secteurs ?

 Un voyage et des moyens exceptionnels pour un colis empoissonné ! En effet ce dock flottant était bourré d’amiante. Un beau spectacle pour les photographes de presse et quelques amateurs, mais en réalité, que se cache-t-il parfois derrière ces beaux articles de presse et ces photos impressionnantes.

Comment ce colis empoisonné pollueur avait-il pu quitter les Émirats Arabes Unis ?

Pourquoi la France donneuse de leçon n’a-t-elle pas été plus vigilante et exigeante avant le départ, était-elle informée de la quantité d’amiante contenue dans ce dock ?

Pour l’Association MOR GLAZ, il aurait  fallu faire une transparence très complète sur certains manquements avant le départ vers Brest, du choix de ce dock par le port de Rouen. Pour l’Association MOR GLAZ, il est scandaleux de laisser voyager un tel colis empoisonné et empoisonneur. Le port de Rouen aurait dû s’assurer que le dock avait fait l’objet d’une analyse et attention toute particulière avant de prendre la Mer !   Incohérences, ou dysfonctionnements qui mettent en danger la vie d’autrui, de personnes qui ont et qui pourraient travailler à bord de ce dock.

 L’Association MOR GLAZ vous soutient dans ce juste combat, car, oui vous devez exiger le maintien de l’ACAATA. Au lieu de s’insulter sur les plateaux télé, les Equipes des Candidats à la Présidentielle devraient s’en occuper, cette fibre tue plus que la pandémie et détruit des Familles.

Pour l’Association MOR GLAZ              Le Président Jean-Paul HELLEQUIN

En cette nouvelle année 2022 qui arrive telle la marée montante, l’Association MOR GLAZ  vous souhaite une belle année

 

peinture : Belbéoc’h                                               texte : Jean Bulot

 

Une pensée pour tous les Marins et en particulier, pour ceux qui sont éloignés de leurs Familles, de leurs Pays pour certains, qui se trouvent en Mer où quelque part le long d’un quai éloigné de toute agglomération.

Nous remercions les « SEAMEN’S CLUB » du Monde entier qui les accueillent et apportent du réconfort aux Marins, un sourire, un geste qu’ils  méritent tant.

Ces Marins si disponibles qui  approvisionnent les industries, les centrales d’achat etc… afin que les consommateurs que nous sommes puissions consommer parfois exagérément, que nous puissions circuler et nous chauffer ! Derrière ces activités Maritimes il y a des Femmes et des Hommes (Civils et Militaires) qui permettent au Monde de tourner serait-il parfois un peu disproportionné, inégalitaire et chaotique !

L’Association MOR GLAZ  a une pensée pour les Marins disparus en Mer, Pêcheurs, du Commerce, Sauveteurs, Militaires et Plaisanciers,   une pensée pour toutes ces Familles endeuillées qui sont un peu les nôtres.

Plus de 12 milliards de tonnes seront échangées en 2021, ces Marins y contribuent largement,  en 2016 l’Armateur Philippe Louis Dreyfus écrivait –« Aucune activité maritime ne serait possible sans les navigants, prêts à défier la Mer avec passion et respect. Merci donc à Mor Glaz, vigie attentive de leurs conditions de vie et de travail. Bon vent et bonne Mer à Mor Glaz ».

L’Association MOR GLAZ, félicite tous les Armateurs qui unissent leurs efforts pour protéger les Océans et qui respectent les Marins. Un Armateur Français me disait il y a quelques jours -« nous faisons tout pour qu’ils soient bien, nous faisons de notre mieux » !

Dans le domaine de la sécurité Maritime, il y a encore des efforts à réaliser, des obligations à mettre en place, telle la Sécurité Passive Embarquée, des disciplines que chacun devrait s’imposer, mieux  contrôler les navires dans les ports, plus de rigueur de la part des Assureurs, Affréteurs Sociétés de classification et autres acteurs liés aux activités Maritimes.

Plus de cohésion contre les « pseudo-armateurs » qui ne respectent ni les Marins ni l’espace de liberté que sont les Océans. Espérons que ces sujets seront largement débattus à Brest en février 2022 lors de L’One Océan Summit (le Sommet International  sur les Océans) Brest, ville Maritime s’il y en a une, et c’est bien pour cela que MOR GLAZ défend sur le port de Brest et ailleurs les zones d’activités portuaires !  Le lieu de ce Sommet International choisi par le Président Emmanuel MACRON  est une bonne nouvelle pour Brest.  Une reconnaissance pour les acteurs du secteur et tous les défenseurs  des activités liées à la Mer et au Maritime au sens le plus large.

L’  Association MOR GLAZ est satisfaite car les « décideurs » seront là et accessibles pour une Association constructive telle que la nôtre !

L’Association MOR GLAZ quant à elle continuera d’apporter des solutions simples et durables, elle continuera avec ses moyens une chasse sans relâche aux « pseudo-armateurs », aux pavillons de complaisance et « ou » non respectueux de l’Homme, de l’Environnement, des règles de sécurité et du bien-être des Gens de Mer !

L’Association MOR GLAZ est enfin satisfaite que la protection du littoral soit effectuée en France par des remorqueurs de haute Mer plus adaptés face au gigantisme des navires. Elle souhaiterait plus de moyens dédiés face au désastre des flux  migratoires des Peuples, ces Femmes, ces Hommes, ces Enfants, ces Familles qui fuient les misères, guerres, dictatures,  changements climatiques et autres dangers pour eux ! Ces Personnes qui périssent chaque jour au fond des Mers et des Océans attristent l’Association MOR GLAZ, cela est si injuste et triste ! La Mer ne doit pas devenir le linceul de ces Personnes sous l’œil impassible et gourmand  des passeurs incrédules. Après tous ces naufragés, ces disparus, « la grande bleue » ici et ailleurs ne le sera plus jamais ! L’Association MOR GLAZ demande aux Etats Européens, et à la France de mettre en place de vrais moyens pour secourir ces Migrants, des moyens sous l’autorité des Préfets Maritimes avec des navires et des Equipages  dédiés à ces missions si particulières, nous n’avons pas « plus » le droit de détourner le regard ni de rester sourd aux cris au MAYDAY de ces naufragés !

Belle Mer, bon cap et tenez bon la barre en 2022, grâce à vous le cap sera maintenu, l’Association ne peut rien sans votre soutien et votre fidélité. L’Association MOR GLAZ, remercie toutes et tous les Adhérents, Sympathisants et soutiens !

Pour l’Association MOR GLAZ     Le Président Jean-Paul HELLEQUIN

L’ Association MOR GLAZ  Souhaite un bon rétablissement pour les quatre Marins  Sauveteurs de la vedette « AMIRAL AMMAN »  de la Société Nationale de Sauvetage en Mer  de la Baie d’Audierne,

L’ Association MOR GLAZ  Souhaite un bon rétablissement pour les quatre Marins  Sauveteurs de la vedette « AMIRAL AMMAN »  de la Société Nationale de Sauvetage en Mer  de la Baie d’Audierne, un accident pour aller secourir dans la nuit du vendredi 25 décembre 2021, cela démontre, confirme  que seule la Mer est la maitresse des lieux. Une Sincère compassion avec ces Marins et leurs Proches !

La gestion et l’exploitation du navire de recherches Océanographiques « BELGICA » est attribuée depuis quelques semaines après un appel d’offres à l’Armateur Français GENAVIR, filiale de l’Institut Français de Recherche pour l’Exploitation de la Mer (IFREMER).

Une première en Europe ! Qui ne pourrait pas être satisfait de cette bonne nouvelle ?

Tout marché remporté par la France dans le domaine Maritime ne peut que satisfaire l’Association MOR GLAZ qui défend la Mer, les Marins et les Activités Maritimes. Ces appels d’Offres qui ramènent trop souvent les conditions de travail des Salariés vers le bas afin d’obtenir des marchés, ce qui ne sera pas le cas cette fois pour les Marins mis à disposition par GENAVIR. Cependant la vigilance doit rester !

Propriété de la Politique Scientifique Fédérale Belge (BELSPO) équivalent d’IFREMER en France, le navire de recherches Océanographiques « BELGICA » est désormais armé et opéré par GENAVIR. Ce principal Armateur de la Flotte Océanographique Française devient ainsi le premier Armateur Français  à gérer un navire sous pavillon Belge.

Présenté de cette manière tout paraît très simple, très cocorico même, sauf que –« ce pavillon Belge, ressemble de très près à un pavillon bis appelé communément Pavillon Economique, qui peut parfois permettre une forme de complaisance. Ces Pavillons  pour l’Association MOR GLAZ permettent parfois de ne pas respecter toutes les règles Sociales que nous défendons au quotidien.

Le navire « BELGICA » sous pavillon Belge est dorénavant géré par l’Armement Français GENAVIR, plus précisément  par une filiale, Océan Data qui embauche plusieurs Marins Lettons via une Société de Manning « Clyde Marine »  basée en Ecosse et via son bureau de Riga capitale de la Lettonie. L’Association MOR GLAZ cite souvent cet Armateur Français  pour son exemplarité, sur le maintien du Pavillon Français 1er Registre, arrêts techniques des navires parfois en France lorsque cela est possible Brest et Concarneau (d’autres font fi de cette option), une bonne gestion de la pandémie etc…. Non, ce n’est pas un plaidoyer pour GENAVIR, mais une constatation objective pour un Armateur Français !  

Le BELGICA dispose de tous les équipements nécessaires à la réalisation des campagnes Scientifiques des zones polaires à la zone intertropicale.  Son terrain d’exploration couvre la Mer du Nord, bien au-delà du cercle polaire arctique, l’océan Atlantique en descendant jusqu’à l’Afrique de l’Ouest, la mer Méditerranée et à la Mer Noire. L’Etat Français devrait investir dans ce type de navire, l’Association MOR GLAZ le réclame depuis des années, -« investissons utile, faisons dès à présent les bons choix, ne soyons pas des spectateurs, prenons le cap, ce cap qui avait été défendu par le Président Emmanuel MACRON aux Assises de la Mer à Montpellier en 2019 » !  

Ce navire de Recherches Océanographiques, de 71,40 mètres de longueur et de 16,80 mètres de large  sera armé d’un effectif constant peu importe les missions par 15/16 Marins sous le statut de navire auxiliaire de la Marine Belge et battra le pavillon correspondant. Commandant, Second Capitaine et Lieutenant : trois Officiers de la Marine Nationale Belge mis à disposition du BELSPO (équivalent de IFREMER) Chef Mécanicien, Second Mécanicien, Troisième Electronicien , Officiers GENAVIR,  Maître d’Equipage, Ouvrier Mécanicien, Maitre Electricien  GENAVIR ( que les Marins mis à disposition acceptent ces postes, ils seront par déduction  créateurs d’emplois chez GENAVIR) quatre Matelots, un Cuisinier, un Steward Lettons.

Depuis plusieurs années, l’Association MOR GLAZ revendique une Flotte Française de Recherches Océanographiques plus importante, la Flotte de GENAVIR est performante et reconnue par les Scientifiques du Monde entier, elle doit se développer, elle doit entrer dans la Flotte stratégique pour des raisons évidentes et de bon sens. Notre avenir se trouve sur et dans les Mers et les Océans ! L’investissement de l’Etat Français doit-être rapidement réalisé, avec une visibilité sur du long terme concernant la Flotte de Recherches Océanographiques, et si  le prochain navire de   GENAVIR se nommait « FRANCE » ?

Pour l’Association MOR GLAZ    Le Président Jean-Paul HELLEQUN

Le vendredi 26 novembre 2021, les Marins Pêcheurs se sont mobilisés afin d’attirer l’attention, sur les difficultés qu’ils rencontrent et rencontreront occasionnées par la sortie des Britanniques de l’Union Européenne.

 

Les accords signés ne seraient pas respectés « nous dit-on » l’Union Européenne serait-elle aussi faible, aussi peu combattive et respectée face à Boris JOHNSON  Premier Ministre du Royaume Uni ? 

La France 5ème puissance et l’Europe n’arriveraient-elles plus à se faire entendre, à faire respecter les accords signés, mais ces accords étaient-ils aussi favorables que colportés ici et là ? Quelles sont les volontés des uns et des autres afin d’éviter un « Trafalgar » pour notre flotte de Pêche !!! 

Les déclarations de la Ministre de la Mer en Bretagne le 18 novembre 2021, sont perçues comme un coup de canon sous la ligne de flottaison, annonçant le naufrage de plusieurs Sociétés Maritimes qui n’obtiendront pas le droit de travailler dans certaines eaux Britanniques post-BREXIT.

Cette déclaration est un aveu d’échec, la Ministre n’étant qu’une porte-parole, une messagère de  l’Union et de la Commission Européenne distribue des Euros. Ce n’est pas la première fois que ces mesures d’aides sont évoquées,  la Ministre préparant clairement les pêcheurs à des décisions difficiles pour eux…, jusqu’ici rejetées par les Comités des Pêches qui exigent « le renouvellement de toutes les licences ».

Où sont les Députées et Députés Européens qui étaient de passage à Brest le 10 septembre 2021, qui accompagnaient le Président de la Commission des Pêches à Bruxelles, ceux qui demandaient aux Pêcheurs de partager leur espace, quel espace « l’abime ».

Rappelons que les comptes doivent être demandés aux Elues et Elus Européens, aux Commissaires et autres qui se vantaient, se glorifiaient même parfois d’un accord exemplaire qui ferait date. En effet «  cet accord » fera date pour les Sociétés  Maritimes qui vont sombrer, dont le MAYDAY n’aura pas été reçu !

La journée du 26 novembre 2021,  présentée comme un coup de semonce des  Marins Pêcheurs était soutenu par l’Association MOR GLAZ, et le sera lors des prochaines actions.

L’Association MOR GLAZ demande aux Marins Pêcheurs « Patrons et Matelots » de rester unis comme un Equipage. Les annonces et menaces sans lendemain du Président de la République et de certains Membres du Gouvernement à l’encontre du Premier Ministre Britannique ne servent à rien. L’Europe est la seule à n’avoir pas su négocier, les coups de cornes et autres coups de barres ne servent à rien !

 Pour l’Association MOR GLAZ    Le Président Jean-Paul HELLEQUIN

Le vendredi 26 novembre 2021, les Marins Pêcheurs se sont mobilisés afin d’attirer l’attention, sur les difficultés qu’ils rencontrent et rencontreront occasionnées par la sortie des Britanniques de l’Union Européenne.

 

 

Les accords signés ne seraient pas respectés « nous dit-on » l’Union Européenne serait-elle aussi faible, aussi peu combattive et respectée face à Boris JOHNSON  Premier Ministre du Royaume Uni ? Consultez le site WWW.MORGLAZ.ORG

La France 5ème puissance et l’Europe n’arriveraient-elles plus à se faire entendre, à faire respecter les accords signés, mais ces accords étaient-ils aussi favorables que colportés ici et là ? Quelles sont les volontés des uns et des autres afin d’éviter un « Trafalgar » pour notre flotte de Pêche !!! 

Les déclarations de la Ministre de la Mer en Bretagne le 18 novembre 2021, sont perçues comme un coup de canon sous la ligne de flottaison, annonçant le naufrage de plusieurs Sociétés Maritimes qui n’obtiendront pas le droit de travailler dans certaines eaux Britanniques post-BREXIT.

Cette déclaration est un aveu d’échec, la Ministre n’étant qu’une porte-parole, une messagère de  l’Union et de la Commission Européenne distribue des Euros. Ce n’est pas la première fois que ces mesures d’aides sont évoquées,  la Ministre préparant clairement les pêcheurs à des décisions difficiles pour eux…, jusqu’ici rejetées par les Comités des Pêches qui exigent « le renouvellement de toutes les licences ».

Où sont les Députées et Députés Européens qui étaient de passage à Brest le 10 septembre 2021, qui accompagnaient le Président de la Commission des Pêches à Bruxelles, ceux qui demandaient aux Pêcheurs de partager leur espace, quel espace « l’abime ».

Rappelons que les comptes doivent être demandés aux Elues et Elus Européens, aux Commissaires et autres qui se vantaient, se glorifiaient même parfois d’un accord exemplaire qui ferait date. En effet «  cet accord » fera date pour les Sociétés  Maritimes qui vont sombrer, dont le MAYDAY n’aura pas été reçu !

La journée du 26 novembre 2021,  présentée comme un coup de semonce des  Marins Pêcheurs était soutenu par l’Association MOR GLAZ, et le sera lors des prochaines actions.

L’Association MOR GLAZ demande aux Marins Pêcheurs « Patrons et Matelots » de rester unis comme un Equipage. Les annonces et menaces sans lendemain du Président de la République et de certains Membres du Gouvernement à l’encontre du Premier Ministre Britannique ne servent à rien. L’Europe est la seule à n’avoir pas su négocier, les coups de cornes et autres coups de barres ne servent à rien !

 

Pour l’Association MOR GLAZ

Le Président Jean-Paul HELLEQUIN

Que pouvons-nous dire de la situation des Marins du  cargo Algérien « SAOURA » qui est détenu à Brest depuis le vendredi 29 octobre 2021? 

 

 

Ce cargo en provenance d’Algérie, qu’il avait quitté le 29 septembre 2021, devait rejoindre Anvers avec une cargaison de conteneurs vides (une période durant laquelle les conteneurs sont si recherchés, convoités).

Lorsque ce cargo avait quitté l’Algérie, les Marins étaient déjà dans cette situation Sociale scandaleuse. Le cargo était resté au mouillage en baie de Douarnenez (dans le Finistère) plusieurs jours afin  de tenter de remédier à un problème d’injecteurs et de bouilleur. Puis il a escalé à Brest pour s’approvisionner en vivres et en eau douce !

Une visite à bord des inspecteurs du Centre de Sécurité des Navires de Brest est venue compliquer cette escale improvisée pour le navire de la Compagnie Nationale Algérienne de Navigation (C.N.A.N). 

L’inspection effectuée à bord a permis de relever quelques déficiences, des problèmes sur des équipements électroniques, des conditions d’hébergement et de vie sous normes, mais surtout des salaires impayés depuis plusieurs mois pour les 22 Membres de l’Equipage.  En application des dispositions du Mémorandum de Paris, applicables à tous les navires en escale, le cargo n’a donc pas été autorisé à appareiller.

L’Association MOR GLAZ comme toujours bien informée a aussitôt prévenu Laure TALLONNEAU, l’Inspectrice de la Fédération Internationale des Transports (ITF) afin de  tenter de chiffrer les salaires impayés et de débloquer la situation. Une tâche difficile, les situations des Marins du bord étant semble-t-il très disparates. Des contrats de travail et des fiches de paie non conformes à la  Maritime Labour Convention (MLC)- pourtant applicable depuis 2013 dans la plupart des ports d’escale. Au total, plus de 60 000 Euros seraient dus, pour 3 mois de salaire, alors que les montants des salaires sont extrêmement bas et bien en dessous des minimum de l’Organisation Internationale du Travail (OIT)  / ITF.

L’argent qui devait être remis aux Marins durant le week-end ne l’a toujours pas été. Pour avoir rencontré des dizaines de situations semblables, et d’après nos contacts, la Compagnie Nationale Algérienne de Navigation serait ruinée et ne pourrait plus faire face à ces « ses » dettes. Elle serait en cessation de paiement !

La situation se déroule certes dans un contexte de relations tendues entre les autorités Françaises et Algériennes qui pourraient  durcir le conflit, mais pour l’Association MOR GLAZ, tous les Marins doivent être défendus de la même manière et avec la même détermination, quelle que soit les relations diplomatiques de la France !

Depuis le début de cette affaire honteuse et ubuesque, l’Association MOR GLAZ dénonce les pratiques et comportements  de ce pavillon National des pires « pseudo-armateurs », qui exploitent des Marins, qui ne remplissent ni leurs contrats ni leurs obligations élémentaires. Dans ce cas, l’Armateur est un Etat. Ces Marins doivent être sauvés de ce naufrage Social. Nous savons aussi, que la C.N.A.M  essaie d’arnaquer ces « ses » pauvres Marins  en immisçant des retenues sur les salaires.

La Compagnie Nationale  tente désespérément de limiter  sa responsabilité en incriminant la COVID. Pourtant aucun autre abandon n’est à déploré dans la région. Et les impayés de salaires sont bien antérieurs à la COVID  (un accord d’entreprise de 2015 accordait déjà un délai de paiement des salaires). La question que se pose sérieusement l’Association MOR GLAZ est la suivante. Ces pauvres Marins se retrouvent-ils en situation d’abandon et que font les Administrations, qui ont l’obligation de faire cesser ce délit ?

L’Association MOR GLAZ, à une pensée toute particulière pour l’Equipage du « SAOURA » leurs Familles, et ceux des autres navires se trouvant dans la même scandaleuse et douloureuse situation !

 

Pour l’Association MOR GLAZ             Le Président Jean-Paul HELLEQUIN