Les 12 juin et 13 juin 2024 plusieurs rencontres et quelles rencontres !

Parce-que nous sommes libres et que nous ne faisons pas de politique politicienne ni par idéologie nous pouvons même en cette période de grand et fort coup de vent faire le bilan de ces derniers jours, de belles rencontres, de beaux combats en perspective ici et ailleurs !

-Le retour d’un séjour de Dakar en mission pour le Syndicat ITF  la Vice-Présidente de l’Association MOR GLAZ Laure TALLONNEAU : archive 10 juin 2024.  Elle a ramené dans ses bagages quelques photos de vieux navires laissé ici et là, ces navires ont certainement contribué à vider un peu plus la Mer et à exploiter quelques Marins locaux et autres ! – « Certains, disent même que ces navires seraient en attente, nous n’avons pas les mêmes normes ».

-Le Marin Pêcheur Claude HERRY sauvé d’un naufrage grâce à une union :

https://reporterre.net/Un-petit-pecheur-sauve-de-la-faillite-par-une-mobilisation-populaire-

Les 12 juin et 13 juin 2024 plusieurs rencontres et quelles rencontres ! L’arrivée du navire Humanitaire « HANDALA » à Brest. Sur le quai, il y avait des Militants pour la Paix en « PALESTINE » et quels Militantes et Militants : -« des Militants de et pour la Paix. A bord du navire des Personnes peu ou pas ordinaires puisque ce sont des Marins : Elle et ils vont naviguer durant des mois afin d’atteindre  » La Bande de GAZA ». L’Association MOR GLAZ  leur souhaite du courage ! Cet accueil était organisé par le « Collectif une Paix juste au Proche Orient » un Collectif qui regroupe plusieurs Associations !  Ces Marins de sept Nationalités dont une Femme Aoife Ni Mhurchu de Médecin Sans Frontière font partie de la communauté des Marins,

une fois à bord nous avons compris en les observant, et imaginer leur vie sur un navire qui bouge à Quai … Nous avons aussi compris la signification des mots solidarité et engagement !

Lors de la Conférence organisée le 13 juin 2024, et après les propos tenus par Fellipe Lopes et le Second Capitaine du Navire « HANDALA »

, au tour du Professeur et Docteur Raphaël PITTI de s’exprimer.

Devant une salle comble,

avec modestie il explique, pas ce qu’il vit, mais, ce que les Palestiniens vivent, « subissent »  mais aussi sur d’autres territoires en Guerre  -« des atrocités » !

Lorsque vous écoutez durant plus de deux heures de telles Personnes, vous savez ce que les mots « Guerre, Horreur et Misère » signifient.

 Toute ces Personnes sont très engagées, MOR GLAZ devait bien être là pour accueillir ces « Soldats sans Armes » ces porteurs de Paix et d’Espoir, portés par un Humanisme, des convictions hors norme, qui leurs permettent d’être ce qu’ils sont et de réaliser de telles épreuves !

L’Association MOR GLAZ ne pouvait que rendre hommage à cette Femme et a tous ces Hommes, à cet Equipage du « HANDALA » aux Militants organisateurs.

Merci à Laure TALLONNEAU, Jean-François LE TELLIER, Pascal DELPIERRE et quelques Autres….d’être présents !

Le 18 juin 2024 l’Association MOR GLAZ apprenait que le Groupe Français PAPREC avait officialisé le rachat des Recycleurs Bretons et que la Déconstruction « le Recyclage » des navires restait une ambition pour le Président Jean-Pierre DENIS. Qui plus que l’Association MOR GLAZ ne pourrait se satisfaire de cette annonce et de ces ambitions des Repreneurs des Recycleurs Bretons . archive 4 mai 2024

 Pour l’Association MOR GLAZ      Le Président Jean-Paul HELLEQUIN

Combien de « PRINCESSE JESSICA » sur les Océans ? Le dernier Pavillon de ce navire était celui du TOGO mais, rien à bord ne le prouve, donc il est devenu un engin flottant ! 

Tel un Médecin qui suivrait un Malade dangereux et contagieux, l’Association MOR GLAZ essaie de prendre des nouvelles des Marins que nous avons essayé de « secourir ». Certains de ces Capitaines « sauvés avec l’aide modeste de MOR GLAZ » plusieurs années après communiquent toujours, le Capitaine du « ANTIGONE Z » par exemple, ce Capitaine refusa de repartir avec un navire en mauvais état contre le triplement de son salaire (que de toute manière il n’aurait jamais perçu) ! La mauvaise aventure de cargo « ANTIGONE Z » fut aussi réglée grâce à la ténacité de l’Inspectrice CGT/ITF Laure TALLONNEAU et de la CGT des Marins du Grand Ouest et de l’Union Locale de Douarnenez et de quelques Amis !

En ce moment l’une des Vice-Présidentes de l’Association MOR GLAZ  se trouve au SENEGAL et plus précisément sur les quai du Grand port de « DAKAR ». Laure TALLONNEAU a ainsi retrouvé le cargo « ONDA » devenu depuis le « PRINCESSE JESSICA » quel beau nom pour un navire !

au centre : l ‘Inspecteur ITF : SEYDINA OUSMANE KEITA avec les deux Marins du Cargo PRINCESSE JESSICA ( ONDA en 2023 devenu depuis Princesse Jessica)

 

Le 16 janvier 2023, l’émission sur le Front sur France 5 sous l’objectif de la caméra des Equipes du Journaliste Hugo CLEMENT 

mettait en avant l’Association MOR GLAZ sur notre défense des Marins du Monde. Le navire ciblé était le «ONDA », que sont devenus les pauvres Marins qui se trouvaient à bord, et quel avenir pour ceux qui y sont !  

L’Association MOR GLAZ se demande si ce genre de navire pourrait encore escaler en Europe et repartir tranquillement afin de libérer la place à quai –« ni vu, ni connu » ! Ces vieilles bailles sont souvent sauvées par des mille-feuilles Administratifs et Juridiques, loi du pavillon etc… !

L’Union Européenne quant à elle et la France sont aussi « INSOCIALES » envers ces Marins   du Monde comme souvent en larguant les aussières de navires qui pourraient devenir gênants : –«  le cas du navire SKY III en décembre 2023, parti avec l’autorisation des Administrations Françaises qui se sont couchées devant l’Etat du pavillon « TANZANIEN », en est un bel exemple parmi tant d’autres !

En 2003, Francis VALLAT lors de la remise du Grand Prix de l’Institut Français de la Mer (IFM) qui m’avait été décerné pour mon soutien aux Marins du Monde, je l’avais partagé avec toutes celles et ceux qui menaient ce combat pour les Marins du Monde. Parfois, j’ai le sentiment que nous avançons, et puis ce chiffre de 1700 Marins abandonnés en 2023 donne des frissons, il vous ramène à la triste réalité sociale et aux véritables conditions de vie de ces pauvres Marins du Monde et de leurs Familles !

La vice-Présidente de l’Association MOR GLAZ dont l’activité est Inspectrice du Syndicat ITF (Fédération Internationale des ouvriers de Transports) nous rapporte, que tant et tant de Marins pourraient se plaindre, -« mais que la crainte d’être black listé par les Sociétés de Manning est plus forte que la dignité à pouvoir se défendre » !

L’Association MOR GLAZ quant à elle, continuera de venir en aide et de dénoncer au plus haut niveau ces dérives Sociales ! Nous continuerons de mettre celles et ceux qui devraient faire respecter certaines règles face à leurs responsabilités !

Combien de « PRINCESSE JESSICA » sur les Océans ? Le dernier Pavillon de ce navire était celui du TOGO mais, rien à bord ne le prouve, donc il est devenu un engin flottant ! 

Pour l’Association MOR GLAZ      Le Président Jean-Paul HELLEQUIN

L’Association MOR GLAZ tire comme d’autres, des conclusions après ce terrible naufrage.

Tout d’abord une pensée pour les trois Marins disparus dans la nuit du 14 au 15 janvier 2021 au large de Port-en-Bessin. Courage aux Familles !

 

L’Association MOR GLAZ, espère que tous les Acteurs de cette Catastrophe sauront se remettre en cause si nécessaire. Les arguments « la plaidoirie » de Maître Gildas ROSTAIN qui acquittent le Patron du canot de Sauvetage « obligeront » de mieux redéfinir les responsabilités de tous les Canotiers de la Société Nationale de Sauvetage en Mer, mais aussi de mieux redéfinir leurs Missions de Sauveteurs et les responsabilités des uns et des autres.

L’un de nos Adhérents présents tout au long du procès Membre et Donateur de la SNSM nous faisait part de ces réflexions : -«  Nous savons que les différents acteurs ont des fautes qui ne sont pas imputables à la lettre et il faut réfléchir à ce que nous allons faire pour protéger les Sauveteurs, et tous les bénévoles, quelque soit leur domaine d’action. Cette réflexion va, je l’espère, être mise en place. Nous savons tous les deux qu’après chaque sauvetage, lors du débriefing, on tirait les enseignements de ce qui c’était passé pour les fois suivantes ».

L’Association MOR GLAZ souhaite que les navires de Pêche, puissent être mieux contrôlés par les Affaires Maritimes, car, malgré l’acquittement de cette Administration : -« plusieurs Responsables doivent ou devraient se poser des questions …. Les navires ne sont pas suffisamment contrôlés et cela est honteux !

Pour l’Association MOR GLAZ

Le Président Jean-Paul HELLEQUIN

Le navire Russe « SHTANDART » n’est plus souhaité dans aucun port Français, dommage pour le Commandant de ce navire et de son Equipage, tels des pestiférés !

Aucune Escale ne serait possible, y compris en cas de besoin d’assistance technique, qui sont celles et ceux qui osent et prennent de telles décisions ?

L’Association MOR GLAZ, ne fait pas de politique, (toutes et tous vous le savez) mais, qu’ont fait ces Marins  embarqués à bord de ce Grand Voilier Russe « SHTANDART » ,  des charpentiers pour bon nombre, pour mériter ce bannissement ? L’Association MOR GLAZ trouve cette manière de faire bien triste.

Lorsqu’un organisateur de rassemblements Maritimes s’exprime de la manière suivante  –«  On ne veut pas d’histoire, ni de bâton pour nous faire battre » cela est bien triste pour ces Marins, qui ne sont coupables de rien mais surtout pas de cet abominable conflit !

En cette période électorale, serions-nous tombés dans une xénophobie délirante et manipulatrice ? Pour l’Association MOR GLAZ les fêtes Maritimes doivent être ouvertes à tous les Marins, quel que soit leur Nationalité et le Pavillon du navire !

En février 2024  nous sommes montés à bord du navire Russe « VLADIMIR LATYSHEV » mais aussi sur des navires ou cohabitent des Marins Russes et Ukrainiens, ( 25 mars 2022 et 11 août 2023) quelle leçon de Paix et d’entente !

RAPPELONS : Sans les Marins Russes une partie des navires sous Registre  International  Français resteraient le long du quai !  Les 274.000 Marins Russes et Ukrainiens, représentent quasiment 15% des Marins du Monde ! Plus de 198.000 Russes et 76.000 Ukrainiens recensés, sans eux tout change, la circulation des produits de première nécessité et autres. Cela signifie que ces Equipages sont bien au-dessus des faiseurs de guerre, des pavillons de complaisance, des Armateurs complaisants et autres paradis fiscaux qui savent bien profiter durant cette période difficile, y compris certainement de ces Equipages qui assument et conduisent les navires à bon port ! Pourquoi s’attaquer de manière aussi « ZELEE » à ces Marins, alors que parfois ces mêmes Administrations sont inexistantes ou absentes sur les quais pour soutenir des Marins, contrôler les navires etc…!

Si le « SHANDART » transportait des marchandises jugées nécessaires ces mêmes donneurs d’ordre fermeraient-ils les yeux, comme cela s’est passé durant des mois dans le port de Brest et ailleurs . L’Association MOR GLAZ avait dénoncé  en avril en 2021 un boycott à géométrie variable. -« Le gazole rendait-il aveugle et plus clément ou alors le « gel »,  et l’immobilisation des navires serait-il appliqué selon les biens transportés ? Un flou administratif qui permettrait d’assouplir les consignes ?  « Le pétrolier Russe NS-Point suscitait quelques interrogations : il bat pavillon du Liberia mais est la propriété de la compagnie Russe SCF, filiale de la plus grande Compagnie Maritime Russe dans le transport d’hydrocarbures et partenaire de Total ».

Pour l’Association MOR GLAZ

Le Président Jean-Paul HELLEQUIN

La Vice-Présidente Laure TALLONNEAU

 

 

A maintes reprises l’Association MOR GLAZ dénonce les comportements des Armateurs Français qui prennent des habitudes parfois même « ubuesques » et « incomprises » sur le choix des chantiers tant pour : -« construire, effectuer les arrêts techniques et le recyclage des navires qu’ils ont sous leurs responsabilités » !

Dans quelques jours: le Câblier Français « PIERRE DE FERMAT » de la Société Maritime « ORANGE MARINE » entrera dans la forme numéro une du port de Brest en Bretagne.

Le « PIERRE DE FORMAT » réalisera son arrêt technique et son carénage d’une durée d’un mois dans le port de Brest !  Lien du 20 mai 2024   

L’Association MOR GLAZ rappelle également que d’autres Armateurs Français privilégient les Chantiers Français et Brestois !

Pour cette raison, l’Association MOR GLAZ décerne un « CARTON VERT » à la Société Maritime « PONANT », qui elle aussi fait le choix du Chantier Brestois afin de faire réviser deux de ses navires « le  COMMANDANT CHARCOT et le BOREAL », merci pour cette heureuse décision !.

L’Association MOR GLAZ souhaiterait pouvoir communiquer plus souvent sur des choix identiques d’Armateurs Français ! Pour nous, d’autres Sociétés Maritimes doivent se mettre dans le sillage de ces Armements, qui les mèneraient vers des Chantiers Français et pourquoi pas Brestois.

Le 22 mai 2024, l’Association MOR GLAZ rencontrait sur sa demande la Députée Européenne Madame Lydie MASSARD Candidate à sa réélection.

Nous avons évoqué les conditions Sociales scandaleuses à bord de certains navires y compris sous pavillons Français. Nos échanges furent courtois mais sans détours ! –«  La Réparation Navale, les Chantiers de déconstruction des navires Turcs  labellisés par l’Union Européenne, le Dumping Social dans le détroit du Pas-de-Calais et ailleurs, la Sécurité Maritime, la Sécurité Passive Embarquée, les contrôles des navires et des Registres d’Equipages » ! Nous avons aussi évoqué les Méga Camions etc…. !

Nous avons reproché à Madame la Députée de trop souvent se laisser déborder par les Commissaires Européens et les Lobbyistes. 

Madame Lydie MASSARD était accompagnée de Messieurs Michel BEAUPRE et de Christian GUYONVARC’H,

ce Conseiller Régional Breton s’intéresse depuis très longtemps aux activités Maritimes et aux ports. Monsieur Christian GUYONVARC’H était l’initiateur de cette rencontre, cela permet aux Candidates et Candidats d’entendre un autre discours, moins lissé, mais plus près des réalités !

Tous les trois sont Militants du Groupe Politique « Régions et Peuples Solidaires ». L’Association MOR GLAZ est intervenue plusieurs fois lors des Congrès et plus particulièrement à BAYONNE et à NANTES   en toute liberté avec nôtre franc parlé et objectivité. – « est-il nécessaire de rappeler que l’Association MOR GLAZ ne fait pas de Politique » !

Pour l’Association MOR GLAZ     Le Président Jean-Paul HELLEQUIN

Nous apprenons ce jour que le Câblier Français « PIERRE DE FERMAT » de la Société Maritime « ORANGE MARINE » effectuera cette fois son arrêt technique et son carénage d’une durée  d’un mois dans le port de Brest en Bretagne !

Très souvent l’Association MOR GLAZ dénonce les comportements d’Armateurs qui prennent des habitudes pas très orthodoxes sur le choix des chantiers tant pour : -« construire, effectuer les arrêts techniques et le recyclage des navires qu’ils ont sous leurs responsabilités » !

Nous apprenons ce jour que le Câblier Français « PIERRE DE FERMAT » de la Société Maritime « ORANGE MARINE » effectuera cette fois son arrêt technique et son carénage d’une durée  d’un mois dans le port de Brest en Bretagne !

L’Association MOR GLAZ est satisfaite que ce carénage puisse s’effectuer dans un Chantier de l’hexagone, travaux effectués et suivis  par le Chantier « PIRIOU » !

Toutes celles et ceux de la Direction de « ORANGE MARINE » qui ont participé à ce bon choix peuvent accepter cette fois nos félicitations !

Même si,  l’Association MOR GLAZ est souvent en profond désaccord avec la Direction de la Société Maritime « ORANGE MARINE », sur d’autres sujets ,  cette fois l’Association MOR GLAZ  lui accorde pour le lieu et le choix du Chantier un « CARTON VERT » ! Nous aimerions pouvoir en décerner bien plus mais ?

L’Association MOR GLAZ souhaite que d’autres Sociétés Maritimes puissent également ne pas se tromper lors de certains de leurs choix, il est primordial de fournir du travail aux Chantiers et aux ports Français, notamment lorsque ces Armateurs sont largement financés pour l’impôts et autres subventions, mais aussi lorsque ces navires assurent des missions de service public!

Pour l’Association MOR GLAZ    Le Président Jean-Paul HELLEQUIN

Pourquoi la Première activité Mondiale, « ne peut-elle pas » « ne veut-elle pas » « ne se donne-t-elle  pas tous les moyens nécessaires » afin d’être un peu plus humaine envers ces « ses » Marins restés à bord du « DALI »

ce porte-conteneurs tombé en avaries le 16 mars 2024 sur le fleuve « PATAPSCO » à proximité du port de BALTIMORE (Lien: du 4 avril 2024)

L’activité essentielle bien plus que d’autres encore, ne fait pas tout ce qu’elle pourrait pour ces Marins, les maltraitances sont de plus en plus nombreuses à bord des navires, les effectifs de plus en plus réduits, les heures de travail sont largement dépassées, le moral des Marins est en berne, à bord du « DALI » mais aussi à bord de nombreux navires –« allez donc savoir pourquoi » ?

L’Armateur du « DALI » est basé à « SINGAPOUR », le navire bat ce pavillon. Cet Armateur est souvent épinglé pour des problèmes de Contrats de travail étendus, des Conditions de vie pas très respectueuses des Marins, pour nous il est important de le signaler, de le rappeler. Nos inquiétudes sont confirmées par ce qui suit :  quasiment deux  mois plus après la catastrophe, l’Equipage du navire est toujours coincé à bord » ! Pour l’Association MOR GLAZ cette situation est scandaleuse, cela donne une image déplorable des responsables des activités Maritimes et de toutes celles et ceux qui agissent de cette manière !

Les 21Marins, 20 Indiens et 1 Sri-lankais, se trouvent toujours à son bord du « DALI », d’après les informations recueillies, ne seraient pas près de rentrer chez eux, car les investigations se poursuivent. – « Le comble les téléphones de ces Marins ont été confisqué par le Bureau Fédéral d’Enquête (FBI). Ces Marins sont isolés de leurs Familles, de leurs Amis, isolés du Monde. Le DALI va-t-il devenir une galère des temps modernes pour ces 21 Marins, tous ces Marins ont-ils commis des fautes au point d’être punis avec cette sévérité si inhumaine. Seuls les « responsables » de cette catastrophe devront être punis, pas tout un Equipage ! La catastrophe du porte-conteneurs « DALI » est déjà responsable du deuil de plusieurs Familles, d’une catastrophe Sociale, Economique et Environnementale! Ce navire est-il équipé de Sécurité Passive Embarquée ? JLMD Ecologic Group | LinkedIn

-« Le moral des Marins ne peut que chuter ». L’Association MOR GLAZ demande conjointement avec les Syndicats Singapore Maritime Officers’ Union et Singapore Organisation of Seamen’s, la restitution immédiate des téléphones aux Marins « Il faut traiter tous les marins du Monde avec un grand respect » !

Le Gestionnaire du « DALI » reconnait le rôle essentiel de ces Marins à bord, c’est bien de le reconnaître, mais il faudrait peut-être leur accorder un plus grand intérêt dans la durée le temps !

–« Echanger des Milliards de marchandises chaque année sans eux est impossible » !  

L’Association MOR GLAZ soutient toutes celles et ceux qui Militent sur place pour ces Marins.

Pour l’Association MOR GLAZ   Le Président Jean-Paul HELLEQUIN

 

 

 

 

L’Association MOR GLAZ satisfaite de la poursuite de la Déconstruction et du Recyclage des navires à Brest !

Le Démantèlement et le Recyclage des trois navires : « Le POURQUOI PAS ? » canot tout temps de la Société Nationale de Sauvetage en Mer et des deux Remorqueurs « COMMANDANT VAN DER KEMP I » et « VAN DER KEMP II » du port de Concarneau, montre de la part du Repreneur des Recycleurs Bretons et de sa Filiale « AVALEO » par le Groupe « PAPREC » la volonté de vouloir poursuivre le cap de l’Activité Industrielle de la Déconstruction et du Recyclage des navires sur le port de Brest !

Long de 18,40 m le Van der Kemp I était équipé d’un moteur de 300 ch. Le Van der Kemp II avait été construit en 19691

L’Association MOR GLAZ défend toutes les Activités Industrielles sur le port de Brest. Nous l’avons démontré par nos actions symboliques, nos débats, Conférences et nos dizaines d’articles de presse depuis des années ! –« Visitez les liens sur le site » !

Nous saluons l’engagement et les efforts effectués par le Président des Recycleurs Bretons Pierre ROLLAND et des Equipes de « NAVALEO » d’avoir osé créer et motiver cette Activité Industrielle sur le port de Brest dans le respect de l’Homme et de l’Environnement. –« et la tâche ne fut pas toujours facile pour de moult raisons » !

L’Association MOR GLAZ espère que le Groupe « PAPREC » saura maintenir et développer cette Activité Industrielle. Le Président Jean-Pierre DENIS, ancien Président du Crédit Mutuel Arkéa connait très bien le tissu Industriel qu’il soit Local, Régional, National et Mondial, cela lui sera certainement utile pour convaincre les Armateurs à venir Déconstruire et faire Recycler certains de leurs navires en France et pourquoi pas à Brest ! – « Que ces navires soient Civils ou Militaires » !

L’Association MOR GLAZ souhaite un développement de l’Activité Industrielle et que toutes les Activités trouvent leur place sur le port de Brest dans le respect de chacun, des Salariés et de l’Environnement.

L’Association MOR GLAZ       Jean-Paul HELLEQUIN

Les Associations MOR GLAZ et du Remorquage dénoncent une fois de plus le réflexe de certains armateurs de délocaliser les arrêts techniques de leurs navires à l’étranger sans état d’âme…..

Le 15 février 2024, deux Fédérations Syndicales allaient à l’abordage afin de dénoncer l’arrêt technique du Remorqueur « Abeille MEDITERRANEE » dans un Chantier de Réparation Navale Tunisien.

La Direction Générale de la Société Maritime « Les Abeilles INTERNATIONAL » explique tant bien que mal que cette démarche ne serait que consultative : – « de qui se moque-t-on » ?

Les Associations ne peuvent pas être d’accord avec de telles investigations « des délocalisations » vers des Chantiers implantés hors de France, chacun connait les Missions de ces navires emblématiques depuis août 1978. Le Remorqueur « Abeille Méditerranée » et les autres navires de la Flotte hormis le supply « Abeille HORIZON » sont affrétés à plein temps par l’Etat Français. Certaines années plus de 90% du Chiffre d’affaires provient de la poche du Contribuable, pour des Missions essentielles.  Effectuer l’arrêt technique du Remorqueur dans un Chantier Etranger est, n’avoir aucun respect pour l’Etat Français et les Contribuables !

Les Associations précitées dénoncent depuis des années cette idée de vouloir   délocaliser les arrêts techniques des navires souvent financés par les contribuables -« rappelons si cela est nécessaire que le Chiffre d’affaires de la Société Maritime « Les Abeilles INTERNATIONAL » est pour plus de 90% financé par les Contribuables. Rappelons « aussi » que la Société perçoit des aides importantes de l’Etat Français, comme d’autres Armateurs sans scrupule qui se gavent d’aides sans aucun retour. D’après ce qui nous est rapporté, les arguments de la Direction Générale des « Abeilles » sont pour nous qui connaissons bien l’entreprise et son Histoire « irrecevables » « incohérents » ils sont justes dans l’air du temps -« aller vers le moins coûteux et tant pis pour le reste, y compris pour les conditions des Salariés qui devront effectuer ces travaux »!

Mais, un changement de cap est possible, la Société Maritime « Les Abeilles INTERNATIONAL » est depuis peu dans le giron du Grand Groupe Maritime « BOLUDA » que nous connaissons depuis longtemps ! –« des Gens Sérieux par ce que nous savons » !

Dès le 5 décembre 2023 les Associations, avaient souhaité sans le citer nommément que le Groupe Maritime « BOLUDA » reprenne la barre des « Abeilles » ce souhait nous l’avions réitéré dans plusieurs communiqués de presse. Nous espérons pouvoir compter sur les Dirigeants de « BOLUDA » afin qu’ils fassent effectuer les arrêts techniques des Remorqueurs de haute Mer dans des Chantiers Français, un juste retour !    

 

Pour les Associations MOR GLAZ et du Remorquage, tous les arrêts techniques de ces Remorqueurs doivent être effectués en France, les raisons sont multiples, mais, aussi par respect pour les Financeurs et les Utilisateurs, n’ouvrons pas plus que nécessaire les écluses de la mondialisation ! .

 

Pour l’Association MOR GLAZ et du Remorquage

Le Président Jean-Paul HELLEQUIN

Par Stéphane Jézéquel, Isabelle Jaffré   Le 16 avril 2024 à 19h35

Le rachat des Recycleurs bretons par le géant Paprec change la donne à Brest dans le secteur de la gestion des déchets. La multinationale mise cependant sur le local en nommant, à la tête de l’entreprise, Jean-Pierre Denis, ancien président du Crédit Mutuel Arkéa.

La marque Navaleo avait été lancée en 2017 par les recycleurs bretons pour s’attaquer au marché de la déconstruction navale. (Photo Lionel Le Saux/Le Télégramme)

La reprise des Recycleurs bretons (48 M€ en 2023, 200 salariés) par le géant Paprec (13 000 salariés dans le monde, 2,5 Md€ de CA en 2022), effective le 14 juin 2024, va changer le paysage industriel brestois. Depuis des décennies, les Recycleurs bretons de Pierre Rolland, son président, et Guyot Environnement de la famille Guyot se partageaient un secteur dans une saine et loyale concurrence. Ce n’était pas forcément le grand amour entre les deux, mais deux groupes familiaux et indépendants résistaient à la pointe bretonne face aux multinationales du secteur du déchet.

Jean-Pierre Denis à la tête des Recycleurs bretons

Désormais, Erwan Guyot, président de Guyot Environnement devra batailler contre un grand groupe international aussi à domicile. Pour autant, l’homme qui va prendre la présidence des Recycleurs bretons est loin d’être un inconnu dans le tissu économique local. Il est en effet prévu que Jean-Pierre Denis, vice-président de Paprec, et surtout ancien président de la banque du Relecq-Kerhuon, Crédit Mutuel Arkéa, prenne les rênes de l’entreprise, une fois l’opération bouclée, en juin.

À lire sur le sujetPaprec prend le contrôle des Recycleurs bretons

Avec cette acquisition, Paprec s’installe donc en force dans le Nord-Finistère avec cinq déchèteries à Guipavas (29), Guilers (29), Crozon (29), Plouigneau (29) et Caudan (56) et trois sites de production à Guipavas, Guilers et Argentré-du-Plessis (35). Jusque-là, Paprec dispose d’un seul site en Finistère, une usine de recyclage à Briec.

Spécialiste de la gestion des déchets, Les Recycleurs bretons s’étaient diversifiés dans la déconstruction de navires à partir de 2017 avec leur marque Navaleo. Les trois dernières années ont été cependant plus compliquées dans la déconstruction, sur fond de marché militaire en grande partie remporté par Veolia à Bordeaux. L’accident mortel du responsable de la sécurité de Navaleo, à bord du cargo Captain Tsarev en 2016, avait été un coup très dur à encaisser pour Pierre Rolland.

Paprec entend bien accroître ses investissements et activités dans le secteur de la déconstruction.

Continuer à développement la déconstruction navale

Paprec aura-t-il la même appétence pour la déconstruction de navires civils ou militaires ? Oui, assure le groupe, qui compte une dizaine de sites dédiés à la déconstruction des sous-marins, bateaux, avions et trains. Paprec Métal Déconstruction démantèle actuellement des sous-marins nucléaires à Cherbourg ou encore des bateaux de pêche à Bordeaux. Le groupe a également récemment acquis SME dans le Grand Est, spécialisé de la déconstruction ferroviaire. « Paprec est le premier acteur de la déconstruction en France et entend bien accroître ses investissements et activités dans ce secteur », ajoute Jean-Pierre Denis, dont le développement de l’activité de déconstruction navale sera l’une des missions.Bas du formulaire

Selon Jean-Paul Hellequin, grand défenseur de la déconstruction navale à Brest, l’arrivée de Paprec est un signe plutôt positif pour cette activité industrielle portuaire. « Les Recycleurs bretons ont développé un outil performant qui a fait ses preuves avec un grand nombre de déconstructions qui ont fait référence. Il n’y a pas de raison que cela ne continue pas ».

Pour aller plus loin

Brest #Mer #Construction navale #Economie #Entreprise

Revenir en arrière

Paprec reprend les Recycleurs bretons : le paysage du recyclage remodelé à la pointe bretonne