Que de moyens nautiques en action pour ramener vers le port refuge « LE HAVRE » le convoi du Remorqueur CHRISTO XXIV et le VARZUGA avant qu’il reprenne sa route  vers la TURQUIE.

 

L’Association MOR GLAZ plutôt satisfaite, durant cette escale un peu forcée, chacun devra jouer son rôle afin que ce convoi reprenne la Mer dans des conditions optimales de sécurité !

Tous les services de l’État, ceux du port d’escale et les Administrations concernées doivent être zélés !

L’Association MOR GLAZ demande au Centre de Sécurité des Navires du port LE HAVRE  de ne délivrer aucune dérogation à ce Remorqueur, aucune dérogation Sociale ni technique, aurait-il une convention ITF .

Dans la nuit du 4 au 5 mai 2021, les Services de l’Action de l’État en Mer sous l’Autorité du Préfet Maritime  avaient  évité le pire dans le détroit du Pas de Calais, lors de la dérive du vieux navire « VARZUGA » après la rupture de la remorque du Remorqueur  le « CHRISTO XXIV ».

Il faut donc éviter tout autre incident pouvant mettre en danger la vie des Marins du « CHRISTO XXIV » et des navires qu’il pourrait croiser. La route est longue pour aller jusqu’au chantier de déconstruction dans le port de «ALIAGA » en TURQUIE.

Un chantier aux normes douteuses, seul intérêt pour les Armateurs d’y faire déconstruire leurs vieux navires vraisemblablement  « des prix bas » !

Les difficultés rencontrées par ce convoi rappellent les risques, les difficultés et les dangers de ces remorquages sur de longues distances, d’où la nécessité pour l’Association MOR GLAZ et notre argumentation depuis plusieurs années de recycler les navires en fin de vie au plus près. Le chantier du port de « ALIAGA » n’était peut-être pas la solution, mais le moins disant est toujours le mieux disant pour d’autres !

Ce convoi est passé et va passer devant des chantiers de déconstruction de navires qui ne pratiquent pas tout à fait la même activité Industrielle qu’en TURQUIE, ces chantiers eux, pratiquent l’Activité avec rigueur et pratique du  Recyclage en respectant des normes Sociales et Environnementales rigoureuses, que nous saluons et défendons.

Pour l’association MOR GLAZ, ce convoi était  celui de tous les dangers Maritimes, faisons qu’il soit aux normes strictes avant de repartir !

Pour l’Association MOR GLAZ      Le Président Jean-Paul HELLEQUIN

 

C/c : aux Ministères et Administrations concernés

 

 

Que de moyens nautiques en action pour ramener vers le port refuge « LE HAVRE » le convoi du Remorqueur CHRISTO XXIV et du VARZUGA avant qu’il reprenne sa route  vers la TURQUIE.

 

 

L’Association MOR GLAZ plutôt satisfaite, durant cette escale un peu forcée, chacun devra jouer son rôle afin que ce convoi reprenne la Mer dans des conditions optimales de sécurité !

 

Tous les services de l’État, ceux du port d’escale et les Administrations concernées doivent être zélées cette fois ! L’Association MOR GLAZ demande au Centre de Sécurité des Navires du port LE HAVRE  de ne délivrer aucune dérogation à ce Remorqueur, aucune dérogation Sociale ni technique, aurait-il une convention ITF !

Dans la nuit du 4 au 5 mai 2021, les Services de l’Action de l’Etat en Mer sous l’Autorité du Préfet Maritime  avaient  évité le pire dans le détroit du Pas de Calais, lors de la dérive du vieux navire « VARZUGA » à la dérive  après la rupture de la remorque du Remorqueur  le « CHRISTO XXIV ». Il faut donc éviter tout autre incident pouvant mettre en danger la vie des Marins du « CHRISTO XXIV » et des navires qu’il pourrait croiser, la route est longue pour aller jusqu’au chantier de déconstruction dans le port de «ALIAGA » en TURQUIE. Un chantier aux normes douteuses, seul intérêt pour les Armateurs d’y faire déconstruire leurs vieux navires vraisemblablement des prix bas !

Les difficultés rencontrées par ce convoi rappellent les risques, les difficultés et les dangers de ces remorquages sur de longues distances, d’où la nécessité pour l’Association MOR GLAZ et notre argumentation depuis plusieurs années de recycler les navires en fin de vie au plus près. Le chantier du port de « ALIAGA » n’était peut-être pas la solution, mais le moins disant est toujours le mieux disant pour d’autres !

Ce convoi est passé et va passer devant des chantiers de déconstruction de navires qui ne pratiquent pas tout à fait la même activité Industrielle qu’en TURQUIE, ces chantiers eux, pratiquent l’Activité avec rigueur et pratique du  Recyclage en respectant des normes Sociales et Environnementales rigoureuses, que nous saluons et défendons.

Pour l’association MOR GLAZ, ce convoi était  celui de tous les dangers Maritimes, faisons qu’il soit aux normes strictes avant de repartir !

 

Pour l’Association MOR GLAZ      Le Président Jean-Paul HELLEQUIN

 

C/c : aux Ministères et Administrations concernés

 

Hier, l’Association MOR GLAZ félicitait les intervenants, tous les services de l’Etat et les Sauveteurs qui avaient  évité le pire dans le détroit du Pas de Calais, lors de la dérive du vieux navire « VARZUGA » après la rupture de la remorque du Remorqueur  vétuste  le « CHRISTO XXIV ». Nous pensons qu’il serait plus facile, pour Madame la Ministre de la Mer d’empêcher à ce convoi de repartir dans de mauvaises conditions que de couper l’électricité aux iles anglo-normandes !

 

Ce Remorqueur n’aurait pas dû pouvoir prendre la Mer, quitter le port de « MOURMANSK » pour une telle mission,  devenue une aventure incertaine depuis 48 heures pour ce convoi !

La vétusté  du « pseudo-Remorqueur » et de la coque, en attente au large de Saint-Vaast-la-Hougue (Manche) «en zone refuge » inquiète l’Association MOR GLAZ : par ce communiqué nous demandons aux Autorités Françaises de ne pas laisser repartir ce convoi, qui serait un danger pour les autres navires, pour les Marins embarqués à bord du « CHRISTO XXIV » et pour l’Environnement !

Nous pensons qu’il serait plus facile, pour Madame la Ministre de la Mer d’empêcher à ce convoi de repartir dans de mauvaises conditions que de couper l’électricité aux iles anglo-normandes !

Les difficultés rencontrées par ce convoi rappellent les risques, les difficultés de ces remorquages sur de longues distances ou pas, d’où la nécessité pour l’Association MOR GLAZ et notre argumentation depuis plusieurs années de recycler les navires en fin de vie au plus près, ou alors de respecter toutes les conditions et règles de sécurité imposées à ce type de remorquage (Visite du portage de la remorque, et un homme à bord du navire remorqué si nécessaire etc.)

Pour l’association MOR GLAZ, ce convoi est celui de tous les dangers Maritimes !

 Pour l’Association MOR GLAZ      Le Président Jean-Paul HELLEQUIN

 

c/c : aux Ministères et Administrations concernés

L’Association MOR GLAZ souhaite en toute objectivité communiquer sur le champ éolien qui va être implanté, imposé au large des Côtes Bretonnes puis ailleurs sur le littoral Français. Pourquoi les Pêcheurs se sont-ils si vite démobilisés sur un sujet aussi important, peut-être même vital pour le devenir de la pêche dans cette zone ?

L’Association MOR GLAZ n’est pas systématiquement  opposée à toutes les innovations, et modernités bien au contraire même, « et cela provoque des débats entre les Membres  du Bureau »  mais, encore faudrait-il, que ces innovations, présentées trop souvent comme des solutions miracles et nécessaires, ne suppriment pas d’autres activités contrôlées respectueuses de l’Homme et de l’Environnement. Il ne faut surtout pas non plus que ces « soi-disant » nécessités n’agressent, ni ne bousculent les fonds marins,  la faune et la flore au nom d’idéologies « de certitudes »  environnementales et autres qui n’en sont peut-être pas !

Il y aura certes les 62 éoliennes sur et à proximité du gisement de Coquilles Saint-Jacques, à 27 kms des Côtes Bretonnes. Une implantation qui va occasionner des chantiers importants, des tonnes de béton seront déversées à plus de trente mètres de profondeur, ce béton sera invisible, mais il sera bien là sous la Mer et déclaré inoffensif comme toujours. Puis  les souilles (sillons) qu’il faudra creuser pour enfouir les câbles conducteurs sur plus de 70 kms en cumulés ! Et tout ça pour produire moins de 10% de la consommation électrique des Bretons. L’Association MOR GLAZ, qui soutient la pêche Artisanale pour de bonnes et nombreuses  raisons, est  triste de constater que les Marins  Pêcheurs se soient aussi vite démobilisés, il y va pourtant de leur survie et de celle des fonds Marins dans cet espace qu’ils protègent depuis des décennies ! Cette zone sera soumise et  bousculée pour satisfaire quelques-uns.

L’un des Adhérents à L’Association MOR GLAZ homme d’Affaires Français connu écrivait –«   Cher Jean-Paul. S’agissant des éoliennes : je suis très opposé aux grandes éoliennes que ce soit sur terre ou en mer. Leur bénéfice écologique global est très faible voire négatif (cf. le bilan pour l’Allemagne de sa politique « verte » qui est un désastre en termes d’émissions de CO2). Et les grandes éoliennes sont toujours une pollution visuelle et un danger pour les oiseaux et par ailleurs, en mer, elles peuvent être dangereuses. Donc de petites éoliennes sur terre pourquoi pas … mais sur mer, à mon avis il faut se battre pour qu’il n’y en ait pas du tout. Les hydroliennes en sont à ma connaissance à un stade assez expérimental … Je suis de façon générale toujours partant pour que l’on cherche des technologies nouvelles, donc pourquoi pas étudier différents types d’hydroliennes… mais il faut être très rigoureux sur les études d’impact ( flore et faune) et par ailleurs je pense que le bilan financier va être désastreux ( elles vont s’encrasser, se couvrir d’algues etc….. et il va falloir en permanence aller les démonter et les réparer ou nettoyer …. sauf à faire le vide de toute vie autour d’elles et alors là ce serait un désastre !). A bientôt. Amitiés ».

Pour l’Association MOR GLAZ, ces chantiers n’apporteront pas d’emplois de Marins Français. Nous ne sommes plus certains, que cette solutions soit la bonne et qu’elle n’occasionne pas plus de mal que de bien y compris pour l’Environnement Marin. Est-ce une obligation de toujours vouloir se soumettre aux décisions de l’Union Européenne. L’Association MOR GLAZ déplore cette fois encore cette attaque contre les Pêcheurs Artisanaux. Une attaque contre la Mer car ne soyons pas dupe. Allons-nous d’ici quelques années assister à des voyages organisés en Mer afin d’observer et photographier ces champs d’éoliennes, en expliquant aux touristes ébahis que ces ventilateurs leurs permettront de consommer plus d’énergie que nécessaire !

Pour l’Association MOR GLAZ

Le Président Jean-Paul HELLEQUIN

Le porte-conteneurs « EVER GIVEN » qui avait bloqué le trafic dans le canal de Suez durant plusieurs jours n’a toujours pas l’autorisation de reprendre la Mer, comment dire « désolé »!

 

Le trafic avait repris rapidement après le déséchouage du « EVER GIVEN » porte-conteneurs de 400 mètres de long dans ce passage très convoité et très rentable pour tous y compris pour les Armateurs. Mais cependant, pas de départ pour le « EVER GIVEN » qui a bloqué le canal de Suez durant quelques jours. Les difficultés  pour les Assureurs et autres ne sont pas terminées. Cela va-t-il enfin faire prendre conscience des dangers que représentent ces navires géants ?  L’Egypte demande des garanties financières avant l’appareillage du navire, rien de plus logique dans ce milieu parfois un peu obscur qui pense que tout serait permis parce qu’il est plus fort que tout, la première activité Internationale, la première puissance qui permet 90% des échanges mondiaux! Cet incident pose de nombreuses problématiques assurantielles et autres soulevées depuis longtemps par l’Association MOR GLAZ, mais aussi sur le danger que représentent ces navires de plus en plus grands, qui sont devenus les entrepôts des grands distributeurs.

L’Association MOR GLAZ, ne souhaite surtout pas que la seule responsabilité de cet incident repose sur les galons du Capitaine de ce navire comme trop souvent, le Capitaine ne peut pas, ne doit pas être le maillon faible, un coupable idéal, une « la » victime facile! Depuis très longtemps les difficultés à manœuvrer ces grands navires sont dénoncées par des Pilotes de plusieurs ports, dénoncées pour de multiples raisons (notre communiqué du 27 mars 2021).

Nous sommes  « désolés », mais, il faudra payer pour repartir, l’autorité du canal doit rester inflexible, et pas laisser repartir ce navire sans les garanties nécessaires.

Nous sommes « désolés », mais, un jour aussi il faudra payer pour les pertes de conteneurs qui sont des dangers évidents, pour les petits navires et les Marins qui y sont embarqués, et pour l’Environnement. Pour localiser ces conteneurs la technologie existe  « SeatrackBox piste les conteneurs épaves » titrait un grand quotidien il y a quelques jours. Cette start-up Costarmoricaine fondée en 2017, est une Touline lancée aux Armateurs qui souhaiteraient mettre en application leurs beaux discours. Une opportunité pour les Organisations Internationales qui doivent faire appliquer la Sécurité Passive Embarquée, ce dispositif SeatrackBox en fait désormais partie. Plus de prétextes grossiers ni de chiffres approximatifs « mensongers » sur la perte des conteneurs.

Nous sommes « désolés », mais un jour viendra où la Sécurité Passive Embarquée sera aussi obligatoire !

L’Association MOR GLAZ a une pensée toute particulière pour l’Equipage du porte-conteneurs « EVER GIVEN » et pour le Commandant ! Prenons grand soins des Equipages en cette période et tout le temps !

Pour l’Association MOR GLAZ       Le Président Jean-Paul HELLEQUIN

Deux Marins sont décédés de la COVID 19, ils étaient embarqués à bord d’un navire thonier senneur le « BELLE ISLE » de l’armement SAPMER de l’île de la RÉUNION, une tragédie  pour la Pêche, mais pas seulement, nous sommes endeuillés ! Les Membres de l’Association MOR GLAZ adressent leurs plus sincères condoléances aux Familles de ces Marins, et un bon rétablissement aux autres Membres de l’Équipage du navire.

Durant cette pandémie, les Marins souffrent, ils souffrent parce-que les instances Internationales ne mesurent pas comme elles le devraient les conditions de vie des Marins du Monde, éloignement des proches allongé durant cette pandémie, conditions de vie et sociales inégales, plus pénibles aussi  selon les Armateurs, les activités, les Régions dans lesquelles naviguent ces Marins à bord de navires parfois inconfortables ! L’Association MOR GLAZ Après avoir demandé il y a quelques mois aux Armateurs de gérer les tests COVID 19 lors des relèves d’Equipages, nous leurs demandons de gérer, de prendre en main la logistique de la vaccination pour leurs Equipages, comme nous l’avions écrit depuis plusieurs mois, -« ne comptez que sur vous pour protéger vos « nos » Marins ».

Les Armateurs et les responsables des activités Maritimes  sont des logisticiens par excellence, ils sont capables de protéger leurs Équipages.

L’Association MOR GLAZ  demande aux Armateurs dignes de ce nom, de protéger, d’assumer cette protection, faites le pour eux, pour leurs Familles, pour nous.

Les Marins sont les « Serviteurs dévoués » du commerce mondial, sans eux les échanges s’arrêtent ! Trop souvent, les instances Internationales et les Pays les oublis, « de grandes  réunionnites inutiles et couteuses ». Les Marins sont  les sacrifiés de la Mondialisation, souvent oubliés dans un milieu parfois opaque …

Il y a quelques années l’Armateur Philippe Louis-DREYFUS écrivait –«  Aucune activité maritime ne serait possible sans les navigants, prêts à défier la Mer avec passion et respect. Merci donc à Mor Glaz, vigie attentive de leurs conditions de vie et de travail. Bon vent et bonne Mer à Mor Glaz ». Philippe Louis-Dreyfus

Il doit y avoir un esprit d’Équipage comme nous le concevons, le revendiquons à l’Association MOR GLAZ, chacun doit jouer son rôle, le nôtre est de donner notre avis, de préconiser un cap, le meilleur pour les Marins.

Cette pandémie ne doit fragiliser aucun Marin,  ceux qui permettent 90% des échanges mondiaux et autres métiers de la Mer ne doivent pas être les victimes de certaines négligences, souvent ces Marins viennent de pays pauvres, pensons aussi à leurs Familles !

Il y a quelques mois, nous avions pris acte des décisions rigoureuses  prises par plusieurs Armements Français, pour tester leurs Équipages qui s’appuyaient sur du concret, bien plus que sur des protocoles incompréhensibles, oui, le « CORONAVIRUS » tue. Armateurs vaccinez vos Équipages, lorsque la tempête sanitaire se sera calmée, nous espérons un  regard différent du grand public, sur nos « vos » activités, les Marins, la Mer, les Océans, et les échanges Mondiaux par voie maritime.

 Pour l’Association MOR GLAZ      Deux Marins sont décédés de la COVID 19, ils étaient embarqués à bord d’un navire thonier senneur le « BELLE ISLE » de l’armement SAPMER de l’île de la RÉUNION, une tragédie  pour la Pêche, mais pas seulement, nous sommes endeuillés ! Les Membres de l’Association MOR GLAZ adressent leurs plus sincères condoléances aux Familles de ces Marins, et un bon rétablissement aux autres Membres de l’Équipage du navire.

Pour l’Association MOR GLAZ                       Le Président Jean-Paul HELLEQUIN

Pour mémoire,  le Général De GAULLE appelait ça « le Machin ô combien inutile et même dangereux lorsqu’il parlait de l’Organisation des Nations Unis (ONU), il aurait pu employer le même terme pour d’autres Comités et Commissions professionnels des réunionites. Ce Machin se serait-il multiplié dans tous les Pays du Monde ainsi que le Comité Théodule et d’autres encore ?

Et si après avoir consulté pris ses ordres auprès des Machins et Comités Jacobins il était demandé dans quelques jours,  aux Représentants locaux Préfets Territoriaux et Maritimes de  confiner : la Mer, le littoral, les plans d’eau permettant loisirs, détentes et autres évasions.  Quels seraient les arguments de ces Représentants  Régionaux de l’État afin de l’éviter ! L’Association MOR GLAZ soutiendra les autorités Civiles et Militaires qui s’y opposeraient !

L’Association MOR GLAZ  quant à elle, au mois de mai 2020 avait apporté son soutien aux Préfets Maritimes.  Le 28 janvier 2021 nous avions essayé d’expliquer que certains endroits devaient rester ouverts, que la France avait cette chance d’avoir des plages, des grèves, des chemins côtiers, des plans d’eau et autres espaces, des lieux  qui ne sont que peu ou pas propices à la propagation de la « COVID 19 ». Mais, les représentants locaux seront-ils suffisamment combatifs pour être entendus face aux Conseillers scientifiques et autres …

Fermer l’accès aux littoraux et autres lieux cités plus haut ne peuvent qu’être d’absurdes décisions qui affecteraient les habitants du littoral mais pas seulement. S’ils devaient de nouveau être fermés comme lors du premier confinement avec une cacophonie indescriptible. Les populations du littoral ne le comprendraient pas forcement cette fois.

Les Préfets Maritimes (Préfets de la Mer) qui gèrent les plus grands territoires en France, ne peuvent pas cette fois être laissés sur les quais et écartés des décisions comme ce fut le cas  lors du déconfinement du mois de mai 2020, leurs positions et avis  sont  prépondérants.

Pour  l’Association MOR GLAZ les Élus du littoral Français doivent aussi être entendus et la Ministre de la Mer montrer sa détermination face au Président de la République et au Premier Ministre !

Mais, la Mer et les activités liées à cet espace sont-elles aussi importantes pour nos dirigeants qu’ils le prétendent ?

Les « décideurs » les « Sachants » Parisiens et Jacobins devraient lire et relire le bel ouvrage de Christian BUCHET «  La Grande Histoire vue de la Mer » ! Et quelques autres ouvrages maritimes, ils comprendraient que ceux qui tournent le dos à la Mer, seront  les vaincus et qu’ils verront passer les navires, les emplois, la modernité, les technologies, les développements   etc..!

L’avenir appartient à ceux qui s’intéresseront aux activités liées à la Mer

Prenons l’exemple de  l’Asie qui se tourne et investit vers la Mer,  et plus précisément la Chine elle a compris que la Mer était d’une importance stratégique, d’un intérêt de premier ordre, que la Mer permettait de se développer certes, mais aussi  de s’affirmer dans tant et tant de secteurs  (civils et militaires, énergétiques, alimentaires, technologiques de toutes sortes etc. …) !

La Chine elle a compris que pour devenir la Première puissance Mondiale, il fallait utiliser la Mer (il faudra aussi la respecter ainsi que les Marins) et en faire l’élément essentiel dans des domaines que la France et l’Union Européenne ne font que survoler !

La Chine et quelques autres pays eux, surfent sur la planète bleue qui représente plus de 70% de notre planète. Serons-nous cette fois encore les spectateurs comme nous l’avons trop souvent été dans les activités liées à la Mer ?

Le Premier Ministre sera à Brest la première semaine du mois de février 2021, que vient-il nous annoncer, qui puisse cette fois  se concrétiser, que va-t-il donner comme cap. Lors de ce déplacement Breton, il ne faut pas que des annonces mais du concret réalisable, tout le reste n’aurait que peu ou  pas d’importance ! L’Association MOR GLAZ souhaite que soit concrétisées nos envies et les moyens afin que la France puisse  retrouver sa force Maritime, pour ce il faut autre chose que des mots !

Va-t-il « avaliser » les propos des rectorats et des Agences Régionales de Santé ? –« Evitez d’envoyer vos Enfants en classe de Mer » !

L’Association MOR GLAZ soutiendra dans le respect des règles sanitaires en vigueur toutes les démarches qui laisseront l’accès aux littoraux, plans d’eau et qui laisseront « permettront » ainsi certaines libertés indispensables pour les raisons évoquées plus haut !

Pour l’Association MOR GLAZ                           Le Président Jean-Paul HELLEQUIN

 

Depuis plusieurs semaines, nos Amis Militants de l’Association Robin des Bois attirent l’attention sur l’errance d’un cargo Russe à propulsion nucléaire.

L’Association MOR GLAZ, quant à elle demande un accompagnement du navire durant tout son parcours, et demande des réponses aux interrogations ci-dessous ! Nous réitérons nos demandes du communiqué du 16 courant.

Quels moyens  l’Union Européenne et  la France mettent-elles en place pour accompagner le cargo Russe à propulsion nucléaire le « SEVMORPLUT » ?  (Notre confiance en Agence Européenne de Sécurité Maritime est très limitée et ce depuis  longtemps). Les vrais moyens nautiques sont absents dans le Golfe de Gascogne depuis le 1 septembre 2011, il va donc falloir être créatif dans l’urgence et s’assurer que les moyens seront présents en cas de besoin, le moment venu !   Les survols aériens ne suffiront pas en cas de difficultés rencontrées par le navire. Quels endroits refuges pour un navire hors du commun ? Plus les jours passent, plus ce navire est dangereux, ce type d’avarie peut rapidement rendre le navire très dangereux pour ses 98 membres d’Équipage, et pour les autres navires très nombreux dans les zones de navigation qu’il va devoir emprunter.

Les responsables Civils et Militaires de la sécurité Maritime restent plutôt silencieux , pour l’Association MOR GLAZ ils  doivent s’exprimer, expliquer aux populations quels sont les moyens existants qui sont mis en place.

Rappel : le cargo « SEVMORPUT » va croiser le littoral de 14 pays de l’Union Européenne, le Portugal, l’Espagne, la France, le Royaume-Uni, la Belgique, les Pays-Bas, l’Allemagne, le Danemark, la Suède, la Pologne, la Lituanie, l’Estonie et la Finlande. L’Association MOR GLAZ s’inquiète de savoir comment tous ces pays se sont organisés afin de surveiller et éventuellement de venir en aide à l’Équipage de ce navire si cela devenait nécessaire (nous sommes en période de coups de vent et de fortes tempêtes). D’après les relevés Automatic Identification System (AIS) que chaque citoyen peut consulter sur son ordinateur, le cargo pourrait se retrouver vers le 23 décembre 2020 au large de la Bretagne.

Lors de son passage au large d’Ouessant, un accompagnement s’impose et doit être maintenu jusqu’à la frontière Belge et le relais repris, il s’agit d’un navire à propulsion nucléaire construit en 1988 sous pavillon Russe qui est resté immobilisé le long d’un quai durant 10 ans …

Le « SEVMORPUT » devrait atteindre le port de Saint-Pétersbourg vers le 30 décembre 2020.

L’Association MOR GLAZ souhaite un bon embarquement et bon courage au Commandant et à l’Équipage de ce navire qui représente un danger et qui doit être accompagné et surveillé.

Pour l’Association MOR GLAZ       Le Président Jean-Paul HELLEQUIN

La construction, la réparation, la technologie, la qualité dans l’Industrie navale et l’innovation telle que la propulsion vélique intéressent-elles véritablement les Gouvernements Français successifs ?

L’Association émet ou confirme ses inquiétudes pour le secteur, le doute s’installe ! Les grands discours aux pupitres et tribunes ne suffisent plus, il faut des actes forts, il faut sérieusement redresser la barre avant que tout ce savoir-faire ne soit exporté, sous-traité dans des pays lointains ! Reprendre la barre avant qu’il ne soit trop tard pour toute une activité Industrielle et portuaire.

Lors des Assises de l’économie de la Mer qui se déroulaient à Montpellier les 3 et 4 décembre 2019, le Capitaine du navire France Emmanuel MACRON avait lu un beau texte bien préparé par de brillants technocrates ! Digne d’un Capitaine de navire sur la passerelle, il s’exprimait avec aisance face à son Equipage au garde à vous et très attentif, il semblait lui expliquer que les tempêtes et coups de vent étaient derrière nous, que tout allait être différent et qu’il en serait le garant, le secteur maritime avait enfin trouvé celui qui allait prendre le cap du développement, la France devait retrouver sa place et ses forces Maritimes !

Pour l’Association MOR GLAZ la réalité est tout autre, en quelques jours, nous apprenons la construction au « Sri Lanka » du nouveau navire poseur de câbles de « Orange Marine » filiale d’Orange. La construction du premier cargo à propulsion vélique le « NEOLINER » de la société Maritime NEOLINE basée à Nantes ne pourra peut-être pas être construit au chantier de Saint-Nazaire pour cause de retard des versements de subventions annoncées, espérées.

Une histoire « UBUESQUE » encore une, une lenteur administrative comme nous les subissons et qui parfois décourage les projets d’Industriels avant-gardistes, pourtant souvent salués et jalousés par d’autres pays.             -«  mais ces pays n’ont peut-être pas eux une administration zélée et tatillonne »!

L’Association MOR GLAZ était convaincue que de tels projets étaient soutenus et défendus au plus haut niveau des Ministères, et bien nous auront été cette fois de grands naïfs et pourtant !….

Nous demandons aux pouvoirs publics de débloquer rapidement les fonds, les aides nécessaires afin que ce projet innovant de propulsion pour un navire de 136 mètres de long  puisse être construit en France, prendre la Mer est enfin commercer. Si ce projet devait sombrer, quel manque de crédibilité pour les Ministères et Administrations concernés !

L’Association MOR GLAZ soutient ce projet, ainsi que tous les projets Industriels Maritimes innovants dans le respect de l’Homme et de l’Environnement !

  Pour l’Association MOR GLAZ         Le Président Jean-Paul HELLEQUIN

 

A l’annonce de la construction d’un  navire câblier d’Orange Marine filiale du Groupe Orange, au Sri Lanka, l’Association MOR GLAZ ne pouvait que s’insurger et être scandalisée !Nous attendons les réactions politiques qu’elles soient Nationales ou Régionales ?

En cette période, annoncer par Orange Marine la construction d’un navire câblier au Sri Lanka, cela ne va-t-il choquer personne ?

En France il n’y aurait plus de chantiers capables de construire ce type de navires ?

Les aides à la construction qui partent à l’Étranger cela ne choquerait-il pas non plus?

Une filiale d’Orange qui construit un navire  « stratégique » au Sri Lanka ça ne dérange « choc » pas ?

Et ne parlons pas de la nationalité des Marins qui y seront embarqués.

A force de laisser les Armateurs subventionnés par l’État, les Régions, les Départements faire ce qu’ils veulent sans contrôle voilà ce qui arrive. Les Armateurs privés argumentent – » nous sommes privés » alors qu’ils le soient jusqu’au bout.

Orange Marine n’est pas un armement tout à fait privé, bien plus que d’autres il nous appartient.

L’Association MOR GLAZ attend une réaction des chantiers Français qui avaient ou pas déposé une offre, mais aussi des Ministres de l’Industrie, des Finances et de la Mer !

Pour l’Association MOR GLAZ     Le Président Jean-Paul HELLEQUIN

 

c/c : Ministères et Administrations concernés.