Chers Chères Amies et Amis, ce lien nous a été transmis par Brigitte BORNEMANN (Adhérente à MOR GLAZ)  Présidente et Directrice des Publications

De : Brigitte Bornemann
Envoyé : dimanche 21 janvier 2024 11:37
À : PATRICK. GUINAMANT Cc : Hellequin
Objet : « Indépendance énergétique : Comment sécuriser les parcs éoliens en mer » inscription en distanciel

Mer-Veille-Energie . La richesse intellectuelle de l’Association est notre différence, chacun doit pouvoir donner son avis.

Le sujet abordé est vaste !Objet : « Indépendance énergétique : Comment sécuriser les parcs éoliens en mer » inscription en distanciel

Cher Monsieur, Cher Jean-Paul

J’ai le plaisir de vous adresser, comme convenu, le lien ci-après pour vous inscrire directement au colloque en distanciel. Merci pour l’accueil très agréable que vous avez bien voulu me réserver et nous serons intéressés de recevoir vos réactions après le colloque pour un article ou une tribune à votre choix.

https://www.energiesdelamer.eu/2024/01/21/le-colloque-independance-energetique-comment-assurer-la-securite-des-parcs-eoliens-en-mer-sera-aussi-en-distanciel/

Je vous joins également le lien de la manifestation « Indépendance énergétique : Comment sécuriser les parcs éoliens en mer » dans le Business Directory.

Celui-ci vous permet, durant quelques jours » de télécharger gratuitement MerVeille Energie #12 le trimestriel d’energiesdelamer.eu.

Jean-Paul et Patrick, si vous souhaitez transmettre aux membres de Mor-Glaz et à vos contacts ce mail pour qu’ils puissent s’inscrire nous en serons honorés.

Monsieur Louis Le PENSEC a l’argué les aussières, d’autres l’attentent pour lui passer la TOULINE afin de lui trouver la meilleure place possible le long d’un quai ! L’ associations MOR GLAZ, l’association du REMORQUAGE  que je Préside et le Syndicat CGT des Marins du Grand Ouest présentent leurs condoléances à tous ses proches, à tous ses Amis et Compagnons !

 

(Photo by Gabriel BOUYS / AFP)

Louis Le PENSEC, n’était ni un Homme ni un Ministre ordinaire, il était engagé auprès des Marins, des Agriculteurs, des Gens tout simplement , Louis assumait ses responsabilités, il faisait au mieux ! Le Ministre vous recevait sur un appel téléphonique, il vous écoutait, la Société de Sauvetage « LES ABEILLES INTERNATIONAL » lui doit beaucoup ainsi que le renforcement des moyens mis à la disposition des Préfets Maritimes. -« Mais qui s’en souvient encore » ?

J’avais rencontré la première fois Louis Le PENSEC en 1978 après le naufrage du pétrolier « AMOCO CADIZ ». Cette rencontre s’était organisée sur l’initiative de Yves L’ELGOUALC’H du Syndicat CGT des Marins de Concarneau, les deux hommes étaient complices, visiblement ils se connaissaient bien, impressionnant pour le jeune Militant que j’étais, il tenait compte de tous les avis, un Elu au tutoiement facile !

A plusieurs reprises j’ai eu l’honneur de rencontrer Louis Le PENSEC, le Fils d’une Famille nombreuse, resté très proche des Gens malgré son ascension Sociale !

De temps en temps, nous nous croisions à l’aéroport de Brest Guipavas, il était resté d’une simplicité, il voulait toujours en savoir un peu plus sur les activités Maritimes, sur les comportements de certains Armateurs, la vie Sociale des Marins était l’une de ses préoccupations, il s’intéressait aussi au Groupe Maritime BOURBON et en avait un regard positif !

Le 26 janvier 1982, il organisa la Conférence de Paris sur la Sécurité Maritime entouré de treize Ministres des transports Européens, et des instances Internationales liées au transport. Son travail, sa persévérance avait abouti au « MEMORANDUM » de Paris instaurant un système harmonisé de contrôle des navires dans les ports des treize Etats signataires. Merci Monsieur le Ministre, vous aurez essayé. –«  Tout progrès passe en la matière par le respect des normes techniques des navires et l’amélioration du statut social des Marins.

Les Associations que je Préside, et le Syndicat que je représente garderont en mémoire vos combats, votre volonté d’avoir voulu faire changer les us et coutumes dans la première activité Mondiale !

Après avoir tiré sa révérence en 1983, car le Ministère de la Mer était remplacé par un Secrétariat, nous étions plusieurs à avoir essayé de le convaincre de regagner le navire mais en vain !

Le Ministre Louis Le PENSEC peut voyager tranquillement sur une Mer calme, il sera de ceux qui auront essayé de faire au mieux pour les Marins.

L’Association MOR GLAZ et toutes celles et ceux que je représente ne t’oublieront pas !

Pour les Associations précitées      Jean-Paul HELLEQUIN

Archives 2024

28 février 2024 :Les Responsables du Chantier Naval PIRIOU de Concarneau en Bretagne viennent de prendre une décision certes difficile, peut-être même douloureuse mais positive pour le Chantier, les Salariés et la France.

22 février 2024 : Les Associations du Remorquage et MOR GLAZ qui défendent les moyens de sauvetage sont satisfaites par l’efficacité et la réactivité de toutes celles et ceux qui veillent 24h/24h sur le trafic Maritime ici et ailleurs !

16 février 2024 :L’Association MOR GLAZ était le jeudi 15 février 2024 à Saint-Malo. Nous souhaitions être auprès de l’Association BLOOM organisatrice de la manifestation avec quelques autres. MOR GLAZ voulait dénoncer l’absurdité des passe-droits et autres dérogations délivrés à la Pêche Industrielle !

 

13 février 2024 :L’Association MOR GLAZ sera présente à Saint-Malo, lors de la manifestation qui se déroulera le jeudi 15 février 2024, devant la Sous-Préfecture à partir de 10h30.

09 février 2024 :L’Annelies Ilena, un ogre des mers plus au service du surimi que des marins

30 janvier 2024 : En ce mois de janvier 2024, deux sujets Maritimes inquiètent et attirent un peu plus que d’autres l’Association MOR GLAZ .

29 janvier 2024 : Après le gigantisme des navires marchands, voici le gigantisme des navires dévastateurs des Océans !

27janvier 2024 : Les Marins de l’Abeille Bourbon et leurs missions au large de la Bretagne CLIQUEZ sur la photo

23 janvier 2024 :  L’ASSOCIATION  MOR GLAZ DEMANDE UN MINISTRE DE LA MER         Lettre ouverte au Président de la République et au Premier Ministre !

11 janvier 2024 : Les Membres du Bureaux de l’Association MOR GLAZ vous souhaitent une très belle traversée 2024. Nous vous souhaitons la plus belle traversée, plutôt sur des Mers calmes et non polluées. Une pensée toute particulière pour celles et ceux qui vont franchir la vague 2023/2024 sans leurs proches !

04 janvier 2024: Que d’argent mais aussi que de rêves !

01 janvier 2024 : Les Membres du Bureaux de l’Association MOR GLAZ vous souhaitent une très belle traversée 2024.

Que d’argent mais aussi que de rêves !

                                                                         

Le lundi 7 janvier 2024 ils seront six Marins à prendre la Mer à bord de bolide des Mers: Armel, Eric, Charles, Tom, Anthony et Thomas. Ils n’embarqueront pas pour partir pêcher, transporter des marchandises, explorer les fonds Marins ou poser des câbles ou des éoliennes, ni pour un embarquement sur une frégate, un porte-avions, un sous-marin etc…. Ces six Marins vont prendre le large pour aller jusqu’au bout de leurs possibilités, de leurs endurances et montrer leurs capacités de Marins des temps modernes.  Ils vont tous réaliser un rêve et faire rêver et pas que des enfants, un seul ira plus vite que les cinq autres ! Pour celles et ceux qui ont un peu navigué, ils savent qu’en Mer rien n’est facile, qu’il faut tout négocier avec celle qui est souvent la plus forte «  la Mer » et celui qui peut surprendre « le vent » ! Seul à bord à plus de 40 nœuds il faut être un vrai stratège et prendre en temps réel la bonne décision, pour vous et le navire !

Les Membres de l’Association MOR GLAZ longtemps partagés sur ces traversées en solitaire reconnaissent que ces Marins font sans aucun doute avancer les technologies, dans plusieurs domaines, ils démontrent peut-être aussi que c’est l’Homme à bord qui prend toujours la dernière et la bonne décision.

Ces six Marins se sont mis depuis quasiment une semaine à la disposition des dizaines de milliers de visiteurs. S’ils ont fait rêver ne serait-ce qu’un moment, ils ont gagné.

Durant les échanges, plusieurs sujets ont été abordés « sans mauvais jeu de mots » le quart, la veille, l’hygiène etc…La veille qui doit toujours être assurée surtout dans des passages fréquentés, mais aussi dans des zones « tranquilles » il peut toujours y avoir un engin flottant non identifié, et ils sont de plus en plus nombreux sur les Mers et Océans !

Ces Marins prennent le large et en connaissent les risques ! – « N’est pas Marins qui veut, il faut pourtant tenter d’entraîner le maximum de personnes dans le sillage, et ces événements sportifs et populaires en sont les Pilotes » ! Le village quai du Commandant Malbert aura permis de faire découvrir les activités Maritimes.

L’Association MOR GLAZ remercie la ville de Brest pour ces initiatives autour de la Mer. Si cela pouvait donner des envies, des vocations pour devenir Marins, peu importe dans quelle Marine.

En 2023 le Navigateur Olivier de KERSAUSON écrivait – « MOR GLAZ Pour protéger la Mer qui nourrit nos corps et les plus beaux de nos rêves » ! Nous y sommes, à tous les six, bonne Mer et bravo à vos Equipages à terre qui vont veiller sur vous, tel l’Homme de quart qui doit tout repérer de sa passerelle et parfois anticiper .

Pour l’Association MOR GLAZ      Le Président Jean-Paul HELLEQUIN

WWW.MORGLAZ.ORG

 

 

 

 

Les Membres du Bureaux de l’Association MOR GLAZ vous souhaitent une très belle traversée 2024. Nous vous souhaitons la plus belle traversée, plutôt sur des Mers calmes et non polluées. Une pensée toute particulière pour celles et ceux qui vont franchir la vague 2023/2024 sans leurs proches !

Durant 2023 l’Association n’est pas restée amarrée le long d’un quai ou au mouillage ! Nous avons essayé au mieux d’escorter les Marins du Monde qui nous ont lancé La TOULINE ou pis encore envoyé un Mayday Mayday !

Les conflits entre les Peuples fragilisent la navigation, compliquent la vie des Marins, de tous les Marins. Il faut reprendre sérieusement la barre et éviter de laisser sombrer le navire en instaurant une paix durable à Terre et en Mer.

Même si parfois certains pouvaient penser que l’Association MOR GLAZ  provoque, agace, nous continuerons de saisir la main tendue par celles et ceux qui nous demanderons de l’aide !

Nous remercions notre partenaire  les Chantiers PIRIOU de Concarneau, le Photographe Charles Marion qui nous a offert la Photographie d’Ar Men,

les Personnalités qui ont accepté de dédicacer la carte de vœux 2024, Clarisse Lavanant Auteure-Compositrice-Interprète Française, Dan-Ar-Braz Auteur-CompositeurInterprèteGuitariste Français, Louis Cozan ancien Gardien de phare en Iroise,

Christian Buchet de l’Académie de Marine. Directeur du Centre d’Etudes de la Mer de l’Institut Catholique de Paris.

Merci à l’Imprimerie Marcel Tanguy de Pont-l’Abbé pour le travail effectué !

Pour l’Association MOR GLAZ   Le Président Jean-Paul HELLEQUIN

Les Dirigeants de la Société Maritime Orange Marine, ont-ils essayé « sciemment »  de cacher la quantité d’amiante contenue dans leur ancien navire câblier « RAYMOND CROZE » avant de l’expédier aux Turques ?

Landerneau le 27 décembre 2023

Le 19 décembre 2023 l’Association MOR GLAZ dénonçait le cadeau offert par la Filiale Marine du Groupe Orange au Chantier TURC de « ALIAGA » en lui confiant la déconstruction de son ancien poseur de câbles « RAYMOND CROZE ». Les propos scandaleux d’un haut Dirigeant de la Filiale étant « – ça coûte beaucoup moins cher » ! L’Association MOR GLAZ était alors plutôt choquée par ces « ses » propos. Ce « Dirigeant » connait-il les conditions de déconstruction sur ce Chantier et les conditions Sociales et Environnementales ! Ou alors considère-t-il que la Turquie serait un Pays qui pourrait sans se rebeller accepter nos déchets. D’après nos informations de ce jour, en Turquie des Elus commenceraient à s’inquiéter, et à se vexer par ces comportements !

Le convoi formé du Remorqueur « SEA VANQUISH » battant pavillon Néerlandais et du « RAYMOND CROZE » est sur le point d’arriver à ce que certains osent nommer un Chantier. 

Le convoi ne doit pas continuer sa route, il doit-être interdit d’entrer à « ALIAGA », les Elus qu’ils soient Français ou Turcs doivent se mobiliser et interdire la déconstruction de ce navire en Turquie. Comment la France si procédurière (à juste titre parfois) envers les Chantiers Français de déconstruction et de recyclage de navires peut-elle agir de la sorte ou pis encore ne pas vouloir voir la réalité des désastres sanitaires occasionnés par de telles lâchetés et dérives ?

Si la Filiale Maritime du Groupe d’Orange a « volontairement » caché la quantité du « Bitulatex et autres produits dangereux à bord de son navire », ses « ces » Dirigeants devront y répondre publiquement ! -« En Turquie les navires sont démolis sur les plages avec la pratique du « BEACHING » et ce, « sous le regard  peu ou pas inquiet » de l’Union Européenne et des mouvements Écologiques, si présents sur tous les sujets sociétaux !

Où est la logique ? Ce navire financé par les Contribuables Français, navire armé sous pavillon Français Economique, qui effectue ses arrêts techniques surtout pas en France et dont son remplaçant est construit dans un Chantier « Sri-Lankais » alors que des Chantiers Français avaient fait des propositions !

L’Association MOR GLAZ demande, que le Ministère de l’Environnement, de l’Urbanisme et du Changement climatique fasse toute la lumière sur cette expédition sournoise de ce déchet vers la Turquie. L’Association MOR GLAZ dénonce cette manière de faire, mais, elle garde beaucoup d’espoir pour cette activité Industrielle respectueuse de l’Homme, de l’Emploi et de l’Environnement en France et sur le port de Brest, mais les règles doivent -être les mêmes pour tous les concurrents !

Pour l’Association MOR GLAZ     Le Président Jean-Paul HELLEQUIN

C/C : Ministères et Administrations concernés

Remorqueurs. Les Abeilles cedées à un fonds de pension ? Dans une question publiée au Journal officiel, le 21 décembre 2023, le sénateur finistérien Philippe Paul interroge Hervé Berville, secrétaire d’État chargé de la Mer, au sujet d’une possible cession des remorqueurs Abeille à un fonds de pension. Une information qu’il tient de la CGT des marins et de l’association Mor Glaz.

Les mythiques remorqueurs de sauvetage pourraient être vendus à un fonds de pension. Le sénateur finistérien Philippe Paul interpelle Hervé Berville, secrétaire d’État chargé de la mer, sur le sujet. | Ouest-France Marion GONIDEC. Publié le 22/12/2023 à 14h43 Newsletter La Matinale

Chaque matin, l’actualité du jour sélectionnée par Ouest-France

Les rumeurs enflent sur la possible cession des remorqueurs de haute-mer Abeilles, propriété depuis 2020 du groupe Econocom, à un fonds de pension. Dans une question publiée au Journal officiel, le 21 décembre 2023, le sénateur finistérien Philippe Paul a souhaité interroger Hervé Berville, secrétaire d’État chargé de la Mer au sujet du devenir de la société Abeille International, qui exploite quatre remorqueurs de haute mer, dont l’Abeille Bourbon (Brest).

Alerté par la CGT des Marins « J’ai été alerté par différents moyens, en particulier la CGT des marins et le président de l’association Mor Glaz, Jean-Paul Hellequin », confie Phillipe Paul. « Qu’en est-il exactement ? L’État entend-il prendre la main ? Car pour le moment, on sait simplement qu’un fonds de pension étranger serait intéressé », développe le sénateur. Jean-Paul Hellequin, syndicaliste et président de Mor Glaz, est un ancien des Abeilles, il a navigué pendant plus de 27 ans. « Nous avons déjà failli être vendus à un fonds de pension en 1990, ce que nous avions réussi à éviter de justesse. Les Abeilles, à l’époque, avaient été rachetées par le groupe G7, des taxis parisiens », rappelle Jean-Paul Hellequin, qui confirme que plusieurs fonds de pension se sont montrés intéressés récemment pour racheter la société Abeille International. « Je ne souhaite surtout pas que les Abeilles soient rachetées par un fonds de pension. Surtout, surtout, que les Abeilles soient rachetées par un armateur français. Faisons attention qu’elles ne soient pas rachetées par n’importe qui, dans n’importe quelles conditions. J’ai beaucoup lutté pour que les Abeilles fassent leurs missions avec des marins confirmés et que la Marine Nationale puisse avoir une totale confiance en nous. Si demain, il s’agit d’un fonds de pension, les intérêts ne sont pas les mêmes, au vu des exigences très rapides de rentabilité », développe Jean-Paul Hellequin.

La Filiale Marine du Groupe Orange vient de faire un beau cadeau de fin d’année au Chantier TURC en lui confiant la déconstruction de son ancien poseur de câbles « RAYMOND CROZE ». Les propos d’un haut Dirigeant de la Filiale étant « – ça coûte beaucoup moins cher  » !

L’Association MOR GLAZ est plutôt choquée par ces « ses » propos. Ce « Dirigeant » connait-il les conditions de déconstruction sur ce Chantier et les conditions Sociales et Environnementales !   D’autres Armateurs Français ayant plus de recul ou d’éthique, n’ont pas optés ce choix scandaleux et « ubuesque » irrespectueux envers les Contribuables et celles et ceux qui ont investi en France et sur le port de Brest, créant ainsi une nouvelle activité Industrielle !  

Le 5 mai 2022 l’Association MOR GLAZ faisait un bilan encourageant ! Consulter le site WWW.MORGLAZ.ORG

L’Association MOR GLAZ constatait avec satisfaction que le Chantier de déconstruction et de Recyclage des vieux navires à Brest attirait de plus en plus de visiteurs, que des propos positifs. Et pourtant le combat n’est pas fini. Il fut long, semé d’écueils et de forts coups de vent de force 12 !

Nos propos de ce 19 décembre 2023 ne seront pas élogieux envers Orange Marine. -«  En effet, la France vient d’offrir un beau cadeau de Noël au Chantier de  « Aliaga » en Turquie dans lequel, les navires sont démolis sur les plages avec la pratique du « BEACHING » et ce, « sous le regard  peu ou pas inquiet » de l’Union Européenne et des mouvement Écologiques, si présents sur tous les sujets sociétaux !

Les Chantiers Turcs sont les concurrents déloyaux du Chantier de Brest, tant et tant visité par des Ministres, Préfets Maritimes ou pas, et par certains Elus (lorsque le Chantier Recyclait des navires à une vitesse de croisière soutenue) !

-« Mesdames et Messieurs, en Turquie, les navires sont déconstruits comme en Asie. Ici à Brest les navires sont « recyclés» !

Après le Service de Soutien de la Flotte,  qui offre des années de travail au seul Chantier de « BORDEAUX BASSENS » pour la déconstruction de 8 navires, -« le meilleur prix l’emporte » ! Orange Marine va bien plus loin encore en confiant son câblier « RAYMOND CROZE » au Chantier Turc ! Où est la logique ? Ce navire financé par les Contribuables Français, navire armé sous pavillon Français Economique, qui effectue ses arrêts techniques surtout pas en France et dont son remplaçant est construit dans un Chantier « Sri-Lankais » alors que des Chantiers Français avaient fait des propositions !

MOR GLAZ ne lutte pas contre le dérèglement climatique à la Tribune, mais depuis des décennies contre les causes, les contrevenants de certaines règles, et comportements. La déconstruction des vieux navires dans de mauvais Chantiers est une dérive grave « il y a urgence et nécessité » il faut transformer en profondeur et efficacement les us et coutumes. Cela nécessite un changement de cap avec des Capitaines courageux à la barre. L’Association MOR GLAZ dénonce cette manière de faire, mais, elle garde beaucoup d’espoir pour cette activité Industrielle respectueuse de l’Homme, de l’Emploi et de l’Environnement sur le port de Brest !

Pour l’Association MOR GLAZ     Le Président Jean-Paul HELLEQUIN

Non au marchandage entre ce « pseudo-armateur » et nos Administrations ! Ce mardi 5 décembre 2023, les trois Marins Géorgiens du navire « SKY III » étaient enfin débarqués. Ces trois Marins ont touché leur modeste salaire, Bravo et respect à Laure TALLONNEAU pour son combat et cette première victoire pour les Marins !

Une seconde victoire devait être gagnée ! Ne pas laisser partir cet engin flottant amputé « privé » du tiers de son effectif, ces Marins son du Personnel Machine, plutôt utile sur un navire en si mauvais état, mais les Autorités elles, en ont décidé autrement !

Quelque part à Lorient, le 5 décembre 2023 des palabres étaient engagées entre le « pseudo-armateur » du « SKY III » et les Autorités Françaises.

Une situation « UBUESQUE » et « HONTEUSE » pour l’Association MOR GLAZ, une situation qui malheureusement n’est pas isolée.

Hier il a été confirmé, une victoire du droit du pavillon de « TANZANIE » sur celui du pavillon « FRANÇAIS ». La « TANZANIE » qui figure au (58ème rang sur les 66 immatriculations recensées).

Pour l’Association MOR GLAZ, le « SKY III » aurait dû rentrer à quai, faire l’objet d’une visite sérieuse, il va reprendre la Mer, pour un long voyage, et quel voyage. Les Autorités FRANÇAISES se sont cette fois encore cachées derrière des milles feuilles de textes qui se contredisent et qui donnent raison aux « pseudo-armateurs » !

L’Association MOR GLAZ dénonce pour la énième fois ces marchandages honteux entre nos Administrations et ces pavillons de complaisance ! Une fois encore des Marins lésés, abandonnés à leur triste situation !

Concrètement, quel est l’intérêt d’acheter un tel navire, et pour quel usage ?

L’un de nos Adhérents Expert Maritime et ancien Directeur d’une Société Maritime s’interroge, -« comment peut-on en si peu de temps contrôler « inspecter » un tel navire, le trouver conforme et de plus est avec un effectif réduit » ? Bon courage Marins la logique de certains, laisser  voguer la Galère !

Pour l’Association MOR GLAZ Le Président Jean-Paul HELLEQUIN

*

Réunion ordinaire du bureau de l’Association MOR GLAZ du 5 décembre 2023

Le nombre de présents à cette réunion était limité, les  autres Membres du Bureau ayant des occupations, et plus particulièrement Laure TALLONNEAU qui sortait d’une sale affaire « trois Marins du « SKY III  » à Lorient ! 

L’Association MOR GLAZ se porte plutôt bien, le nombre de nos Adhérents se maintient.

Merci à LA TOULINE de nous avoir permis de nous réunir au Centre Social Maritime de Brest !

Pour l’association MOR GLAZ, le maritime ne tourne pas rond à Brest

De nombreux sujets maritimes inquiètent l’association MOR GLAZ, qui a tenu une réunion extraordinaire (ordinaire) , le mardi 5 décembre 2023, à Brest.

Le bureau de l’association MOR GLAZ a fait le point sur ses inquiétudes. | OUEST-FRANCE

Ouest-France Publié le 05/12/2023 à 18h

Mardi 5 décembre 2023, au centre social maritime du port de commerce, à Brest, le bureau de l’association Mor Glaz a tenu une réunion extraordinaire pour faire le point sur les deniers événements maritimes. Un mouvement de grève de trois jours des marins du patrouilleur Kermorvan, des douanes, a été évoqué. Les équipages du patrouilleur passeront de quatre à trois. « On s’interroge sur cette réduction du personnel, qui provoquera également une réduction d’un quart des missions. »

« On s’interroge »

Inquiétudes aussi par rapport au marché de déconstruction de huit coques de la Marine nationale, attribuées à un groupement d’entreprises en Gironde, comprenant Cardem, société du groupe Vinci, et pas une seule coque à Brest pour Navaleo (Les Recycleurs bretons). « On s’inquiète sur la viabilité de la société Navaleo, on demande au Service de soutien de la flotte de revoir sa copie pour l’avenir. »

Le dossier du Sky III et des marins du navire, en panne moteur, ancré entre Groix et Lorient, interpelle l’association. « On s’interroge sur le manque de réactivité de la préfecture maritime face à une telle situation. » Le dossier du premier éperon a été évoqué également, et celui de l’avenir de la future gare maritime, une structure essentielle de la Penn Ar Bed qui fait transiter plus de 30 000 passagers et plus de 10 000 tonnes de fret par an. Mor Glaz réaffirme aussi que la société Les Abeilles International est à vendre.

À propos des Fêtes maritimes 2024, l’association Mor Glaz, forte de 280 adhérents, souhaite être présente sur l’espace dédié au sauvetage en mer.

*