L’association MOR GLAZ souhaite réagir aux propos de monsieur Jean-Yves Besselat (député du Havre et rapporteur du budget de la mer à l’Assemblée nationale) lors de la réunion publique qu’il a organisée à Paris le 16 décembre 2005.

Monsieur Besselat a déclaré que le Registre International Français (RIF) créerait 70 immatriculations de navires sous pavillon français en trois ans et que cela créerait dans le même temps 1400 emplois de navigants français.

Pour L’association MOR GLAZ, le RIF ramènera les navires sous pavillon français que si les aides sont jugées suffisantes par les armateurs français ( seuls maîtres de la situation).

L’association MOR GLAZ qui avait été invitée aux débats sur le RIF à l’Assemblée nationale en 2003 (alors que tous les syndicats avaient boycotté cette rencontre) continue de croire que le RIF ne créera pas des emplois français, pour une raison très simple.

* dès le mois de janvier 2006, le RIF devrait se substituer à l’immatriculation aux îles Kerguélen (TAAF) . Ce registre TAAF assure en ce moment l’emploi de plus de 900 marins français car l’armateur a une obligation d’embarquer 1/3 des équipages de nationalité française, les autres membres de l’équipage sont issus du tiers monde….

* l’obligations du RIF est tout autre, seul le capitaine du navire et son suppléent sont de nationalité française. Dès que le RIF sera applicable ….le calcul est simple sur les 900 navigants français embarqués au TAAF, les armateurs pourront se séparer des 4/5 de ces marins…où sont les emplois français créés par les armateurs et monsieur Besselat…

*Nous reconnaissons que le volume de la flotte sous pavillon français pourrait augmenter, mais pas le nombre de marins français ( essayons au moins de maintenir les emplois existants).

L’association MOR GLAZ reconnaît que les lois sociales pour les marins du tiers-monde pourraient évoluer, et nous ne pouvons que nous féliciter de cette avancée sociale significative pour ces marins. Il faudra pour cela un contrôle des sociétés de manning et de certains armateurs.

Attendons les trois ans pour juger, pour voir si la solution était le RIF et si les 70 navires et les 1400 emplois annoncés par monsieur Besselat seront au rendez-vous…. L’association MOR GLAZ émet un sérieux doute.

Le remorquage portuaire dans le port autonome du Havre.

Le député UMP monsieur Besselat se trompe il n’y a pas de place pour deux opérateurs pour effectuer du remorquage portuaire dans le port autonome du Havre. Un audit effectué en avril 2003 le stipule clairement.

Port 2000 (2006/2007) apportera un volume de marchandise supplémentaire mais pas de prise de remorque supplémentaire (pas suffisamment pour 14 remorqueurs car le remorquage dans tous les ports en Europe est un métier mature…. pour des raisons évidentes).

Concernant  » La loi Perben 2 à l’encontre des pollueurs « 

oui il faut la maintenir et l’appliquer lorsque la pollution est prouvée. Les armateurs français n’ont rien à craindre puisque l’association  » Armateurs de France  » a créé la Chartre Bleue ( améliorer sans cesse la sécurité et la qualité des navires, protéger l’environnement marin et le littoral, garantir de bonnes conditions de vie aux équipages, diriger les entreprises avec transparence et déontologie, affirmer leur solidarité avec la communauté maritime). Plusieurs armateurs français clament très fort à qui veut bien l’entendre, que la sécurité et le respect de l’environnement sont leurs priorités…..

L’association MOR GLAZ:

*Oui, les préfets maritimes doivent continuer à faire la chasse aux pollueurs des mers.

*Oui, la justice doit sanctionner lourdement les pollueurs lorsque les rejets à la mer de déchets de toutes sortes sont prouvés.

*Oui, il faut imposer une traçabilité de tous les déchets des bords et contrôler systématiquement les registres des navires dans la stricte application des conventions MARPOL et autres….

*Oui, les us et coutumes doivent changer, il est interdit de polluer partout y compris en Afrique, en Asie….. Tous ceux qui se font prendre doivent payer. Tous les armateurs doivent donner des consignes précises à leurs capitaines de navires…..

* Le port autonome du Havre est-il seulement suffisamment bien équipé pour recevoir tous les déchets des 7400 navires qui y escaleront en 2005……

Pour l’association MOR GLAZ, le président Jean-Paul Hellequin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *