Le cargo danois « PETER SIF » qui a sombré dans la baie de Lampaul ( Ouessant) le 15 novembre 1979

 

Le  » PETER SIF  »

est la toute 1ère intervention ( sans prise de remorque) qui fut effectuée  par le remorqueur ABEILLE FLANDRE le 15 novembre 1979.

Pour être l’un des témoins, nous avions sauvé de justesse tous les marins qui se trouvaient à bord de ce cargo danois ( ceux-ci ne voulaient pas quitter le navire) après de moult discussions, ils avaient enfin accepté de sauter à l’eau pour être récupéré par le zodiac de l’Abeille Flandre.

Le  » PETER SIF «  sombra rapidement (grand moment d’émotion pour tous ) avec ses soutes et tout ce qui se trouvait à bord (à l’époque les autorités civiles et militaires étaient moins regardantes à l’égard de l’environnement, depuis les choses ont changé et c’est très bien ainsi).

Pour l’association MOR GLAZ, les Préfets maritimes n’ont toujours pas assez de pouvoirs juridiques face aux armateurs et aux acteurs du transport maritime. Si les Préfets Maritimes avaient de réels pouvoirs sur les capitaines de navires qui croisent au large de notre littoral, ces situations n’existeraient pas….pourquoi si peu de volonté politique…..

La chasse aux pollueurs est devenue une réalité, une nécessité pour préserver l’environnement marin. Dans ce cas précis contre qui l’Etat français va-t-il se retourner… ( contre lui même pour ne pas avoir su prendre les bonnes décisions dès l’été 1980)…. contre l’armateur…l’assureur… l’affréteur….. ou est-ce encore une fois le contribuable français qui va payer parce que la politique de l’autruche a encore une fois été celle qui a été appliquée.

L’association MOR GLAZ demande qu’une solution rapide et durable soit enfin trouvée. L’Etat doit montrer l’exemple et mettre fin à ce mauvais feuilleton qui dure depuis 26 ans. Situation qui commence sérieusement à agacer les Ouessantins et l’association MOR GLAZ.

A un moment où les endroits refuges sont timidement évoqués qu’en serait-il réellement si le Préfet maritime rencontrait à nouveau une situation semblable…. surtout quels seraient les moyens mis en place pour éviter toute pollution… car nous avons là un bel exemple avec un capitaine qui avait mis du temps à admettre que son navire était en réelle difficulté et qu’il était sage de suivre les conseils du Préfet maritime.

Qu’est ce qui a changé depuis….. les pollueurs qui se font prendre de temps en temps sont sanctionnés par la justice.

L’association MOR GLAZ demande aux autorités civiles et militaires de trouver rapidement la solution qui mettra fin à cette situation tout en respectant au mieux l’environnement . Dans le cas du  » PETER SIF  » n’est-ce pas l’Etat qui se fait prendre par son manque de décision face à une situation de pollution  » involontaire  » .

 

Pour l’association MOR GLAZ, le président

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.