Un Marin Philippin de 42 ans décède accidentellement le mardi 13 septembre 2016 dans le port de Marseille lors d’un exercice de sécurité à bord du paquebot géant l’HARMONY OF THE SEAS.

L’Association MOR GLAZ adresse ses plus vives et tristes condoléances

à la Famille de ce Marin Philippin décédé sur son lieu de travail,

et un prompte rétablissement aux autres Marins blessés,

mais aussi courage autres personnels de ce navire !

Un Marin Philippin de 42 ans décède accidentellement le mardi 13 septembre 2016 dans le port de Marseille lors d’un exercice de sécurité à bord du paquebot géant l’HARMONY OF THE SEAS.

L’embarcation de sauvetage dans laquelle se trouvaient 5 Marins aurait rompu le câble ou l’accroche lors de la mise à l’eau, blessant grièvement trois autres marins Philippins et un 5ème Marin Indien.

L’Association MOR GLAZ adresse ses plus vives et tristes condoléances à la Famille de ce Marin Philippin décédé sur son lieu de travail, et un prompte rétablissement aux autres Marins blessés, mais aussi courage aux autres personnels de ce navire !

Le HARMONY OF THE SEAS, avait été livré en mai 2016 par les chantiers de Saint-Nazaire. Cet accident mortel survenu durant un exercice de mise à l’eau d’une embarcation de sauvetage qui peut contenir 450 personnes au maximum est un drame, un drame de mer le long d’un quai

!!L’Association MOR GLAZ, attire une nouvelle fois l’attention sur les risques liés au gigantisme des navires, ce drame, la mort de ce Marin doit amener tous les professionnels de la mer  » et pas seulement  » à se poser les vraies questions… les passagers sont-ils réellement tous en sécurité sur ces navires géants en cas d’ordre d’évacuation donné par le commandant d’abandonner le navire notamment par mauvais temps et mer agitée, incendie etc.…. ?

L’Association MOR GLAZ se demande,

*comment les assureurs peuvent-ils encore assurer de tels navires qui transportent 6400 passagers et 2400 membres d’équipage sur un seul navire, parlant des dizaines de langues différentes pour les équipages qui devront diligenter les opérations de sauvetages en cas de besoin.

*Comment les autorités maritimes peuvent-elles contrôler sérieusement ces navires géants durant une escale, que ces derniers transportent des passagers, ou 18.000 conteneurs pour les porte-conteneurs de nouvelle génération.

*Quels sont les moyens de sauvetage existants en Mer Méditerranée ou ailleurs en cas de besoin ?

Une embarcation de sauvetage qui tombe à l’eau d’un navire sorti de chantier depuis 4 mois, il y a de quoi se poser des questions. L’HARMONY OF THE SEAS est équipé de 18 embarcations de sauvetage qui peuvent contenir chacune de 370 à 450 personnes, et ce avec forcément les autorisations de l’Organisation Maritime Internationale, des sociétés de classification, assureurs, affréteurs et autres trop souvent complaisants.

L’Association MOR GLAZ demande que L’HARMONY OF THE SEAS ne quitte pas le port de Marseille avant que toute la lumière ne soit faite sur ce drame de la mer qui s’est déroulé le long d’un quai, les responsabilités et les causes doivent être rendues publiques, il s’agit de la vie d’un Marin et peut-être de celles de milliers de passagers !

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *