Le CLEMENCEAU fait route vers Brest, le voyage du retour si tout se passe bien devrait durer 90 jours. Le convoi aura au total durée plus de 130 jours.

 

Le seul dans cette triste aventure qui n’aura pas perdu d’argent est l’armateur du remorqueur le  » Sumatras  » qui est affrété 45 000€ jour.

L’association MOR GLAZ va demander une enquête parlementaire afin de connaître le coût exact de toutes ces malversations, car les contribuables en ont assez de toutes ces dépenses inutiles de la part de l’Etat.

Pour l’association MOR GLAZ, Brest doit se doter d’un chantier de déconstruction de navires. La région, le département, la Communauté Urbaine de Brest et la Chambre de Commerce et d’Industrie doivent défendre ce dossier y compris auprès de l’Union Européenne. Déconstruire des navires n’a rien d’une basse besogne, cette activité créerait des centaines d’emplois dans un secteur confronté depuis trop longtemps à de réelles difficultés. Il faut que tous les navires soient déconstruits en respectant les normes sociales, environnementales et de sécurité.

L’association MOR GLAZ organisera un point presse

le mardi 21 février 2006 à10H30

à l’Hôtel des gens de mer quai de la douane à Brest .

Pour l’association MOR GLAZ, le Président Jean-Paul Hellequin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *