L’association MOR GLAZ se félicite, de la décision prise par la société Blystad Shipmanagement, basée en Grande-Bretagne de faire escaler l’un de ses 18 navires le  » ANETTE  » navire citerne pour effectuer le débarquement de ses déchets de ballasts et autres ( 100m3) à Brest.

L’association MOR GLAZ regrette cependant que tous les armateurs n’aient pas ce réflexe de respect envers les hommes l’environnement et la mer……La mer ne souhaite pas  » plus  » et ne peut plus digérer tout ce que les hommes y déversent pour effectuer des économies au détriment du bien commun  » la mer « .

Il faudrait que tous les armateurs et capitaines de navires aient enfin ce réflexe de respect de l’environnement marin.

Pour l’association MOR GLAZ, tous les déchets doivent rester à quai et être systématiquement débarqués pour être détruits dans le respect de la législation existante. Tous les ports devraient imposer les mêmes règles et être équipés pour que les navires puissent respecter la législation en vigueur.

Même si l’armateur du  » ANETTE  » a trouvé la facture plutôt salée, cette opération doit désormais faire partie du coût d’exploitation d’un navire. Les 72 000€ de frais de déballastage et d’escale ne sont pas significatifs comparés à la pollution évitée et à la cargaison de ce navire avec un baril de pétrole à 70 dollars (soit une cargaison d’une valeur de 17/18 Millions de dollars….)

Pour l’association MOR GLAZ, le coût du déballastage et autres opérations  » écologiques  » devraient être compris dans le taux d’affrètement d’un navire pétrolier et autres……

Le  » ANETTE  » immatriculé à Monrovia permet à l’armateur d’échapper déjà aux règles fiscales et sociales. Ce coût est nouveau pour bon nombre d’armateurs du fait de débarquer les déchets à quai . Cette démarche doit désormais devenir une obligation, une habitude… il faut changer les us et coutumes. Ces coûts doivent faire partie des frais d’escale et être partagés par tous les acteurs du transport maritime (Rappelons que 90% des échanges s’effectuent par la mer et que ce moyen de transport est encore appelé à se développer dans les années à venir). Rendons obligatoire le débarquement de tous les déchets à quai y compris les poubelles plastiques et autres……L’Union Européenne et l’Organisation Maritime Internationale doivent imposer la législation pour tous et continuer a sanctionner les contrevenants…. 72 000€ c’est dérisoire dans le coût d’exploitation d’un navire de 38 000Tonnes, selon les périodes 2/3 jours d ‘affrètements de temps en temps….mais que de pollutions volontaires évitées….. L’association MOR GLAZ milite pour une pollution volontaire zéro, y compris en Afrique, en Asie etc…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *