En cette période électorale pour les municipales 2020, où chacun y va de son petit refrain, l’Association MOR GLAZ (comme en 2014) souhaite remettre le port de Brest et les activités maritimes au centre des débats !


Jamais aucune grille, barrière ni barrage de toute sorte, ne pourront empêcher les  indiscrétions volontaires ou pas de ce qui se passe sur les ports, que ce soit à Brest ou ailleurs!

En stand-by depuis plus de 5 ans pour le cargo « KARL » et plus de 6 ans pour le cargo «  ANTIGONE Z » arrêté lui depuis avril 2012 à Douarnenez, puis remorqué à Brest.

L’Association MOR GLAZ a appris le 8 novembre 2019 tout à fait par hasard, que ces deux navires pourraient être remorqués en début 2020 vers la Belgique pour y être déconstruits.

L’Association MOR GLAZ est furieuse contre cette décision,  prise par des autorités qui n’ont aucune logique, ni industrielle ni commerciale ! A brest il aura fallu 10 ans de mobilisations, notamment de MOR GLAZ, pour déconstruire le premier navire

(alors que des industriels s’organisaient ardemment afin de déconstruire à Brest des vieux navires de manière propre, respectueuse de l’Homme et de l’environnement).

En cette période électorale pour les municipales 2020, où chacun y va de son petit refrain, l’Association MOR GLAZ (comme en 2014) souhaite remettre le port de Brest et les activités maritimes au centre des débats !

ANTIGONE Z bateau poubelle

Rappel : plusieurs navires ont été déconstruits à Brest depuis quelques années dont un navire de plus de 150 mètres, avec toujours des difficultés de toutes sortes, et plus particulièrement administratives (comme si dans notre pays, certaines Administrations pouvaient interdire, retarder, mettre en difficulté certains projets industriels respectueux de l’Homme et de l’environnement !). Si les deux navires précités devaient être déconstruits ailleurs qu’à Brest cette activité risque d’être torpillée à tout jamais, mais ceux qui prendraient cette mauvaise décision «eux», continueront leur chemin !

L’Association MOR GLAZ n’a aucun lien avec aucun des industriels Brestois. Certains ont investi dans cette activité créatrice d’emploi.

Une activité industrielle ne fonctionne « surtout » pas comme une administration, ni dans une bulle.

L’Association MOR GLAZ demande par ce communiqué, que tout soit mis en œuvre afin que ces deux navires « KARL » et « ANTIGONE Z » soient déconstruits à Brest, mais pas seulement, il y a d’autres navires qui attendent pour être recyclés, car entendons-nous bien, ces vieilles coques sont recyclées.

Pour l’Association MOR GLAZ         Le Président Jean-Paul HELLEQUIN

Pour les Adhérents de l’Association MOR GLAZ et du Remorquage, qui ont suivi le périple montagneux de notre adhérent Marcelin HELLEQUIN,  ancien Capitaine de remorqueur devenu alpiniste pour de bonnes et belles causes. Marcelin s’était lancé le défi en septembre 2019 de monter jusqu’au somment du pic Tilicho par 7134 mètres.

Une tempête de neige de cinq jours, qui enfouit les équipements et provoque de nombreuses avalanches.

Nous avons du abandonner au Camp 2 à 6200 mètres.

Cependant, Marcelin nous fait part de ces sentiments –«  une ascension technique, très riche en expérience, qui nous motive pour une nouvelle tentative. Marcelin continue de soutenir « LA CHAINE DE L’ESPOIR ENSEMBLE SOUTENONS DES ENFANTS » nous aussi nous continuerons notre soutien dans les mêmes conditions pour  ces « ses »  aventures pour les autres !

Nous savons que notre adhérent refera son sac pour de nouvelles aventures, et vraisemblablement au Népal.

Nous remercions les sherpas  Chiring et Lahkap qui définissent et montrent le bon cap à Marcelin, lui le Marin peut être assuré du professionnalisme de ces « ses » pilotes des sommets !

Certains Sherpas sont Adhérents à MOR GLAZ, et veillent au respect de l’Environnement dans ces lieux de plus en plus fréquentés !

Afin d’éviter toute confusion, MOR GLAZ soutient et communique sur cette aventure. Ce périple, cette expédition, est entièrement financée par Marcelin !

https://www.helloasso.com/associations/la%20chaine%20de%20l%20espoir/collectes/ascension-solidaire-du-tilicho-peak

Pour les Associations précitées le Président Jean-Paul HELLEQUIN

 

Le retour du cargo M/V LITA est annoncé pour le dimanche 27 octobre 2019 dans le port de Lorient  dans le Morbihan, il devrait débarquer 12000 tonnes de tourteaux de soja ! A son bord il y a aussi des Marins en dessous des normes sociales !

 

D’après nos informations qui sont fiables comme toujours, la situation des Marins est toujours aussi critique, la qualité du navire toujours aussi peu fiable !

Le « cursus » de ce navire est impressionnant, celui du  « pseudo-armateur » aussi ! Il est en marge du transport maritime et des Armateurs qui font des efforts au quotidien pour rendre meilleure la vie des Marins, et, pour faire ces derniers naviguer à bord de navires qui polluent moins et plus sécurisés !

En juillet 2019 le navire a été détenu par le Centre de Sécurité des navires du port de Gand en Belgique pendant 8 jours pour 36 déficiences puis un mois plus tard dans le même port il  a encore été épinglé pour 9 déficiences, jamais des banalités :

-« contrats de travail sous normes, heures de repos non respectées, salaires non payés, équipement de protection individuelle incendie défectueux, installations sanitaires défectueuses, manquement dans la formation à la sécurité, équipements de protection individuelle manquants etc….

Le comportement du « pseudo-armateur » est odieux envers les Marins qui sont sous sa responsabilité, il a laissé l’Equipage sans eau potable en mai 2019, ces Marins  étaient obligés de récolter l’eau de pluie pour survivre ! Une forme de maltraitance envers ces Marins qui permettent 90% des échanges mondiaux. Cette forme d’esclavage devrait être sanctionnée sévèrement part les autorités maritimes et portuaires partout dans le monde !

L’association MOR GLAZ  qui avait déjà épinglé ce navire , nous déplorons que ce type de navires puisse encore commercer, ces navires doivent être blacklister, ces « pseudo-armateurs » ne respectent aucune règle, les contrôles devraient être obligatoires, systématiques, sans essayer de se réfugier derrière des textes qui ne protègent jamais les Marins du Monde, sur ce navire les Marins sont de nationalités des pays de l’Est et d’Indonésie  !

L’Association MOR GLAZ demande aux Autorités Maritimes Françaises et Européennes de bannir du Mémorandum de Paris MoU  les navires qui appartiennent à cet armement, un peu trop protégé nous semble-t-il, même si parfois certains de ses navires sont retenus !

https://www.itfseafarers.org/en/news/blumenthal-ship-detained-nine-days-belgium-port-finally-released

 

Pour l’Association MOR GLAZ         Le Président Jean-Paul HELLEQUIN

C/c : Ministères et Administrations concernés 

Cette Mer Méditerranée n’est en fait pas aussi protégée, cette Mer est ouverte  à tous, en fait elle est grande ouverte !

Le cargo « RHODANUS » battant pavillon Antigua & Barbuda  s’est échoué  le dimanche 13 octobre 2019 dans les Bouches de Bonifacio. Cette fois le navire transportait du câble, mais la prochaine fois, quelle sera la « cargaison » transportée, des Personnes qui fuient la guerre, la misère, et les conditions climatiques, ou alors un navire remplit d’explosif ou de produits chimiques !

Certes, vraisemblablement la veille n’était pas assurée à la passerelle du « RHODANUS »  et le navire a continué sa course folle vers la côte Corse. À part effectuer des appels nous pouvons penser que cette zone « fragile » est ouverte à tous types de trafics ! Aucun moyen d’urgence n’est prévu ou alors il faudra expliquer pourquoi ce navire s’est retrouvé dans cette position.

L’Association MOR GLAZ demande par ce communiqué aux autorités civiles et militaires, d’expliquer quels sont les moyens afin d’éviter ce type d’accident, bien entendu nous parlons des moyens réels, pas de communiquer. Le navire s’est retrouvé dans cette posture « échoué après quasiment une heure d’observation » donc les moyens sont faibles ou pis encore inexistants !

Pour l’Association MOR GLAZ, les Présidents Gilles SIMEONI et Jean-Guy TALAMONI et plus largement les Corses, doivent avoir des réponses précises, quels sont les moyens mis à la disposition du Préfet Maritime pour couvrir cette large zone, que s’est-il passé durant ces 50 minutes. Une Militante Corse nous écrivait hier –« nous en avons assez de jouer à la roulette russe ».

Messieurs les Présidents  Gilles SIMEONI et Jean-Guy TALAMONI, ne vous contentez pas de réponses évasives « politiques »  il s’agit de la sécurité de votre territoire.  L’Association MOR GLAZ demande depuis des années un remorqueur de haute Mer basé en Corse sous l’autorité du Préfet Maritime.

Savez-vous Messieurs, que le remorqueur de haute mer « ABEILLE FLANDRE » qui est sur zone est âgé de 42 ans, l’Etat Français retarde son remplacement depuis trois ans pour des raisons ubuesques et infondées qui retardent la mise en chantier de son remplaçant !

Messieurs les Présidents, l’abordage entre deux navires le 7 octobre 2018 au cap Corse n’aura pas servi de leçon, une bonne communication ne règle pas les problèmes !

L’Association MOR GLAZ quant à elle revendique depuis des années une Sécurité Passive Embarquée à bord de tous les navires (certains Armateurs Français ont opté pour cette SPE) !

Pour l’Association MOR GLAZ                  Le Président Jean-Paul HELLEQUIN

 

C/c : Ministres concernés et Administrations

Le cargo « RHODANUS » battant pavillon Antigua & Barbuda  s’est échoué  ce dimanche 13 octobre 2019 dans les Bouches de Bonifacio. Cette fois le navire transporte du câble, mais la prochaine fois ?…

 

L’Association MOR GLAZ espère aucune incidence ni pollution même infime dans ce secteur si fragile, par lequel les navires ne devraient plus naviguer, pour de multiples raisons !

Si les faits rapportés dans le communiqué, de la Préfecture Maritime de Méditerranée sont exacts « le navire devait embouquer les Bouches de Bonifacio mais n’a pas viré à temps et poursuivi sa route vers la côte en dépit des appels répétés du Centre Régional Opérationnel de Surveillance et de sauvetage (CROSS) en Corse, du Sémaphore de Pertusato et la station italienne Maddalena pendant près de 50 minutes ».

Pour l’Association MOR GLAZ qui regroupe plusieurs Marins parmi ses adhérents « soit tous les appareils de communication du navire étaient stoppés, ou défectueux soit les oreilles de l’homme de veille étaient occupées à tout autre chose. Nous étions persuadés que dans ces parages très dangereux, que deux Marins devaient assurer la veille, encore faut-il que les effectifs à bord le permettent. Si ces obligations avaient changé, il faudrait imposer deux Marins à la passerelle dans ces chenaux ou interdire ces passages! Pour l’Association MOR GLAZ, nous pouvons déjà considérer que l’enquête est close.

Monsieur le Président Jean-Guy TALAMONI, vous préconisez des mesures de préventions et ceci est très bien, il faut les imposer.  l’Association MOR GLAZ demande depuis des années un remorqueur de haute Mer basé en Corse afin d’être à proximité de l’île et de ces endroits très dangereux  et fragiles. La route est longue entre Toulon et la Corse, parfois elle peut être difficile et encore plus longue par des conditions météorologiques défavorables !

Monsieur le Président TALAMONI, l’Association MOR GLAZ demande des moyens partout sur le littoral Français et plus précisément en Corse et dans le Golfe de Gascogne. Savez-vous Monsieur,  que le remorqueur de haute mer « ABEILLE FLANDRE » qui va arriver sur zone est âgé de 42 ans, l’État Français retarde son changement depuis trois ans pour des raisons ubuesques et infondées !

Monsieur le Président TALAMONI, l’abordage entre deux navires le 7 octobre 2018 au cap Corse n’aura pas servi de leçon, et là encore toutes les règles de navigation et de veille n’avaient pas été respectées, il faut donc des moyens nautiques basés en Corse !

Pour l’Association MOR GLAZ     Le Président Jean-Paul HELLEQUIN

   

Hommage à nos Amis Marins du BOURBON RHODE !

 

Le BOURBON RHODE a sombré le 26 septembre 2019  !! Ce drame nous a aussitôt attristé, endeuillé il a raisonné tel le bruit d’une chaîne d’ancre que l’on mouille pour l’ultime fois avec ce bruit particulier dans l’écubier que connaissent bien  les Marins ! Ce drame nous montre que la Mer est toujours la plus forte, qu’elle peut être nourricière, mais aussi parfois meurtrière et si  cruelle cette fois encore elle aura été tristement la plus forte face aux Marins, à l’Homme et à tous les moyens mis en œuvre « déployés » afin de sauver ces Marins !

Sur un Équipage de 14 Marins, à ce jour 3 Marins ont été retrouvé en vie,

plusieurs sont encore portés disparus, nous autres Marins, Gens de Mer  nous savons trop souvent ce que cela signifie, « portés disparus » ! Nous pouvons donc être tristes, et nous le sommes, la communauté maritime la Famille des Marins est endeuillée, triste, mais solidaire des Familles! Plusieurs des nôtres ne sont plus, le 26 septembre 2019 au large de la Martinique, le BOURBON RHODE a sombré plusieurs de nos Amis Marins sont portés disparus. Sans les connaitre ils faisaient comme tous les Marins ce métier par et avec passion, par nécessité pour certains, mais ils le faisaient bien, car ce métier, en quelques embarquements tu en es Amoureux, ou tu le quittes, tu largues les amarres et tu restes sur le quai regarder s’éloigner le navire et prendre son cap sans toi, puis il passe la ligne d’horizon avec à son bord des Marins, des Gens exceptionnels qui acceptent ce risque, le naufrage !  Ce métier est parfois risqué, ce métier n’est pas toujours reconnu ni considéré à sa juste valeur, pourtant, nous participons activement à l’Économie mondiale. Nous, les Gens de Mer nous l’aimons, ce métier !

Nous sommes tristes pour leurs Familles, ces Familles qui vont devoir affronter cette nouvelle, la pire de toute, disparu, péris  en Mer, le vide après cette annonce la pire qui soit, la pire de toutes pour une Famille de Marins.

Nous avons aussi une pensée d’encouragement et un grand respect pour toutes celles et ceux qui sont mobilisés sans relâche depuis ce naufrage pour retrouver des Marins. Une pensée pour l’Armateur qui va devoir lui aussi faire face à ce drame, tant redouté, perdre un navire et des membres de l’Equipage! Restons tous unis comme un Équipage afin de faire face à ce drame de la Mer. Souhaitons un avenir aux Marins qui ont survécu, renavigueront-ils ? Que les disparus reposent en paix dans un Océan calme et bleu, en sachant, qu’à cet endroit il n’aura plus jamais les mêmes reflets ! Nos condoléances les plus sincères aux Familles de ces Marins.

Une pensée pour tous les Marins encore trop nombreux qui périssent en mer en effectuant cette envie, cette passion « celle d’être Marin ». Amitiés et courage à tous les Marins du Monde.

 

Pour les Associations précitées      Le Président Jean-Paul HELLEQUIN

Incendie de Rouen : l’Association MOR GLAZ après renseignements pris, soupçonne que cet incendie aurait été sous-estimé dès le début par le représentant de l’Etat.

Le rôle d’un Préfet est certes d’éviter la panique, il doit rassurer avec une certaine « philosophie, diplomatie » tout en disant la vérité et prévoir dans le même temps le pire , il doit faire appel à tous les spécialistes de l’État et autres en matière de pollution, y compris maritime, car une fois encore la Seine et la Mer vont être soumises à de rudes épreuves !

L’Association MOR GLAZ ne souhaiterait pas que cette pollution soit sous-estimée. Comme pour les pollutions en Mer, les spécialistes vous confirmeront que les premiers instants et les premières décisions sont cruciaux, qu’il ne faut rien négliger, tout prévoir, anticiper !

Pour l’Association MOR GLAZ il ne faut jamais minimiser un incendie sur un site industriel, surtout lorsque des additifs et des hydrocarbures y sont traités ou transformés !

L’association MOR GLAZ a souvent soutenu l’implantation de sites industriels notamment sur les ports (pour des raisons évidentes) dans le strict respect des Salariés, de l’environnement et accompagné  de sécurité optimale voire drastique. Nous parlons bien de sécurité au plus haut niveau, afin d’éviter ce genre d’accident. Toute la transparence doit être faite sur les normes qui avaient « auraient »  été mises en place sur ce site industriel !

Oui, l’incendie de l’usine « LUBRIZOL » à Rouen laissera des traces de pollution, il y aura celles qui sont visibles et les autres, et la Seine, et la Mer seront aussi polluées ! Tous les services de l’Etat notamment « POLMAR » ont-ils été consultés puis  utilisés, ou la gestion de cette crise aurait-elle été minimisée par le représentant de l’Etat ? La facture devra être tôt ou tard présentée aux pollueurs.

L’Association MOR GLAZ salue le professionnalisme des pompiers et des secours, pour le reste, une belle pagaille, une parfaite désorganisation sur l’anticipation et la réalité des pollutions de la Seine et en Mer ! Tout doit-être dit certes, mais surtout tout doit être fait avec les moyens existants s’ils sont appropriés et suffisants, afin d’essayer de minimiser les conséquences sur la santé et l’environnement.

Pour l’Association MOR GLAZ      Le Président Jean-Paul HELLEQUIN

de gauche à droite: Charles MARION, Yann ARTHUS BERTRAND, et le président de MOR GLAZ

vendredi 14 juin 2019, l’association MOR GLAZ est allée à la rencontre de monsieur Yann ARTHUS BERTRAND sentinelle avertie et aguerrie des ravages occasionnés par la surconsommation  et le non respect de l’environnement et de Charles MARION qui déposait son nouvel ouvrage à la librairie DIALOGUES à BREST

La Malaisie a annoncé le mardi 28 mai 2019 qu’elle allait retourner des centaines de tonnes de déchets plastiques dans leurs pays d’origine, parmi lesquels la France. Quel courage Madame la Ministre félicitations !


L’association MOR GLAZ dénonce depuis des années (retour du CLEMENCEAU et autres navires expédiés pour être déconstruits dans des pays du sud) ces expéditions sauvages ou pas de nos déchets vers des pays que nous considérions comme des pays dans lesquels ces « nos » déchets devaient être « traités » par des personnes exploitées, en marge de toute règle sanitaire et sociale ! Et bien ces pays ne veulent plus être nos déchèteries « poubelles » et tant mieux.

déchets exportés en MALAISIE

Bien entendu il y a les déchets plastiques, mais pas seulement.
Que contiennent réellement tous ces conteneurs qui se trouvent au fond des Océans, perdus par « hasard » dans des tempêtes hivernales au large de la Bretagne et ailleurs dans le monde ?

Que contiennent réellement les conteneurs qui explosent sur les navires porte-conteneurs ?

Depuis des années l’association MOR GLAZ dénonce ces exportations, malgré toutes les Conventions Internationales, le trafic « organisé » très lucratif et immoral perdure.

Les pays industrialisés ne cessent d’envoyer ses vieux navires et autres déchets ailleurs, pour permettre nous dit-on ou essayer de nous convaincre que ce serait une démarche positive qui apporterait du travail et des revenus aux populations de ces pays.

Il est certain, que nos pays exportent sans aucun doute les déchets d’une surconsommation et de gaspillage dans des pays qui ne veulent plus les recevoir et c’est très bien ainsi.

ouverture d’un conteneur par Madame La Ministre de l’Ecologie Yeo Bee Yin ( retour à l’envoyeur)

Madame la Ministre Malaisienne de l’Ecologie est courageuse, nous la félicitons pour cette détermination de vouloir retourner des centaines de tonnes de déchets plastiques et autres à l’envoyeur. L’association MOR GLAZ espère, que Madame la Ministre sera sourde aux propositions qui pourraient lui être faites.

Madame Yeo Bee Yin, gardez cette détermination, faites noter par vos service portuaires et douaniers le nombre de conteneurs qui seront embarqués sur les navires, la qualité des Armateurs, les pavillons des navires, le sérieux des chargeurs et des assureurs, et la destination précise des navires.

Il serait dommage que les navires qui seraient sensés nous ramener nos déchets sombrent ou subissent un incendie, une manière de déverser un peu plus de déchets dans les Océans déjà suffisamment agressés, et considérés comme une grande poubelle!

Quatorze pays seraient concernés par ces retours, parmi lesquels les États-Unis, le Japon, la France, le Canada, l’Australie ou encore la Grande-Bretagne. Par ailleurs, le ministère Malaisien a indiqué que 450 tonnes de déchets plastiques contaminés présents dans dix conteneurs provenant d’Australie, du Bangladesh, du Canada, de Chine, du Japon, d’Arabie saoudite et des Etats-Unis seraient renvoyées.

Il est évident qu’un produit ne doit pas être mis sur le marché avant de posséder la technologie pour le recycler dans le respect de l’Homme et de l’Environnement !

Pour l’association MOR GLAZ    Le Président Jean-Paul HELLEQUIN

C/C : Ambassade de Malaisie

L’association MOR GLAZ et l’association du REMORQUAGE sont honorées d’avoir été sollicitées afin de participer à cet événement exceptionnel «ATLANTIC YOUTH » qui se déroulera au Centre Nautique de Moulin Mer en Bretagne sur la commune de Logonna-Daoulas du 27 au 31 mai 2019 !

 

Du premier Centre de classes de Mer en France créé en 1964 à Moulin- Mer (dans le Finistèreà l’initiative d’un enseignant visionnaire Monsieur Jacques KERHOAS  à « ATLANTIC YOUTH »  que de milles parcourus, que de bords tirés.

Ce programme est cofinancé par le Fonds européen Erasmus+

L’association MOR GLAZ  et l’association du REMORQUAGE sont honorées d’avoir été sollicitées afin de participer à cet événement  exceptionnel «ATLANTIC YOUTH » qui se déroulera au Centre Nautique de Moulin Mer en Bretagne sur la commune de Logonna-Daoulas du 27 au 31 mai 2019 !

La conférence du mardi 28 de 14h à 17h00 au Centre Nautique sera pour nous très intéressante (ainsi que les rencontres durant ces quelques jours). Nous allons exposer aux collégiens de 5 pays d’Europe nos passions pour le monde maritime, faire part de nos expériences personnelles, faire découvrir les métiers liés aux activités de la Mer. Nous espérons donner des envies, et ainsi les retrouver un jour sur un quai, à bord d’un navire, dans un chantier naval etc. …

Lors de la journée Brestoise du mercredi 29 mai 2019, nous essayerons de donner des envies, cette journée sera particulièrement passionnante : embarquement sur le navire Brestoa depuis la nouvelle cale de Moulin-Mer pour se rendre à Brest (les visites de Abeille BOURBON,  du Chantier du GUIP et d’Océanoplis…).

Merci à la Marine Nationale, d’avoir accepté la visite du remorqueur Abeille BOURBON à ces collégiens, enseignants et accompagnants.

Cette  journée du 29 mai 2019  se poursuivra,  à la salle Kejadenn de Logonna,  mot du Maire Musique danses, crêpes etc…

La soirée de clôture du 31 mai 2019 se déroulera au Family à Landerneau, remise de prix, discours etc…

Une occasion pour les associations que je préside du Remorquage et MOR GLAZ de faire le bilan avec les collégiens et les professeurs de ces 5 pays !  Des échanges qui devraient nous permettre de deviner si nous avons su donner des envies de pratiquer des métiers dans ce vaste secteur que sont les activités maritimes !

Pour les associations          Le Président Jean-Paul HELLEQUIN