L’association MOR GLAZ demande à l’encontre de l’armateur du navire pétrolier l’  » ATLANTIC HERO  » pris en flagrant délit de pollution le 11 septembre 2004 au large des côtes françaises une caution exemplaire.

L’association MOR GLAZ demande une caution basée sur le cours du baril ( un baril = 159 litres) de pétrole au cours le plus haut des derniers mois. Au cours actuel du pétrole la cargaison de ce navire peut être évaluée à plus de 20 millions de dollars.

 

L’association MOR GLAZ considère que l’armateur de ce navire, affréteurs et autres peuvent et doivent payer pour laisser tous les déchets des navires à quai.

Pour l’association MOR GLAZ les peines prononcées ces derniers temps ne sont pas suffisamment dissuasives pour preuve cette nouvelle dérive…

L’association MOR GLAZ se constituera partie civile dans cette affaire comme dans toutes celles en cours.

 

 » ATLANTIC HERO  »

doit être inspecté de fond en comble et immobilisé si nécessaire..

L’association MOR GLAZ rappelle qu’un navire 

bien entretenu avec un bon armateur et un bon équipage ne pollue pas.

Pour l’association Jean-Paul Hellequin

Christian Bucher vice-président de Mor Glaz

11 procès pour pollution de la mer par hydrocarbures ont eu lieu au tribunal de Brest depuis le début de l’année 2004, d’autres vont avoir lieu. En Méditerranée aussi les procès se succèdent.

Voici un point des dernières affaires :

Le « Khaled Ibn AI Waleed » avait été surpris le 11 février 2004 en flagrant délit de dégazage dans les eaux françaises, au large du Cap Sicié (Var).Dérouté et immobilisé au port de Fos-sur-Mer, puis autorisé à reprendre la mer après versement d’une caution de 400000€.

Le procès s’était déroulé le 21 juin. Le jugement a été rendu public le lundi 6 septembre : amende de 500000€, dont 48501 seront à la charge de l’armateur, société des Émirats Arabes Unis. Le capitaine du porte-conteneurs, un pakistanais de 54 ans, a été condamné à un an de prison avec sursis

 

 

Lettre ouverte à monsieur Jean-Yves Le Drian, Président du Conseil régional de Bretagne.

 

Monsieur le Président,

Vous venez d’être élu aux plus hautes responsabilités régionales, félicitations, bon courage, il en faudra pour que la Bretagne trouve sa place au sein de l’Europe maritime au sens le plus large.

Nous nous sommes souvent rencontrés, affrontés certes mais j’ai pu aussi apprécier votre sens des responsabilités, votre courage politique et votre détermination à mener à bien les dossiers qui vous semblent être les priorités pour l’intérêt général. Comme vous le savez, je suis l’un des défenseurs de la sécurité maritime, de la lutte contre les pavillons et les armateurs de complaisances et ce depuis les années 70. Je suis pour le développement durable du cabotage en Europe et en France, pour l’implantation d’une antenne régionale de sécurité maritime à BREST et pour le maintien des chantiers de construction et de réparation navale dans notre région.

L’association Mor Glaz que j’ai l’honneur de présider veut que la région de Bretagne défende et obtienne l’antenne régionale de sécurité maritime à BREST. L’association Mor Glaz revendique un siège dans cette agence régionale ( l’association Mor Glaz est reçue à Bruxelles le 02 avril et plaidera BREST comme pôle de la sécurité maritime).

70% du trafic maritime Européen passe au large de notre littoral breton. Le développement du commerce maritime par conteneurs (y compris pour les produits chimiques et autres produits très dangereux) est de plus en plus dense et pas si bien contrôlé que l’on pourrait nous le faire croire. Plus de 80% des échanges mondiaux s’effectuent par la mer. Dans certaines régions au nord de l’Europe, le transport du pétrole va évoluer de 100% par an jusqu’en 2007. La Chine pourrait être d’ici à 2015 la première flotte mondiale, allons nous laisser cette flotte se développer sans règle & &allons nous laisser s’installer un nouveau pavillon de complaisance &….

Les dirigeants politiques bretons ont pendant trop longtemps tourné le dos à la mer pour diverses raisons. Nous comptons sur vous pour scruter, observer l’horizon maritime le plus loin possible. Nous comptons sur vous et vos équipes pour développer les ports bretons, le cabotage et toutes les activités liées à la mer et faire entendre nos voix à Bruxelles.

L’Union européenne ne peut se construire sans les régions. La mer ne doit plus être une autoroute sans loi ni règle. Les décisions doivent être prises par tous ceux qui veulent un transport maritime sécurisé. Nous ne pouvons plus laisser l’OMI et autres organismes internationaux prendre des décisions qui laissent s’installer certaines dérives graves pour les marins, les populations du littoral et la mer.

L’association Mor Glaz souhaite évoquer avec vous les accidents survenus à la pêche ces dernières années, ceux-ci ne sont certainement pas dus qu’au hasard. L’association Mor Glaz demande à vous rencontrer dès que cela vous sera possible. Nous vous prions de croire monsieur le Président en nos sincères et respectueuses salutations.

Le président de Mor Glaz Jean-Paul Hellequin

ARCHIVES 2003

10 décembre 2003 – Aujourd’hui, et bien plus qu’hier, la situation est gravissime.

19 novembre 2003 – Nous attirons votre attention sur le triste anniversaire du naufrage du si mal nommé  » Prestige « , l’an passé au large de la Galice.

15 novembre 2003 – L’association Mor Glaz se constitue partie civile contre les responsables de la pollution effectuée par le cargo le  » DOBRUDJA  » dans le Golfe de Gascogne le 30 juillet dernier.

7 novembre 2003– il y aura un dans dans quelques jours que le Prestige faisait naufrage.

6 novembre 2003– L’Association Mor Glaz soutient madame Margot Walström, commissaire européenne à l’environnement qui ne souhaite pas voir les vieux navires de guerre américains bourrés d’amiante et de  » PCB  » (produits très toxiques et dangereux pour les hommes et l’environnement que l’ont retrouvedans les peintures etc…) être détruits en Europe.

8 septembre 2003 – L’association MOR GLAZ tiendra sa première assemblée générale le 12 septembre 2003 à la Maison de Quartier de Bellevue à BREST à 18H00.

20 août 2003 – L’association La Galice est polluée au quotidien par le Prestige, mais aussi la côte Atlantique et la Manche.

11 août 2003 – L’arrivée de la pollution par hydrocarbures au large de la baie de Morlaix inquiète l’association Mor Glaz.

1 août 2003 – Nous invitons tous ceux qui déplorent ces pollutions à venir nous rejoindre.

30 juillet 2003 – Le Collectif Mor Glaz se félicite de voir qu’enfin les autorités françaises réagissent à l’encontre des pollueurs des mers.

le 29 juillet 2003 – La législation ERIKA 1 sur la sécurité maritime est entrée en vigueur depuis le 22 juillet 2003.

21 juillet 2003 – L’association  » MOR GLAZ  » a déposé ses statuts à la sous-préfecture de Brest le 18 juillet 2003. Ce collectif créé par des citoyens de tous les horizons de la société française en 2000 suite à l’accident de l’ERIKA, a déjà beaucoup œuvré pour défendre la mer, la faune.

26 mai 2003 – Parce que  » océanopolis  » est la vitrine de ce que devrait être la faune et la flore marine…..

20 mai 2003 – Le 22 mai 2003 le navire « le Voltaire » battant pavillon Libérien affrété par la CGM-CMA a été pris en flagrant délit de déballastage au large des côtes Françaises.

20 mai 2003 – point presse le mercredi 21 mai 2003.

La Galice est polluée au quotidien par le Prestige, mais aussi les côtes de l’ Atlantique et de la Manche.

En 2002  » 600 000 Tonnes  » de produits polluants issus de déballastages ou autres actes volontaires ont été déversés dans les océans

139 infractions constatées pour pollution en Atlantique

plus de 300 infractions selon d’autres sources

2 sanctions

Le Pakistan touché depuis trois semaines par 40 000/50 000T de pétrole, toute la faune et la flore vont être touchées dans cette région très peuplée en tortues et en crevettes. Ce naufrage va comme d’habitude devenir une catastrophe économique et écologique.

Pourquoi le navire grec pollueur, le  » MV TASMAN SPIRIT  » navigue t-il plutôt dans ces régions du monde……. Si ce navire est dans l’état que nous supposons, pourquoi ce type de navire a t-il l’autorisation de naviguer……..quelle est sa société de classification…..son armateur……son affréteur….son assureur…….

Encore une fois, Mor Glaz dénonce les pseudo armateurs, les sociétés de classification, les assureurs, les affréteurs peu sérieux. Nous souhaiterions connaître le sentiment de ceux qui se disent les bons acteurs du transport maritime face à de telles catastrophes…..

Mor Glaz demande : que des règles internationales (les mêmes pour tous) soient imposées, que l’Etat du pavillon du navire soit condamné au même titre que les pollueurs.

Mor Glaz est pour la liberté des mers à condition que celles-ci soient respectées Ceux qui dérogent à ces règles doivent être considérés comme des délinquants et punis comme tels.

Le président de l’association Mor Glaz Jean-Paul HELLEQUIN

L’arrivée de la pollution par hydrocarbures au large de la baie de Morlaix inquiète l’association Mor Glaz.

 Nous demandons à l’Etat :

*de mettre en place tous les moyens pour éviter que cette pollution ne vienne souiller la baie et le rivage.

*de réactiver le plan polmar mer.

* d’effectuer les analyses nécessaires afin de définir le produit et l’ origine de celui-ci.

* de mettre en place de vrais moyens à la disposition des maires de ces six communes qui pourraient être touchées.

L’association Mor Glaz soutient ces maires et accuse avec force les pollueurs.

L’association Mor Glaz demande que: l’Angleterre, l’Espagne, Le Portugal et la France mettent en place de véritables moyens pour repérer les pollueurs afin de pouvoir les sanctionner lourdement.

L’Espagne doit gérer rapidement l’épave du Prestige

Le président de l’association Mor Glaz Jean-Paul Hellequin

Mor Glaz se félicite de voir qu’enfin les autorités françaises réagissent à l’encontre des pollueurs des mers.

Si la responsabilité de la pollution au large des côtes françaises du cargo  » le DOBRUDJA  » navire battant pavillon bulgare est réellement prouvée, nous demandons que tous les responsables de cette pollution soient jugés et lourdement condamnés ( armateur et capitaine du navire) Ces situations ne doivent plus se répéter et restées impunies.

Mor Glaz demande que toute action en justice soit menée à terme.  » Le DOBRUDJA  » ne doit pas reprendre la mer avant que toute la lumière soit faite sur cette pollution par respect pour les populations du littoral, la mer, les pêcheurs, la faune et la flore marine. Mor Glaz demande aux autorités maritimes civiles de s’assurer qu’à bord tout est au norme tant sur le plan technique que humain ( condition de vie des marins, salaires, etc…)

Notre collectif soutien la thèse du pollueur payeur. Lorsqu’un navire quitte le quai, les autorités portuaires devraient s’assurer que le navire a laissé au port tous ses déchets ( voir notre communiqué du 21 juillet 2003)

Merci de votre attention.

COMMUNIQUE

La législation ERIKA 1 sur la sécurité maritime est entrée en vigueur depuis le 22 juillet 2003.

Si les Etats de la Communauté européenne avaient été plus sérieux et la Communauté plus active y compris avant l’accident de l’ERIKA, nous aurions évité l’accident du PRESTIGE  » véritable catastrophe économique et écologique  » mais bien d’autres naufrages moins médiatiques… ( plus de 500 navires de plus de 50 mètres ont sombrés depuis l’accident de l’ERIKA )

L’associaation Mor Glaz a retenu sur les 112 navires listés comme dangereux par la Communauté européenne  » 7 pétroliers, 6 chimiquiers, 1 méthanier, 7 rouliers à passagers et 78 vraquiers considérés comme très dangereux et 3 pétroliers, 9 chimiquiers à risque élevé. Qu’entend la Communauté européenne par  » risque élevé  » pour ce type de navire……

Pour L’associaation Mor Glaz, tous les navires doivent être au même niveau de sécurité , pour les marins qui sont à bord , pour les populations du littoral et des ports où escalent ces navires et pour l’environnement marin.

L’associaation Mor Glaz demande :

*Que l’agence de sécurité maritime soit en France et à Brest pour des raisons évidentes.

*Que tous les navires à risques  » sous normes techniques et sociales soient retirés du transport maritime « 

*Que tous les armateurs respectent une certaine déontologie vis à vis de leurs équipages de toutes nationalités et de l’environnement maritime. ·

*Que le paquet ERIKA 3 proposé par plusieurs syndicats sur la protection sociale des marins internationaux et leur condition de vie  » non retenu par la Communauté européenne  » soit réactivé et soutenu par l’agence de sécurité maritime qui doit jouer un vrai rôle dans ce domaine .

*Que l’Etat du pavillon du navire soit responsabilité en cas de naufrage mais aussi sur l’état du navire au même titre que l’armateur, les sociétés de classification , les assureurs, les affréteurs…….et tous ceux qui entretiennent la déréglementation maritime.

Le président de Mor Glaz Jean-Paul Hellequin

L’association MOR GLAZ a déposé ses statuts à la sous-préfecture de Brest le 18 juillet 2003.

 Ce collectif créé par des citoyens de tous les horizons de la société française en 2000 suite à l’accident de l’ERIKA, a déjà beaucoup œuvré pour défendre la mer, la faune et la flore marine, l’agence de sécurité maritime, le développement du cabotage etc.….

Le bureau provisoire constitué le 17 juillet 2003 comprend : Président : Jean-Paul Hellequin Vice-présidente : Aude Gueguen Vice-président : Christian Bucher Secrétaire : François Pellennec Trésorier : André Moisan

La date de l’Assemblée Générale est arrêtée au 12 septembre 2003 à 18H00 au siège de l’association  » Maison de Quartier de Bellevue  » 1,rue de Quercy 29200 Brest.

L’association MOR GLAZ entend être une association active, constructive, pour défendre la mer, la flore, la faune marine, sans oublier les marins et dénoncer toutes les dérives dans le transport maritime. Le passage du collectif en une association déclarée va permettre de gagner en efficacité, mais ne change rien à la démarche citoyenne (nous avons notre mot à dire , ouverte (à tous sans exclusive) et réactive (par rapport à l’actualité) qui anime les membres de Mor Glaz. Nous entendons donc bien continuer à nous faire entendre chaque fois que cela sera nécessaire ; nous dénoncerons les situations inacceptables, nous soutiendrons les initiatives positives.

Ainsi aujourd’hui nous ne pouvons que soutenir le rapport  » la mer de tous les vices  » du Député UMP Edouard Landrain car il est ambitieux et réaliste sur l’état de la flotte mondiale et sur les solutions à y apporter:

*Quels sont les moyens réels dont disposent l’Europe, la France, les Administrations concernées pour

*Contrôler sérieusement les navires doubles coques et tous les navires à risque avec 39 contrôleurs pour la France….

*Permettre aux navires en escale de débarquer tous leurs déchets ( les huiles, fonds de ballasts, de cuves, eaux usées, poubelles etc..)

*L’association MOR GLAZ continue de défendre, l’Agence de sécurité maritime à Brest, parce que toutes les structures sont déjà là ( Préfecture maritime, Cross, Affaires maritimes, Centre de sécurité des navires, Aéroport international, Cèdre, Ifremer, remorqueurs de Haute mer, réparation navale etc..)

L’association MOR GLAZ soutient

*la construction de navires dépollueurs

*le remplacement et le doublement des remorqueurs de Haute mer ( 4 remorqueurs de Dunkerque à Bayonne, 2 en Méditerranée…)

*le renouvellement rapide des hélicoptères affectés au sauvetage en mer

*la ratification par la France des conventions FIPOL et autres….

L’association MOR GLAZ demande que les pollueurs soient les payeurs, et que l’Etat du pavillon du navire qui cause des dommages soit responsabilisé sans limite.

Le Collectif MOR-GLAZ,

collectif citoyen créé en 2000 après l’accident de l’ERIKA demande à tous ceux qui défendent l’environnement maritime de se réunir sur le parking d’océanopolis au port de plaisance à Brest le 1er juin 2003 à partir de 15H00.

Nous avons choisi ce lieu parce que  » océanopolis  » est la vitrine de ce que devrait être la faune et la flore marine.

Nous vous invitons à venir nombreux en famille pour mener une action symbolique.

Nous comptons également sur la présence de tous les professionnels de la mer, du tourisme, de la plaisance, de tous les élus, des associations de pêche en mer, à pied, à la ligne et autres… Nous sommes tous concernés et inquiets par l’arrivée de ces boulettes de fioul sur tout le littoral

Ce rassemblement et cette action symbolique que nous allons mener tous ensemble le 1er juin a pour but d’obtenir de l’Etat de vrais moyens pour rendre propre notre littoral.

de nombreuses personnalités soutiennent cette action Citoyenne :

DAN AR BRAZ ( qui sera présent)

Patrick POIVRE D’ARVOR

La Fondation Nicolas HULOT pour la Nature et l’Homme, soutient notre démarche à travers son programme SOS Planète Eau

Merci de votre attention Jean-Paul Hellequin

le navire le  » VOLTAIRE » battant pavillon Libérien affrété par la CGM-CMA a été pris en flagrant délit de déballastage au large des côtes Françaises.

Le capitaine du navire sera à la barre du tribunal de Brest demain.

L’association Mor Glaz invite tous ses membres et sympathisants à se rendre le 30 septembre devant le TGI de Brest à 13h30 pour montrer notre ras- le- bol face à ces situations scandaleuses.

Pour l ‘association Mor Glaz ces situations sont intolérables et les pollueurs doivent être sévèrement sanctionnés, armateurs, capitaines, Etat du pavillon et affréteurs. Ils doivent payer tous les dégâts occasionnés aux populations du littoral ( pêcheurs et tous ceux qui vivent de la mer) et à l’environnement maritime par leur maladresse.

*Les responsables de ces pollutions doivent être listés et en cas de récidive l’armateur et le capitaine doivent être punis de manière exemplaire.

*Les amandes doivent être sévères et servir à mettre en place de véritables moyens pour lutter contre les contrevenants.

Un autre procès aura lieu dans les semaines à venir, celui du capitaine du « Dobrudja » navire qui avait pollué le 29 juillet dans le golfe de Gascogne, là encore l ‘association Mor Glaz sera présente pour nous tous les pollueurs doivent être fortement sanctionnés…..

* Faut-il rappeler que 6 000 000 de tonnes d’hydrocarbure sont rejetés volontairement à la mer chaque année.

Cela ne peu plus…..ne doit plus durer.

.Pour Mor-Glaz le Président Jean-Paul Hellequin