lettre aux candidats aux législatives..

Mesdames Messieurs,

Vous êtes candidats pour siéger à l’Assemblée Nationale, bravo pour votre engagement, si vous êtes élus, nous espérons que vous saurez être à l’écoute de tous les citoyens y compris après le 17 juin 2007.

L’association MOR GLAZ www.morglaz.org continue de défendre la déconstruction des vieux navires civils et militaires en Europe, en France et pourquoi pas à Brest. Le navire  » COLBERT  » qui a séjourné le long des quais à Bordeaux durant plusieurs années revient à Brest le 4 ou le 5 juin 2007. L’Association MOR GLAZ n’est pas opposée à ce retour, aux seules conditions que ce vieux navire soit remorqué à Brest pour y être déconstruit sur place en respectant toutes les règles sociales et environnementales de notre pays.

La députée du Finistère, Madame Marguerite Lamour, rapporteur d’un rapport sur la déconstruction des navires en fin de vie (suite au retour du CLEMENCEAU à Brest) évoque que les navires militaires en fin de vie sont sous la responsabilité des Etats qui en sont les propriétaires.

La France doit montrer l’exemple en traitant ici à Brest les navires militaires et pourquoi pas civils en fin d’exploitation. Il n’est plus possible (il devrait être interdit, nous devrions nous interdire) d’envoyer nos déchets ailleurs, pour des raisons évidentes et de bon sens ….nous devrions être capables de les traiter nous même. N’envoyons plus nos déchets en Asie sous le prétexte d’aider ces peuples, ceci est immoral. L’association MOR GLAZ estime que les femmes et les hommes politiques de notre région, de notre pays et de l’Union Européenne jouent sur la touche depuis le retour du CLEMENCEAU. L’association MOR GLAZ constate qu’ils n’ont pas imposé une réelle volonté politique sur un tel dossier.

Vous vous exprimez toutes et tous comme de grands économistes en nous expliquant et en essayant parfois même de nous convaincre que de procéder différemment n’est pas économiquement possible , vous vous trompez, il faudra bien trouvez une solution durable pour déconstruire le CLEMENCEAU et tous les autres navires militaires puis les navires civils. Sachez lorsque cela est nécessaire associer l’économie, le social et l’environnement……

Le Président de la République, chef des armées doit imposer sa volonté pour faire en sorte que le CLEMENCEAU soit déconstruit à Brest, dans une cale sèche militaire ou sur un dock flottant qui est disponible dans le port du Havre. Les arguments avancés par la Préfecture maritime de Brest sont faux et ne sont que des arguments de salons parisiens, trop souvent éloignés des vrais problèmes et des réalités.

L’association MOR GLAZ rencontrera lors de débats publics tous les candidats sur ce sujet mais aussi sur la politique maritime que vous défendriez à l’Assemblée Nationale si vous étiez élus.

· Qu’elle sera votre politique sur le développement du cabotage et sur les autoroutes de la mer,

· Certains d’entre vous seront des élus de la pointe Bretagne et du littoral, quelles seront vos ambitions pour défendre à l’Assemblée Nationale une réelle politique maritime pour les ports Régionaux Français et de l’Union Européenne,

· Défendrez-vous une antenne régionale de l’Agence Européenne de Sécurité Maritime à Brest ou bien accepterez-vous le cap pris par vos prédécesseurs, en laissant d’autres instances décider pour vous.

· Le pavillon Français sera t-il pour vous une priorité, la mise en place d’un pavillon Européen vous semble t-il réalisable,

· défendrez-vous à l’Assemblée Nationale le maintien des Régimes sociaux spécifiques dont celui des marins,

· pensez-vous défendre et améliorer les conditions de vie des marins de l’Union Européenne et plus particulièrement celles des marins pêcheurs,

· dénoncerez-vous la concurrence déloyale qui se pratique en ce moment sur la rade de Brest entre une société privée et une entreprise affrétée par l’Etat, sur le transmanche, au Havre etc.….

· étendrez-vous l’exonération des charges ENIM à tous les armements qui créent des emplois de marins Français,

· le procès de l’ERIKA va s’achever dans quelques jours, depuis cet accident maritime, pensez-vous que la sécurité maritime s’est améliorée, pour l’association MOR GLAZ la réponse est Non même si des essais ont été marqués car il est toujours possible aujourd’hui d’affréter un ERIKA, PRESTIGE ou autres navires encore plus dangereux.

· remettrez-vous en cause l’assurance chômage que se sont octroyés les Députés au mois de février 2007, à une période ou tant de citoyens souffrent.

Mesdames, Messieurs, dans un courrier daté du 19 avril 2007 adressé à l’association MOR GLAZ, le Président de la République, Monsieur Nicolas Sarkozy, s’engageait à faire de la sécurité maritime et plus largement de l’environnement maritime l’une des propriétés de son futur gouvernement, il s’engageait à lutter contre l’insécurité maritime en luttant contre les comportements irresponsables (pour employer ses termes), je ne peux qu’apprécier son analyse et sa position sur ce sujet si sensible. Il prenait comme exemple, la catastrophe évitée du MSC Napoli, même si une catastrophe majeure a été évitée lors de cet accident maritime, je vous confirme que la France manque d’un remorqueur de haute mer type  » Abeille Bourbon  » dans le Pas-de-Calais et d’un remorqueur de Haute mer dans le sud de La Corse car cette région est très exposée, dans ces deux régions les moyens nautiques manquent sous l’autorité du Préfet maritime.

Mesdames, messieurs, pouvez-vous nous assurer avant que les électeurs ne fassent leur choix

· que vous aurez les ambitions et la volonté nécessaire pour défendre ces idées, même si vous avez des appartenances politiques autres que celles du Président de la République.

· Lorsqu’un texte sera soumis au vote, voterez vous systématiquement comme votre camp politique même si vous jugez que ce texte n’est pas très favorable aux citoyens…….

En l’attente, nous vous prions d’accepter et de croire, Mesdames et Messieurs, en nos respectueuses et sincères salutations.

Pour l’association MOR GLAZ, le président

Jean-Paul Hellequin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *