AUJOURD’HUI’ , ET BIEN PLUS QU’ HIER, LA SITUATION EST GRAVISSIME

MORGLAZ s’adresse à tous ceux et toutes celles qui s’ intéressent au transport maritime et plus largement à tous ceux et à toutes celles qui souhaitent s’opposer de toutes leurs forces au projet de création du Registre International Français « RIF ».

A l’ association Mor Glaz , nous considérons le Rapport de Monsieur Henri de Richement comme une insulte, pire un mépris total envers tous les marins, les populations littorales et d’ une façon plus générale à tous ceux et à toutes celles qui veulent croire encore que nous pouvons, que nous devons contribuer, faire diminuer, voire supprimer sans vergogne les pratiques ignobles et indécentes pour les hommes dans le milieu du transport maritime.

Notre devoir à tous, vis à vis de nos convictions et pour les générations futures est de combattre par tous les moyens légaux à notre disposition le projet du Registre International Français :

Mais quel est donc ce Registre International Français ? Quelles en seront les conséquences pour les hommes, l ‘environnement et la sécurité maritime ?

1°/ C’est la réhabilitation de l’esclavage : En effet, les armateurs n’auront que l’embarras du choix pour faire recruter une main d’ œuvre docile et à moindre coût par le biais de « marchands d’ hommes ». Ces hommes devront tout d’abord payer pour avoir le droit d’embarquer à bord des navires « battant pavillon Français de complaisance » comme cela se pratique déjà de manière courante, une partie de leur salaire sera d’ailleurs conservée par cette même société de « manning », ces marins n’auront aucun lien avec l’armateur, aucun droit social ,et aucun droit d’expression ne saura être toléré.

A cet effet, il n’est d’ailleurs pas inutile de rappeler aux puissants que l’esclavage est aboli dans les textes, depuis maintenant plus de deux siècles, mais dans les faits, il n’est même plus nécessaire de se poser la question.

Mor Glaz dit non au RIF, non à la discrimination sociale et peut-être raciale, pourquoi embaucher des marins de pays pauvres « pour être aux normes »

2°/ C’est la légalisation de l’insécurité maritime et de toutes ses dérives est-il nécessaire de remplacer les immatriculations aux îles Kerguélen par le RIF ? NON.

Il est inutile de rajouter un pavillon de complaisance, il y a déjà suffisamment voici les « meilleurs » Antigua-et-Barbuda, Antilles néerlandaises, Bahamas, Barbade, Belize, Bermudes (R-U), Birmanie/Myanmar, Bolivie, Cambodge, Chypre, Comores, Gibraltar (R-U), Iles Marshall(USA) ; Jamaïque, Liban, Libéria, Malte, Maurice, Panama, Registre maritime international allemand, Sao Tomé et Principe, Saint-Vincent des Grenadines, Sri Lanka, Tonga, Vanuatu etc & rajouter le RIF à cette liste serait excessif……………….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *