Dans la nuit du 2 au 3 août 2005, l’Abeille Bourbon a ramené à Brest sous remorque le cargo  » OKAPI » battant pavillon de Antiga et Barbuda aux Antilles.

Ce cargo était en avarie suite à un chalut qu’il avait pris dans son hélice, l’immobilisant à proximité du rail de Ouessant ( voix maritime par où transitent plus de 54 000 navires par an).

La Préfecture maritime de Brest a donné l’ordre à l’Abeille Bourbon d’appareiller à 8H15.

Ce dispositif d’aide aux navires en difficulté, mis en place en août 1978 après l’accident de l’Amoco Cadiz, aura encore une fois fait ses preuves.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *