Une visite Ministérielle……. Pour quoi faire?

Le lundi 12 octobre 2020, la Ministre de la Défense, Madame Florence PARLY était en déplacement à Brest, afin de s’assurer des moyens dont disposait l’Action de l’Etat en Mer, sous l’autorité du Préfet Maritime de l’Atlantique, en ce qui concerne la zone maritime de la pointe Finistère à la frontière Espagnole.

Lors de la conférence de presse, une question « inattendue » a été posée à la Ministre au sujet des moyens héliportés pour  effectuer le sauvetage en Mer.

L’Association MOR GLAZ, le 25 janvier 2020 dans un communiqué s’inquiétait du temps de disponibilité des Hélicoptères et des Equipages affectés à ces missions de sauvetages en Mer, en s’appuyant sur des faits et des rapports du BEAMer. Après quelques jours, les services de communication  de la Marine Nationale nous firent une réponse laconique, illisible et hors sujet comme souvent lorsque les questions sont précises et dérangeantes. Hier, la réponse de Madame la Ministre fut tout aussi laconique, la Ministre reconnaissant toutefois, que le nombre d’appareils disponibles restaient sous les prévisions  –« Nous avons lancé la réorganisation du maintien en condition opérationnelle de nos aéronefs ».

L’Association MOR GLAZ aurait souhaité que la question lui soit aussi posée sur le renouvellement des remorqueurs Abeilles Flandre et Languedoc, et du rafistolage effectué par les responsables de ces marchés publics. Un appel d’offres bricolé  -« qui suggère, motive et accepte que les concurrents  puissent répondre avec des navires d’occasions (qui ne seront pas des remorqueurs), sur des contrats de dix ans non renouvelables, accompagnés d’une enveloppe de 120 Millions d’Euros (nettement insuffisante lorsque l’on connait le prix d’un remorqueur de haute mer moderne).

Hier à Brest aucune déclaration, de l’auto satisfaction et rien de plus. Il ne suffit pas de faire quelques  déclarations comme trop souvent et de s’auto satisfaire, il faut reconnaitre ses mauvais choix, le manque de moyens et y remédier !

L’Association MOR GLAZ dénonce les manques de moyens des trois Préfets Maritimes, qu’ils soient nautiques ou héliportés pour faire face à des situations d’urgences !  Espérons que les Marins et les populations du littoral n’auront pas à subir ces mauvais choix !

L’Association MOR GLAZ  qui protège les marins du Monde, ne se satisfera jamais d’une communication laconique qui ne satisfait que les états-Majors en charge du sauvetage en Mer et quelques Administrations !

             Pour l’Association MOR GLAZ         Le Président Jean-Paul HELLEQUIN

 

Carton vert pour le Groupe Maritime Français CMA CGM

 

Au sein de l’Association MOR GLAZ nous ne sommes pas des fans de ces grands navires pour des raisons de sécurité, continuons donc de veiller et de dénoncer lorsque cela nous paraitra être nécessaire ! Après avoir reçu en 2013 le Trophée de la Chartre bleue, l’Armateur Français CMA CGM continue les efforts engagés depuis plusieurs années. Ce grand Armateur veut être le premier dans plusieurs domaines, il équipe depuis longtemps ses navires de la Sécurité Passive Embarquée, pour cette initiative l’Association MOR GLAZ salue la continuité d’un engagement volontaire et durable. Il-y-a quelques années nous avions été reçus à Marseille par les collaborateurs de Monsieur Rodolphe SAADE afin d’évoquer ces questions de sécurité et de prévention, nous avions été convaincus par les engagements environnementaux et  autres.

Une première mondiale : en effet le plus grand porte-conteneurs propulsé au Gaz Naturel Liquéfié (GNL) du transport Maritime a été mis à l’eau à Shanghai le 25 septembre 2020. Le CMA CGM JACQUES SAADE, propulsé au GNL, avec une capacité de 23 000 EVP, il mesure 400 mètres de long, 61 mètres de large, un tirant d’eau de 16 mètres et une puissance de 63.840 KW ! Ce navire bat Pavillon Français Économique (Registre International Français).

 

Pour l’Association MOR GLAZ la capacité de chargement reste certes une vraie question, en cas d’incendie, évacuation des Équipages, de gros temps, de panne totale etc. …Reconnaissons cependant une haute technologie qui illustre l’engagement de CMA CGM en matière de transition énergétique. Nous ne pouvons que constater une vraie volonté, un vrai engagement pour polluer moins. Le cap pris va au-delà des réglementations environnementales, qui souhaitons-le entrainera d’autres Armateurs dans son sillage.

Ce qui a motivé ce Carton vert, le GNL,  une énergie propre la moins polluante des combustibles fossiles. Véritable substitut au mazout (très polluant), le GNL réduit les gaz à effet de serre et améliore la qualité de l’air en réduisant drastiquement les émissions polluantes. L’impact environnemental des navires propulsés au GNL est moindre par rapport à ceux qui fonctionnent au fuel lourd, quelques comparaisons :

Jusqu’à 20% de réduction de CO2, La réduction de plus de 90% des émissions de soufre, La réduction de plus de  90% des émissions de particules fines,  La réduction de 85% des émissions d’oxydes d’azote. Les eaux déballastées (rejetées à la Mer) n’impactent pas la biodiversité marine, traitées sans produits chimiques.  La qualité de l’air est améliorée, pour les populations vivant près du littoral et des villes portuaires. Les opposants au transport Maritime devraient être satisfaits par ces engagements ! 

Le CMA CGM JACQUES SAADE  est un concentré d’avancées technologiques remarquables, des plus modernes, certes pour la protection de l’environnement mais aussi pour la navigation, avec une passerelle très bien équipée pour une meilleure navigation.  L’Association MOR GLAZ souhaite bonne Mer et bon embarquement à tous les Marins qui mettront leur sac à bord de ce navire. Courage à ces Marins qui permettent tous les échanges mondiaux nécessaires et indispensables pour le fonctionnement des économies, même si tout n’est pas parfait.

Nous avons le témoignage de plusieurs Marins de la Société CMA CGM qui déclarent que lors de cette pandémie qui sévit toujours que : tout a été mis en place pour que les Marins puissent être relevés dans les meilleures conditions en essayant de rendre la vie de ceux qui dépassaient le temps d’embarquement la moins pénible possible, assouplissement des heures de travail etc. …Il était  aussi important de l’écrire pour l’Association MOR GLAZ qui défend la Mer et les Marins !

Pour l’Association MOR GLAZ           Le Président Jean-Paul HELLEQUIN

 

 

.

 

Le 30 juin 2020 l’Association MOR GLAZ écrivait ! –« Enfin la brume se lève, les nuages se dispersent et ainsi une partie du trafic Maritime de passagers reprend le bon cap à la Brittany Ferries », et puis le 14 août 2020 tel un coup de canon :

 

Le 14 août 2020 comme un coup de canon tiré d’un vaisseau ennemi vers la flotte Française et la Brittany Ferries, l’annonce du Gouvernement Britannique d’une mise en quarantaine obligatoire pour tout Britannique venant de France !  L’Association MOR GLAZ qui compte plusieurs Salariés de la Brittany Ferries comme Membres Adhérents, compatit avec tous les Salariés Navigants,  Sédentaires et de la Direction lors de cette nouvelle épreuve qu’il va falloir passer et qui ne peut que fragiliser un peu plus encore cette Société Maritime Bretonne qui emploie le plus grand nombre de Marins Français  dans notre pays et notre Région 2500 Salariés dans un large  hexagone !

Et pourtant, les retours que nous avions, dans cet Océan d’incertitudes, la Société Bretonne essayait avec toutes les précautions nécessaires, de reprendre rapidement sa place et sa vitesse de croisière.  La Brittany Ferries hisse très haut les emplois de Marins Bretons et Français ainsi que le pavillon Français 1er Registre chaque fois qu’elle le peut, dans un secteur dont le pavillon n’est pas toujours la priorité !

Même si parfois l’Association MOR GLAZ croise le fer avec le Président de la Brittany Ferries, nous reconnaissons et  savons comptabiliser les emplois créés dans notre Région. Ces activités Maritimes permettent aussi de créer des activités des deux bords de la Manche, touristiques, commerciales et autres !!

L’Association MOR GLAZ, souhaite une coopération rapide et durable entre les deux Gouvernements Français et Britannique, des milliers d’emplois dépendent de ces négociations et accords ! L’Association MOR GLAZ souhaite une sortie rapide de ce coup de vent économique et sanitaire !

L’Association MOR GLAZ a également une pensée pour tous les acteurs du secteur qui souffrent, pour tous ces Marins embarqués depuis des mois qui ne peuvent plus entrer chez eux !

Pour l’Association MOR GLAZ           Le Président Jean-Paul HELLEQUIN

L’Association MOR GLAZ apprend à l’instant (le 9 juillet à 14h30), que lors de la relève qui devrait s’effectuer ce jour à Brest à bord du Câblier « Pierre de FERMAT »  que 4 Marins Malgaches arrivant de Madagascar seraient testés positifs au COVID 19.

 

Pauvres Marins du Monde, vous êtes les victimes souvent anonymes et fantômes de cette pandémie. L’Association MOR GLAZ regrette que vous soyez trop souvent les grands oubliés des activités Maritimes, pourtant sans vous, rien ne serait possible !

L’Association MOR GLAZ apprend à l’instant (le 9 juillet à 14h30), que lors de la relève qui devrait s’effectuer ce jour à Brest à bord du Câblier « Pierre de FERMAT » battant pavillon au Registre Français International (RIF), que 4 Marins Malgaches arrivant de Madagascar seraient testés positifs au COVID 19. Nous pouvons supposer que ces Marins n’ont été testés ni au départ de Madagascar, ni à l’aéroport à Paris lors du transit ! 

L’Association MOR GLAZ dénonce cette négligence au départ de leur pays, mais également lors du passage à Paris ! Cette relève est composée de 20 Marins, ces Marins ont contaminé combien de passagers qui les ont côtoyés ?

L’Association MOR GLAZ demande à la Société de Manning et à l’Armateur Orange Marine de prendre toutes leurs responsabilités !

L’ Association MOR GLAZ demande aux autorités portuaires, aux Administrations et Ministères concernés de prendre les mesures qui s’imposent, afin que les Marins contaminés soient confinés à la charge de l’Armateur !

Les Marins Malgaches qui devaient être relevés entament leur 10 mois de bord, et le navire  devrait partir pour une mission de plusieurs mois,  ces Marins doivent être impérativement relevés, y compris au risque de voir supprimer la mission prévue.

Les Marins durant cette pandémie ont suffisamment soufferts, il faut les traiter avec attention et égard !

 Pour l’Association MOR GLAZ      Le Président JP HELLEQUIN

2 juillet 2020 : LETTRE OUVERTE AU PRÉSIDENT DE LA REPUBLIQUE EMMANUEL MACRON

 

Monsieur le Président de la République,

Il est évoqué, annoncé depuis quelques jours un remaniement Ministériel. L’Association MOR GLAZ est une Association indépendante de tout parti politique, de tout Syndicat et mouvement, car nous souhaitons pouvoir agir librement sans demander la permission, agir en notre bonne conscience pour le mieux-être des Marins du Monde, pouvoir agir pour des activités Maritimes diverses respectueuses de l’Homme et de l’Environnement, avec des professionnels qui ont nos valeurs ! Nous pouvons ainsi dénoncer toutes les dérives du secteur en y apportant nos réflexions.

Le 3 décembre 2019 à Montpellier aux Assises de l’économie de la Mer (lors desquelles j’avais pu vous remettre un dossier sur la Sécurité Passive Embarquée), vous aviez évoqué les Marins, la Mer, ce Monde Maritime avec un tel enthousiasme, une telle passion affichée, que lors du remaniement évoqué, ces Marins, cette Mer, et les activités Maritimes ne pourront pas être oubliés « laissés » sur le quai !

Monsieur le Président de la République, vous ne pouvez laisser les acteurs des activités et du transport Maritimes sans un grand Ministère. Ministère qui devra avoir à la barre un Capitaine courageux, prêt à affronter des tempêtes, prêt aussi à redonner une vraie grandeur Maritime à la France, avec des Armateurs respectueux de certaines règles sociales, prêts à hisser très haut le pavillon Français ! L’Économie, L’Environnement et l’Indépendance Stratégique de la France en dépendent, la France doit avoir un Ministère de la Mer !

La pandémie va laisser des naufragés  chez les Marins, certains endurent des embarquements de plus d’une année. Durant cette crise, un Ministère de la Mer aurait été utile, il le sera aussi après la crise, car il y aura un grand nombre de Marins et des Familles marqués à jamais !

Monsieur le Président de la République, la Mer cette autoroute de liberté doit être surveillée, elle doit faire l’objet d’une attention particulière pour notre survie et celles des générations futures. La Mer doit être protégée, la veille permanente,  car nourricière elle regorge de ressources pour le mieux vivre des Femmes et des Hommes et pour tout être vivant sur la planète !

Avec plus de 16 milliards de tonnes de marchandises échangées par la Mer en 2016 et une progression qui devrait permettre de dépasser les 20 milliards de tonnes dans les prochaines années,  les activités Maritimes et portuaires sont créatrices de plus de 340 000 emplois en France. Ces activités doivent être bien plus regardées, appréciées et soutenues qu’elles ne le sont par les gouvernements et plus précisément par le vôtre !

Un grand Ministère de la Mer est utile, son Capitaine devra être épissé à l’Elysée, se sentir soutenu, avoir liberté de manœuvre afin de pouvoir mettre en avant toute lorsque cela sera nécessaire. Monsieur le Président de la République, au Cabinet de ce grand Ministère il faudra de grands et bons manœuvriers, « pas seulement des serviteurs de l’État »  capables de prendre le bon cap et d’affronter les tempêtes en évitant les récifs et autres écueils. Lors d’une manœuvre, le Capitaine d’un navire prend la décision, l’Equipage le suit et l’objectif atteint.  Le Secrétariat Général de la Mer doit être pleinement associé, ses pouvoirs renforcés et simplifiés !

L’Association MOR GLAZ avait été reçue le 6 juillet 2017 par le Cabinet du Premier Ministre, nous avions évoqué les sujets maritimes qui nous paraissaient essentiels.

Monsieur le Président de la République, en l’attente, acceptez nos respectueuses et sincères salutations.

 

Pour l’association MOR GLAZ, Le Président Jean-Paul HELLEQUIN

Enfin la brume se lève, les nuages se dispersent et ainsi une partie du trafic Maritime de passagers reprend le bon cap à la Brittany Ferries.

L’Association MOR GLAZ est satisfaite pour la Société Maritime Bretonne et ses Salariés (Navigants et Sédentaires) même si une partie des Salariés restent encore sur le quai pour une période, que nous espérons la plus courte possible, l’horizon s’éclaircit enfin !

Dans cet Océan d’incertitudes, pour les activités Maritimes, la Société Bretonne essaie avec toutes les précautions (défenses) nécessaires de retrouver le bon lit du vent qui permettra à chacun de reprendre rapidement sa place et sa vitesse de croisière. Rappelons que la Brittany Ferries hisse très haut les emplois de Marins Bretons et Français ainsi que le pavillon Français 1er Registre avec ses 2500 Salariés dans un secteur dont le pavillon n’est pas toujours la priorité !

Même si parfois l’Association MOR GLAZ croise le fer avec le Président de la Brittany Ferries, nous devons reconnaître et comptabiliser les emplois créés dans notre Région. Nous remercions les Députés et les Elus  qui ont soutenu la Société lors de cette tempête pandémique, et tout particulièrement Monsieur Didier LE GAC merci !

L’Association MOR GLAZ, souhaite une reprise rapide pour 100% des Personnels, bonne Mer à toutes et tous, bienvenue et félicitations à toutes celles et ceux qui choisiront la Société Maritime Bretonne pour découvrir notre belle Région en la respectant comme il se doit, bon séjour chez nous !

Pour l’Association MOR GLAZ      Le Président Jean-Paul HELLEQUIN

Le 25 juin 2020 sera la journée internationale des Gens de Mer, à quoi servent réellement toutes ces journées?

 

Cette journée symbolique dénouera-t-elle la situation des 200.000 Marins « recensés » bloqués à bord de navires dans le monde entier, la pandémie aura fait ses ravages Humains, Sociaux et Économiques dans la première activité Mondiale.

Les périodes d’embarquement pour certains Marins ont largement dépassé l’année, une situation dangereuse, inédite et surtout inimaginable pour ces Marins du Monde, pour ces Équipages ! Des situations catastrophiques pour leurs Familles, mais aussi pour les Marins qui devaient les relever. Une dérive de plus dans cette activité pas toujours reconnue comme elle le mériterait, un peu abandonnée dans ce fort coup de vent !

Il y a quelques jours, Monsieur Stephen COTTON Secrétaire Général de la Fédération Internationale des Transports  (ITF) a tranché :- « nous ne dirons plus aux gens de mer qu’ils doivent rester à bord. S’ils veulent partir, nous les aiderons ».

L’Association MOR GLAZ s’interroge, quelles  aides ? car ceci étant dit,  qu’adviendra-t-il pour ces Marins qui attendent de pouvoir débarquer s’ils débarquaient, abandon de poste et du navire ? Mise en danger du navire si le minima d’effectif ne serait pas respecté ? Cette déclaration nous parait certes très ferme mais ambiguë, quels Marins pourraient débarquer ? Qui déciderait ? et surtout quels risques pour ces Marins ? Il ne suffit pas de débarquer, il faut pouvoir rentrer rapidement au pays, et le souci est bien celui-là !

Pour l’Association MOR GLAZ, nous l’avions déjà écrit lors du confinement, l’État du pavillon du navire, l’État d’origine des Marins, les Sociétés de Manning et les Armateurs doivent coopérer, s’organiser afin de relever au plus vite les Équipages (nous savons que certains Armateurs souhaitent relever les Équipages)

L’Organisation Maritime Internationale (OMI) et l’Organisation Internationale du Travail (OIT) se réunissent suffisamment, se connectent, elles devraient pouvoir prendre une décision commune et rapide pour  rapatrier ces Marins en souffrance, ils deviennent malgré eux,  dangereux pour eux, pour la vie en Équipage et pour la Sécurité Maritime.

Cette crise sanitaire planétaire, va confirmer les profonds dysfonctionnements du système « secteur »  maritime international très souvent dénoncés par l’Association MOR GLAZ ! Elle va aussi révéler le peu de reconnaissance et d’intérêts des pays pour les activités Maritimes et leurs Marins qui permettent 90% échanges et autres activités cruciales pour notre avenir et notre bien être !

L’Association MOR GLAZ a le cas précis, d’un Adhérent Officier qui était parti pour un embarquement de 28 jours, il est débarqué le 107ème jour (lui il n’aurait pas abandonné son poste), à bord il y avait des Africains qui cumulaient 6 mois de bord, voilà la réalité de certains Marins durant la pandémie et pour un grand nombre,  cette pénibilité n’est pas terminée. Il faut être Marin pour savoir ce que cela signifie !

 

Pour l’Association MOR GLAZ    Le Président Jean-Paul HELLEQUIN

 

L’Association MOR GLAZ soutient le coup de sang de notre Amie Navigatrice Ambassadrice Anne QUEMERE

Anne comme très souvent est directe dans ses propos, ses colères, et ses joies. Anne a raison, pour se faire entendre il faut parfois hausser le ton et utiliser une corne de brume très bruyante et espérons perceptible de celles et ceux qui n’entendent qu’eux-mêmes !

La décision jacobine (encore une) de ne pas ouvrir les plages est d’une aberrance, d’une absurdité indescriptible, technocratique, sans logique, qui n’arrive même pas à expliquer pourquoi ce non accès aux plages ou au littoral !

L’association MOR GLAZ est choquée par cette décision du Gouvernement, le rôle des Préfets Maritimes et Territoriaux n’est-il pas d’expliquer en haut lieu et de convaincre que sur le littoral et notamment en Bretagne,  que le confinement a été  depuis le 17 mars 2020 rigoureusement respecté, le résultat est visible.

L’Association MOR GLAZ soutient la démarche d’Anne QUEMERE, nous la remercions pour cette action médiatique. Comme elle, nous savons  protéger  la Mer, les Marins, les Gens, aider et savoir tendre la main tout simplement, et ce tout au long de l’année et par tous les coups de vent,  nous avons le même ADN et les mêmes passions, protéger les Océans. Comme Anne, les Bretons sont turbulents mais responsables, l’infantilisation il faut la réserver à d’autres si nécessaire !

L’association MOR GLAZ par ce communiqué demande aux technocrates parfois loin des réalités de revenir sur cette décision de fermer les plages. 

 

 

C/c : Cabinets du Premier Ministre, des Affaires Maritimes, du Secrétariat Général de la Mer.

 

Pour l’Association MOR GLAZ         Le Président Jean-Paul HELLEQUIN

La relève du câblier « RAYMOND CROZE » à la Seyne Sur Mer tourne à la débandade et à l’insécurité sanitaire pour les Marins. Ces derniers refusent de poursuivre la mission ! Tests égarés, procédure de protection non respectée, bagages des Marins embarqués précipitamment etc. !!! 

Ce que nous allons écrire nous parait invraisemblable. Il y a quelques semaines, l’Association MOR GLAZ félicitait, saluait la procédure mise en place par la Société « ORANGE MARINE » lors d’une relève effectuée à Brest à bord du « PIERRE DE FERMAT » !

D’après les éléments que nous avons en notre possession, la relève à bord du câblier « RAYMOND CROZE » en début de cette semaine était peu ou pas organisée et est devenue rapidement un cauchemar tant pour les Marins  débarquants qu’embarquants ! Un laboratoire « test »  installé sur le quai, qui n’était peut-être en fait qu’une démonstration commerciale,  à cause de l’oubli du câble spécial d’alimentation  de la machine avec un connecteur a testé bien trop tard les marins, déclarant certains positifs ! Des personnes sur le quai sans masque et sans respect des distances sociales et de préventions, imposées à tous les Français pour le bien de toutes et tous.

Etant donné ce manque d’organisation, les Marins refusent de prendre la Mer afin de poursuivre la mission ! Depuis des semaines, l’Association MOR GLAZ demande des tests lors des relèves à bord des navires et notamment bien plus encore lorsque ces navires effectuent des missions de service public ou stratégique, navires poseurs de câbles, recherche Océanographique et autres activités sensibles !

Cette relève – plusieurs Marins venaient de la Région Bretonne soit à 1200kms de distance- sans respect de certaines  procédures est exactement ce qu’il ne faut surtout pas faire en cette période : une relève précipitée et brouillonne, sans suivi de protocole, contrairement à la précédente relève. l’ intégrité du navire a subi une brèche : des Marins ont embarqué sans même attendre les résultats ( positifs) , le navire pourrait être contaminé?

L’association MOR GLAZ est aussi inquiète pour les Marins Malgaches qui sont embarqués depuis plusieurs mois à bord de ce navire.

 

Pour l’Association MOR GLAZ                   Le Président Jean-Paul HELLEQUIN

L’Association MOR GLAZ soutient le Commandant de la frégate « ACONIT » qui est de retour à Toulon après 4 jours de mer pour des raisons techniques, mais pas seulement à en croire le cri de colère des Familles des Marins embarqués à bord de la frégate ! En effet il y aurait à bord des cas suspects de « COVID-19 ». Nous soutenons et souhaitons du courage à toutes les Familles et aux Marins de la frégate, mais également, aux  Marins et aux Familles  des autres navires ! Comment sont protégés les Marins à bord des dragueurs de mines à Brest et dans les autres ports ?  

 

Qui avait pris la décision de faire escaler au mois de mars 2020 le « CHARLES de GAULLE » à Brest durant quelques jours et d’accorder des sorties et permissions aux Marins, nous croyons l’avoir deviné, nous croyons aussi savoir que les avis étaient divisés, il serait bien de connaître les responsabilités de chacun,  qu’ils en tirent eux-mêmes les conclusions et conséquences.

L’ampleur de l’épidémie sur le porte-avions aurait dû servir de pilote,  afin d’appliquer la bonne méthodologie et bien non…Dans notre Marine Nationale,  les Commandants et leurs avis, n’auraient-ils pas « plus » d’importances. Ces Commandants, seraient-ils devenus de simples Capitaines porteurs, qui ne pourraient plus décider de rien face à une hiérarchie « pensante », pesante  et parfois à plusieurs milles nautiques des réalités, des navires et des Marins !

Avant le départ de la frégate « ACONIT », il y aurait eu un débat autour d’un dépistage massif des Marins, mais abandonné, une sorte de réunionite avortée. Les témoignages et certains mails du Commandant de la frégate sont sans équivoques.

Le Président de la République le 16 mars 2020 lors de l’annonce du confinement avait évoqué comme un Général ou un Amiral une guerre, heureusement que nous ne le sommes pas ! Une guerre sans arme, avec une  Marine Nationale qui est  affaiblie !

Nous ne demandons aucune démission (la culture de MOR GLAZ n’est pas celle-là), mais chacun doit savoir faire face à sa stupidité, son incompétence  lors des prises de décisions majeures, et avoir un peu de fierté, nous avons affaire à des Militaires ! Le Président de la République doit interroger sur ces manquements, ces carences graves au sein de notre Marine Nationale.

L’Association MOR GLAZ demande depuis plusieurs semaines que tous les Marins lors des relèves à bord  des navires affrétés pour l’Action de l’Etat en Mer soient testés. Que ces navires restent au mouillage, (décision prise par le Commandant du remorqueur « Abeille BOURBON » dès le confinement), il a su ainsi préserver son Équipage du virus et rester opérationnel pour remplir les missions de protection du littoral et de sauvetage en Mer sous l’autorité du Préfet Maritime de l’Atlantique, MOR GLAZ salue cette décision.

L’Association MOR GLAZ souhaite que lors de la relève sur l’Abeille BOURBON le 24 avril 2020, que la même décision soit prise. Nous réitérons un dépistage systématique des Marins lors des relèves à bord de ces navires affrétés, ne nous laissons pas surprendre en fragilisant ces missions. 

 

Pour l’Association MOR GLAZ          Le Président Jean-Paul HELLEQUIN