L’Association MOR GLAZ apprend à l’instant (le 9 juillet à 14h30), que lors de la relève qui devrait s’effectuer ce jour à Brest à bord du Câblier « Pierre de FERMAT »  que 4 Marins Malgaches arrivant de Madagascar seraient testés positifs au COVID 19.

 

Pauvres Marins du Monde, vous êtes les victimes souvent anonymes et fantômes de cette pandémie. L’Association MOR GLAZ regrette que vous soyez trop souvent les grands oubliés des activités Maritimes, pourtant sans vous, rien ne serait possible !

L’Association MOR GLAZ apprend à l’instant (le 9 juillet à 14h30), que lors de la relève qui devrait s’effectuer ce jour à Brest à bord du Câblier « Pierre de FERMAT » battant pavillon au Registre Français International (RIF), que 4 Marins Malgaches arrivant de Madagascar seraient testés positifs au COVID 19. Nous pouvons supposer que ces Marins n’ont été testés ni au départ de Madagascar, ni à l’aéroport à Paris lors du transit ! 

L’Association MOR GLAZ dénonce cette négligence au départ de leur pays, mais également lors du passage à Paris ! Cette relève est composée de 20 Marins, ces Marins ont contaminé combien de passagers qui les ont côtoyés ?

L’Association MOR GLAZ demande à la Société de Manning et à l’Armateur Orange Marine de prendre toutes leurs responsabilités !

L’ Association MOR GLAZ demande aux autorités portuaires, aux Administrations et Ministères concernés de prendre les mesures qui s’imposent, afin que les Marins contaminés soient confinés à la charge de l’Armateur !

Les Marins Malgaches qui devaient être relevés entament leur 10 mois de bord, et le navire  devrait partir pour une mission de plusieurs mois,  ces Marins doivent être impérativement relevés, y compris au risque de voir supprimer la mission prévue.

Les Marins durant cette pandémie ont suffisamment soufferts, il faut les traiter avec attention et égard !

 Pour l’Association MOR GLAZ      Le Président JP HELLEQUIN

2 juillet 2020 : LETTRE OUVERTE AU PRÉSIDENT DE LA REPUBLIQUE EMMANUEL MACRON

 

Monsieur le Président de la République,

Il est évoqué, annoncé depuis quelques jours un remaniement Ministériel. L’Association MOR GLAZ est une Association indépendante de tout parti politique, de tout Syndicat et mouvement, car nous souhaitons pouvoir agir librement sans demander la permission, agir en notre bonne conscience pour le mieux-être des Marins du Monde, pouvoir agir pour des activités Maritimes diverses respectueuses de l’Homme et de l’Environnement, avec des professionnels qui ont nos valeurs ! Nous pouvons ainsi dénoncer toutes les dérives du secteur en y apportant nos réflexions.

Le 3 décembre 2019 à Montpellier aux Assises de l’économie de la Mer (lors desquelles j’avais pu vous remettre un dossier sur la Sécurité Passive Embarquée), vous aviez évoqué les Marins, la Mer, ce Monde Maritime avec un tel enthousiasme, une telle passion affichée, que lors du remaniement évoqué, ces Marins, cette Mer, et les activités Maritimes ne pourront pas être oubliés « laissés » sur le quai !

Monsieur le Président de la République, vous ne pouvez laisser les acteurs des activités et du transport Maritimes sans un grand Ministère. Ministère qui devra avoir à la barre un Capitaine courageux, prêt à affronter des tempêtes, prêt aussi à redonner une vraie grandeur Maritime à la France, avec des Armateurs respectueux de certaines règles sociales, prêts à hisser très haut le pavillon Français ! L’Économie, L’Environnement et l’Indépendance Stratégique de la France en dépendent, la France doit avoir un Ministère de la Mer !

La pandémie va laisser des naufragés  chez les Marins, certains endurent des embarquements de plus d’une année. Durant cette crise, un Ministère de la Mer aurait été utile, il le sera aussi après la crise, car il y aura un grand nombre de Marins et des Familles marqués à jamais !

Monsieur le Président de la République, la Mer cette autoroute de liberté doit être surveillée, elle doit faire l’objet d’une attention particulière pour notre survie et celles des générations futures. La Mer doit être protégée, la veille permanente,  car nourricière elle regorge de ressources pour le mieux vivre des Femmes et des Hommes et pour tout être vivant sur la planète !

Avec plus de 16 milliards de tonnes de marchandises échangées par la Mer en 2016 et une progression qui devrait permettre de dépasser les 20 milliards de tonnes dans les prochaines années,  les activités Maritimes et portuaires sont créatrices de plus de 340 000 emplois en France. Ces activités doivent être bien plus regardées, appréciées et soutenues qu’elles ne le sont par les gouvernements et plus précisément par le vôtre !

Un grand Ministère de la Mer est utile, son Capitaine devra être épissé à l’Elysée, se sentir soutenu, avoir liberté de manœuvre afin de pouvoir mettre en avant toute lorsque cela sera nécessaire. Monsieur le Président de la République, au Cabinet de ce grand Ministère il faudra de grands et bons manœuvriers, « pas seulement des serviteurs de l’État »  capables de prendre le bon cap et d’affronter les tempêtes en évitant les récifs et autres écueils. Lors d’une manœuvre, le Capitaine d’un navire prend la décision, l’Equipage le suit et l’objectif atteint.  Le Secrétariat Général de la Mer doit être pleinement associé, ses pouvoirs renforcés et simplifiés !

L’Association MOR GLAZ avait été reçue le 6 juillet 2017 par le Cabinet du Premier Ministre, nous avions évoqué les sujets maritimes qui nous paraissaient essentiels.

Monsieur le Président de la République, en l’attente, acceptez nos respectueuses et sincères salutations.

 

Pour l’association MOR GLAZ, Le Président Jean-Paul HELLEQUIN

Enfin la brume se lève, les nuages se dispersent et ainsi une partie du trafic Maritime de passagers reprend le bon cap à la Brittany Ferries.

L’Association MOR GLAZ est satisfaite pour la Société Maritime Bretonne et ses Salariés (Navigants et Sédentaires) même si une partie des Salariés restent encore sur le quai pour une période, que nous espérons la plus courte possible, l’horizon s’éclaircit enfin !

Dans cet Océan d’incertitudes, pour les activités Maritimes, la Société Bretonne essaie avec toutes les précautions (défenses) nécessaires de retrouver le bon lit du vent qui permettra à chacun de reprendre rapidement sa place et sa vitesse de croisière. Rappelons que la Brittany Ferries hisse très haut les emplois de Marins Bretons et Français ainsi que le pavillon Français 1er Registre avec ses 2500 Salariés dans un secteur dont le pavillon n’est pas toujours la priorité !

Même si parfois l’Association MOR GLAZ croise le fer avec le Président de la Brittany Ferries, nous devons reconnaître et comptabiliser les emplois créés dans notre Région. Nous remercions les Députés et les Elus  qui ont soutenu la Société lors de cette tempête pandémique, et tout particulièrement Monsieur Didier LE GAC merci !

L’Association MOR GLAZ, souhaite une reprise rapide pour 100% des Personnels, bonne Mer à toutes et tous, bienvenue et félicitations à toutes celles et ceux qui choisiront la Société Maritime Bretonne pour découvrir notre belle Région en la respectant comme il se doit, bon séjour chez nous !

Pour l’Association MOR GLAZ      Le Président Jean-Paul HELLEQUIN

Le 25 juin 2020 sera la journée internationale des Gens de Mer, à quoi servent réellement toutes ces journées?

 

Cette journée symbolique dénouera-t-elle la situation des 200.000 Marins « recensés » bloqués à bord de navires dans le monde entier, la pandémie aura fait ses ravages Humains, Sociaux et Économiques dans la première activité Mondiale.

Les périodes d’embarquement pour certains Marins ont largement dépassé l’année, une situation dangereuse, inédite et surtout inimaginable pour ces Marins du Monde, pour ces Équipages ! Des situations catastrophiques pour leurs Familles, mais aussi pour les Marins qui devaient les relever. Une dérive de plus dans cette activité pas toujours reconnue comme elle le mériterait, un peu abandonnée dans ce fort coup de vent !

Il y a quelques jours, Monsieur Stephen COTTON Secrétaire Général de la Fédération Internationale des Transports  (ITF) a tranché :- « nous ne dirons plus aux gens de mer qu’ils doivent rester à bord. S’ils veulent partir, nous les aiderons ».

L’Association MOR GLAZ s’interroge, quelles  aides ? car ceci étant dit,  qu’adviendra-t-il pour ces Marins qui attendent de pouvoir débarquer s’ils débarquaient, abandon de poste et du navire ? Mise en danger du navire si le minima d’effectif ne serait pas respecté ? Cette déclaration nous parait certes très ferme mais ambiguë, quels Marins pourraient débarquer ? Qui déciderait ? et surtout quels risques pour ces Marins ? Il ne suffit pas de débarquer, il faut pouvoir rentrer rapidement au pays, et le souci est bien celui-là !

Pour l’Association MOR GLAZ, nous l’avions déjà écrit lors du confinement, l’État du pavillon du navire, l’État d’origine des Marins, les Sociétés de Manning et les Armateurs doivent coopérer, s’organiser afin de relever au plus vite les Équipages (nous savons que certains Armateurs souhaitent relever les Équipages)

L’Organisation Maritime Internationale (OMI) et l’Organisation Internationale du Travail (OIT) se réunissent suffisamment, se connectent, elles devraient pouvoir prendre une décision commune et rapide pour  rapatrier ces Marins en souffrance, ils deviennent malgré eux,  dangereux pour eux, pour la vie en Équipage et pour la Sécurité Maritime.

Cette crise sanitaire planétaire, va confirmer les profonds dysfonctionnements du système « secteur »  maritime international très souvent dénoncés par l’Association MOR GLAZ ! Elle va aussi révéler le peu de reconnaissance et d’intérêts des pays pour les activités Maritimes et leurs Marins qui permettent 90% échanges et autres activités cruciales pour notre avenir et notre bien être !

L’Association MOR GLAZ a le cas précis, d’un Adhérent Officier qui était parti pour un embarquement de 28 jours, il est débarqué le 107ème jour (lui il n’aurait pas abandonné son poste), à bord il y avait des Africains qui cumulaient 6 mois de bord, voilà la réalité de certains Marins durant la pandémie et pour un grand nombre,  cette pénibilité n’est pas terminée. Il faut être Marin pour savoir ce que cela signifie !

 

Pour l’Association MOR GLAZ    Le Président Jean-Paul HELLEQUIN

 

L’Association MOR GLAZ soutient le coup de sang de notre Amie Navigatrice Ambassadrice Anne QUEMERE

Anne comme très souvent est directe dans ses propos, ses colères, et ses joies. Anne a raison, pour se faire entendre il faut parfois hausser le ton et utiliser une corne de brume très bruyante et espérons perceptible de celles et ceux qui n’entendent qu’eux-mêmes !

La décision jacobine (encore une) de ne pas ouvrir les plages est d’une aberrance, d’une absurdité indescriptible, technocratique, sans logique, qui n’arrive même pas à expliquer pourquoi ce non accès aux plages ou au littoral !

L’association MOR GLAZ est choquée par cette décision du Gouvernement, le rôle des Préfets Maritimes et Territoriaux n’est-il pas d’expliquer en haut lieu et de convaincre que sur le littoral et notamment en Bretagne,  que le confinement a été  depuis le 17 mars 2020 rigoureusement respecté, le résultat est visible.

L’Association MOR GLAZ soutient la démarche d’Anne QUEMERE, nous la remercions pour cette action médiatique. Comme elle, nous savons  protéger  la Mer, les Marins, les Gens, aider et savoir tendre la main tout simplement, et ce tout au long de l’année et par tous les coups de vent,  nous avons le même ADN et les mêmes passions, protéger les Océans. Comme Anne, les Bretons sont turbulents mais responsables, l’infantilisation il faut la réserver à d’autres si nécessaire !

L’association MOR GLAZ par ce communiqué demande aux technocrates parfois loin des réalités de revenir sur cette décision de fermer les plages. 

 

 

C/c : Cabinets du Premier Ministre, des Affaires Maritimes, du Secrétariat Général de la Mer.

 

Pour l’Association MOR GLAZ         Le Président Jean-Paul HELLEQUIN

La relève du câblier « RAYMOND CROZE » à la Seyne Sur Mer tourne à la débandade et à l’insécurité sanitaire pour les Marins. Ces derniers refusent de poursuivre la mission ! Tests égarés, procédure de protection non respectée, bagages des Marins embarqués précipitamment etc. !!! 

Ce que nous allons écrire nous parait invraisemblable. Il y a quelques semaines, l’Association MOR GLAZ félicitait, saluait la procédure mise en place par la Société « ORANGE MARINE » lors d’une relève effectuée à Brest à bord du « PIERRE DE FERMAT » !

D’après les éléments que nous avons en notre possession, la relève à bord du câblier « RAYMOND CROZE » en début de cette semaine était peu ou pas organisée et est devenue rapidement un cauchemar tant pour les Marins  débarquants qu’embarquants ! Un laboratoire « test »  installé sur le quai, qui n’était peut-être en fait qu’une démonstration commerciale,  à cause de l’oubli du câble spécial d’alimentation  de la machine avec un connecteur a testé bien trop tard les marins, déclarant certains positifs ! Des personnes sur le quai sans masque et sans respect des distances sociales et de préventions, imposées à tous les Français pour le bien de toutes et tous.

Etant donné ce manque d’organisation, les Marins refusent de prendre la Mer afin de poursuivre la mission ! Depuis des semaines, l’Association MOR GLAZ demande des tests lors des relèves à bord des navires et notamment bien plus encore lorsque ces navires effectuent des missions de service public ou stratégique, navires poseurs de câbles, recherche Océanographique et autres activités sensibles !

Cette relève – plusieurs Marins venaient de la Région Bretonne soit à 1200kms de distance- sans respect de certaines  procédures est exactement ce qu’il ne faut surtout pas faire en cette période : une relève précipitée et brouillonne, sans suivi de protocole, contrairement à la précédente relève. l’ intégrité du navire a subi une brèche : des Marins ont embarqué sans même attendre les résultats ( positifs) , le navire pourrait être contaminé?

L’association MOR GLAZ est aussi inquiète pour les Marins Malgaches qui sont embarqués depuis plusieurs mois à bord de ce navire.

 

Pour l’Association MOR GLAZ                   Le Président Jean-Paul HELLEQUIN

L’Association MOR GLAZ soutient le Commandant de la frégate « ACONIT » qui est de retour à Toulon après 4 jours de mer pour des raisons techniques, mais pas seulement à en croire le cri de colère des Familles des Marins embarqués à bord de la frégate ! En effet il y aurait à bord des cas suspects de « COVID-19 ». Nous soutenons et souhaitons du courage à toutes les Familles et aux Marins de la frégate, mais également, aux  Marins et aux Familles  des autres navires ! Comment sont protégés les Marins à bord des dragueurs de mines à Brest et dans les autres ports ?  

 

Qui avait pris la décision de faire escaler au mois de mars 2020 le « CHARLES de GAULLE » à Brest durant quelques jours et d’accorder des sorties et permissions aux Marins, nous croyons l’avoir deviné, nous croyons aussi savoir que les avis étaient divisés, il serait bien de connaître les responsabilités de chacun,  qu’ils en tirent eux-mêmes les conclusions et conséquences.

L’ampleur de l’épidémie sur le porte-avions aurait dû servir de pilote,  afin d’appliquer la bonne méthodologie et bien non…Dans notre Marine Nationale,  les Commandants et leurs avis, n’auraient-ils pas « plus » d’importances. Ces Commandants, seraient-ils devenus de simples Capitaines porteurs, qui ne pourraient plus décider de rien face à une hiérarchie « pensante », pesante  et parfois à plusieurs milles nautiques des réalités, des navires et des Marins !

Avant le départ de la frégate « ACONIT », il y aurait eu un débat autour d’un dépistage massif des Marins, mais abandonné, une sorte de réunionite avortée. Les témoignages et certains mails du Commandant de la frégate sont sans équivoques.

Le Président de la République le 16 mars 2020 lors de l’annonce du confinement avait évoqué comme un Général ou un Amiral une guerre, heureusement que nous ne le sommes pas ! Une guerre sans arme, avec une  Marine Nationale qui est  affaiblie !

Nous ne demandons aucune démission (la culture de MOR GLAZ n’est pas celle-là), mais chacun doit savoir faire face à sa stupidité, son incompétence  lors des prises de décisions majeures, et avoir un peu de fierté, nous avons affaire à des Militaires ! Le Président de la République doit interroger sur ces manquements, ces carences graves au sein de notre Marine Nationale.

L’Association MOR GLAZ demande depuis plusieurs semaines que tous les Marins lors des relèves à bord  des navires affrétés pour l’Action de l’Etat en Mer soient testés. Que ces navires restent au mouillage, (décision prise par le Commandant du remorqueur « Abeille BOURBON » dès le confinement), il a su ainsi préserver son Équipage du virus et rester opérationnel pour remplir les missions de protection du littoral et de sauvetage en Mer sous l’autorité du Préfet Maritime de l’Atlantique, MOR GLAZ salue cette décision.

L’Association MOR GLAZ souhaite que lors de la relève sur l’Abeille BOURBON le 24 avril 2020, que la même décision soit prise. Nous réitérons un dépistage systématique des Marins lors des relèves à bord de ces navires affrétés, ne nous laissons pas surprendre en fragilisant ces missions. 

 

Pour l’Association MOR GLAZ          Le Président Jean-Paul HELLEQUIN

L’Association MOR GLAZ soutient tous les Marins du Charles de Gaulle et leurs Familles, leurs proches et le Commandant le Capitaine de vaisseau Guillaume Pinget qui a subi des pressions afin d’escaler à Brest (information que nous détenions depuis longtemps) ! Nous souhaitons aucune victime, ni aucune démission, chacun doit cependant être capable de prendre les décisions qui s’imposent face à une telle situation.

Dans un communiqué daté du 10 avril 2020, l’Association MOR GLAZ évoquait la problématique des relèves pour les Armateurs et les Equipages qui pourraient restés bloqués à bord des navires durant des semaines et effectuer des embarquements plus longs que prévus !

L’Association MOR GLAZ  en cette période de « PANDEMIE » est soucieuse,  pour les personnels navigants effectuant des missions de service public, nous avons fait remonter nos inquiétudes auprès des Cabinets du Premier Ministre, des Transports, des Affaires Maritimes et du Secrétariat Général de la Mer depuis le 10 avril 2020 !

Nous demandions que les Sociétés privées et la Marine Nationale trouvent un accord afin de tester tous les Marins relevés à bord des navires affrétés pour l’Action de l’Etat en Mer (AEM) dont les missions ne peuvent pas  être interrompues par le « CORONAVIRUS ». Il faut réfléchir sur la rigueur à appliquer lors des relèves et des périodes d’embarquement. La décision du Commandant de l’Abeille BOURBON de rester au mouillage dès le 19 mars 2020 pour une durée de 35 jours est une sage décision, que nous avions aussitôt saluée. Nous comprenons mieux le silence à nos diverses interrogations.

L’escale brestoise du porte-avions Charles de Gaulle et de laisser l’Equipage se rendre à terre est d’une absurdité (escale effectuée contre l’avis du Commandant), mais aussi de laisser escaler dans la base militaire deux autres navires militaires étrangers en cette période de contamination critique depuis le début de l’année 2020.

Pour l’Association MOR GLAZ, tous les Armateurs privés, la Marine Nationale, Affaires Maritimes, Balisage, Douanes et autres,  doivent être très vigilants pour leurs Marins,  la réunionite devient inutile. 

Nous ne sommes pas convaincus qu’un parfait confinement puisse être respecté et possible à bord d’un navire, donc, il est nécessaire d’aller plus loin que les protocoles et autres recommandations ! Nous faisons confiance aux Armateurs sérieux afin de faire au mieux pour protéger tous leurs Marins.

 

 

 

Pour l’Association MOR GLAZ

Le Président Jean-Paul HELLEQUIN

Lors des relèves, des tests «COVID-19 » doivent être obligatoirement effectués sur tous les Marins.  Le monde maritime  doit protéger ses Marins!  Nous prenons acte des décisions rigoureuses déjà prises par plusieurs Armements Français, qui s’appuient sur du concret, bien plus que sur des protocoles le « CORONAVIRUS » tue.

L’Association MOR GLAZ  en cette période de « PANDEMIE » est soucieuse, inquiète pour les personnels Sédentaires et  bien plus encore pour  les Navigants. Plusieurs Marins se retrouvent confinés à bord de leur navire (qu’ils soient pêcheurs, au commerce, à l’Offshore etc…). Ces Marins devront rester à bord  et pourtant pour ceux qui n’ont pas escalé ils ne peuvent pas être contaminés ! Ils seront donc bloqués pour plusieurs semaines selon les pays où ils se trouvent.

Nous demandons aux Armateurs de tout envisager puis de tout mettre en œuvre afin de rapatrier ces Marins, et de ne pas trop compter sur les services de l’Etat ni les Administrations qui éditent des textes qui ne font que préconiser selon les activités !

Cette «PANDEMIE » ne doit fragiliser aucun Marin, tous effectuent un métier particulier, pénible et indispensable à l’économie Nationale et Mondiale. Ces Marins qui permettent 90% des échanges mondiaux et autres métiers de la Mer, ne doivent pas être les victimes de certaines négligences, ni de décisions approximatives.

Pour l’Association MOR GLAZ, tous les Armateurs doivent être très vigilants pour leurs Marins, nous savons que certains le sont déjà, tous les Marins qui embarquent lors d’une relève sont testés, y compris parfois plusieurs fois, pour cela il faut de la volonté et créer une enveloppe dédiée, la réunionite devient inutile. 

Lors des relèves, des tests «COVID-19 » doivent être obligatoirement effectués sur tous les Marins, ceux qui ne peuvent pas être relevés doivent être récompensés en attendant une solution, nous pensons notamment aux Marins Français bloqués hors de France, et aux milliers de Marins étrangers qui ne peuvent pas débarquer !  Le monde maritime  doit protéger ses moins de 2 millions de Marins recensés, il faut rapidement changer de cap et redistribuer les cartes !  Nous prenons acte des décisions rigoureuses déjà prises par plusieurs Armements Français, qui s’appuient sur du concret, bien plus que sur des protocoles le « CORONAVIRUS » tue.

L’Association MOR GLAZ milite depuis 20 ans pour une Sécurité Maritime optimale, pour des moyens nautiques nombreux et performants sous l’autorité des Préfets Maritimes, pour une Sécurité Passive Embarquée, pour un pavillon Français de qualité et pour une flotte stratégique qui est sans arrêt remise en questions pour causes de procédures administratives!

Les navires affrétés pour l’Action de l’Etat en Mer (AEM) ne peuvent pas s’arrêter. Il faut réfléchir sur la rigueur à appliquer lors des relèves. Ces navires affrétés doivent rester impérativement opérationnels. La décision du Commandant de l’Abeille BOURBON de rester au mouillage dès le 19 mars 2020 durant 35 jours est une sage décision. Protégeons tous nos Marins.

La décision durant l’escale brestoise  du porte-avions Charles de Gaulle de laisser l’Equipage se rendre à terre est d’une absurdité, ainsi que de laisser escaler dans la base militaires deux autres navires militaires étrangers en cette période de contamination critique depuis début mars 2020, en est une autre !

Bon rétablissement aux 55 Marins touchés par le « CORONAVIRUS » à bord du porte-avions. Nous ne sommes pas convaincus qu’un parfait confinement puisse être respecté à bord d’un navire, donc, il est nécessaire d’aller plus loin que les protocoles et autres recommandations ! Nous faisons confiance aux Armateurs sérieux afin de faire au mieux pour protéger tous leurs Marins.

 

Pour l’Association MOR GLAZ

Le Président Jean-Paul HELLEQUIN

Ce temps du confinement, une aubaine pour les sans scrupules : les Océans continuent d’être pillés en toute impunité ! Comme d’autres l’Association MOR GLAZ s’insurge contre ce pillage scandaleux, nuisible. L’Association MOR GLAZ demande que tous ces pilleurs soient photographiés et sévèrement punis.

L’Association MOR GLAZ constate que près de 85% de la flotte artisanale de pêche en France se trouve à quai pour des raisons évidentes de COVID-19. Ces armements  et leurs personnels Sédentaires et Navigants vont souffrir, peut-être même sombrer pour les plus faibles.

D’autres se gavent, pillent les fonds Marins dans le Golfe de Gascogne et ailleurs aucun respect pour la Mer nourricière et les Océans, peu ou pas de lutte organisée contre ces Armateurs qui font la loi dans le secteur où l’omerta est la règle !

Trop souvent, les Armateurs de chalutiers industriels qui peuvent traiter jusqu’à 400 tonnes de poisson par jour sont également les Présidents des Commissions qui décident des quotas et autres dérogations ! Une injustice qui aggrave les inégalités entre chalutiers industriels et pêcheurs artisans, mais trop peu souvent dénoncée ou à mots couverts par ceux qui sont sensés défendre la profession ! Des chalutiers industriels qui peuvent traiter jusqu’à 400 tonnes de poisson par jour, contre 200kgs en moyenne pour un navire artisanal.

L’Association MOR GLAZ constate ces prises dévastatrices  dans le Golfe de Gascogne : Le business continue dans ce milieu qui ne trouve plus de Marins, l’Association MOR GLAZ  constate que le changement des us et coutumes dans ce milieu n’est pas à l’ordre du jour ! Alors que les pêcheurs artisans sont cloués à quai, des chalutiers géants, de plus de 100 mètres, continuent de prendre la Mer et en profitent pour capturer tous les poissons.

Ce temps du confinement, une aubaine pour les sans scrupules : les Océans  continuent d’être pillés en toute impunité ! Comme d’autres, l’Association MOR GLAZ  s’insurge contre ce pillage scandaleux, nuisible.

L’Association MOR GLAZ demande que tous ces pilleurs soient photographiés et sévèrement punis, que les Etats des pavillons (Français et Néerlandais), sanctionnent ces pilleurs de ressources, dévastateurs de la Mer nourricière ! Encore plus préoccupant, lorsque l’on sait qui se cache derrière le nom des 5 chalutiers actifs : des Directeurs  d’armements Néerlandais et Français, dont certains font également partie des Comités de direction des Instances Nationales et Européennes de Pêche ! Une collusion d’intérêts très ambigüe !

Parmi eux : l’Armement France Pélagique, dont le Directeur Général Antoine DHELLEMMES et Vice-Président du Comité National des Pêches Maritimes et des Elevages Marins. Hervé JEANTET autre dirigeant de l’armement France pélagique, qui est le Président du Conseil Spécialisé « Pêche et Aquaculture » de France AgriMER (très subventionné il suffit de regarder leur site Internet)  et Vice- Président de la principale Organisation de Producteurs Française, les Pêcheurs de Bretagne. Ces ambiguïtés leurs offre des passes droits, des positions de lobbyistes auprès des parlements, Commissions et autres instances décisionnaires !

Une fois l’ancre relevée, retrouvons-nous rapidement sur les quais afin de lutter contre toutes les dérives à l’encontre de la Mer nourricière –«  La mer nourricière, Mor Glaz, puissante et fragile, est la beauté et l’avenir de notre planète bleue ! Les valeurs dont elle est porteuse (solidarité, humilité, opiniâtreté), renforcent l’ardente nécessité d’en vivre en la respectant…. Pour Mor Glaz ! Francis VALLAT  

Pour l’Association MOR GLAZ     Le Président Jean-Paul HELLEQUIN