Mor Glaz se félicite de voir qu’enfin les autorités françaises réagissent à l’encontre des pollueurs des mers.

Si la responsabilité de la pollution au large des côtes françaises du cargo  » le DOBRUDJA  » navire battant pavillon bulgare est réellement prouvée, nous demandons que tous les responsables de cette pollution soient jugés et lourdement condamnés ( armateur et capitaine du navire) Ces situations ne doivent plus se répéter et restées impunies.

Mor Glaz demande que toute action en justice soit menée à terme.  » Le DOBRUDJA  » ne doit pas reprendre la mer avant que toute la lumière soit faite sur cette pollution par respect pour les populations du littoral, la mer, les pêcheurs, la faune et la flore marine. Mor Glaz demande aux autorités maritimes civiles de s’assurer qu’à bord tout est au norme tant sur le plan technique que humain ( condition de vie des marins, salaires, etc…)

Notre collectif soutien la thèse du pollueur payeur. Lorsqu’un navire quitte le quai, les autorités portuaires devraient s’assurer que le navire a laissé au port tous ses déchets ( voir notre communiqué du 21 juillet 2003)

Merci de votre attention.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.