L’association MOR GLAZ écrit avec une certaine satisfaction : -« cette fois encore tout à bien fonctionné sous l’autorité du Préfet Maritime de la Manche et de la Mer du Nord lors de la dérive du vieux navire « VARZUGA » dans la nuit du 4 au 5 mai 2021 en Manche ».

 Il s’agit d’un exercice grandeur nature non programmé avec : -« la mise en demeure, l’alerte des moyens existants Civils et Militaires, endroit refuge si peu ou pas utilisé, bravo aux services de l’État,  et de l’Action de l’État en Mer » !

L’Association MOR GLAZ attire l’attention depuis des années sur la dangerosité des vieilles coques de navires qui partent à la casse sous remorque de Remorqueurs parfois aussi vétustes que les engins remorqués, le Remorqueur « CHRISTO XXIV » OMI 7041625 battant pavillon du Panama propriété d’un Armateur Grec est âgé de 50 ans. 

La recherche pour les « expéditeurs » de ces vieux navires est d’en tirer le maximum de profit en tirant les prix le plus bas possible, en oubliant certains critères, sociaux et de sécurité !

Le « VARZUGA » ancien pétrolier effectuait son dernier voyage sous remorque pour rejoindre un chantier de déconstruction en Turquie. La remorque a cédé, pourquoi ?

L’Association MOR GLAZ demande, que toutes les règles de sécurité soient exigées par les Autorités Françaises, gréements adéquats, contrôle rigoureux  du passeport vert, quantité des produits polluants à bord  et comme il se doit, examiner de très près  des conditions de travail des Marins qui sont embarqués à bord du « CHRISTO XXIV ». Pour l’Association MOR GLAZ pas question de laisser repartir un tel convoi sans garanties qui feraient prendre des risques aux Marins du Remorqueur, à l’Environnement et aux Sauveteurs qui devraient intervenir !

L’Association MOR GLAZ demande une rigueur aux Administrations Civiles et Militaires Françaises avant de donner l’autorisation au convoi de reprendre la Mer : le 16 décembre 2016 deux navires de la société « MAERSK » sombraient au large des Côtes Bretonnes elles aussi elles partaient dans un chantier de déconstruction en Turquie remorquées par un navire vétuste. A l’époque Madame Ségolène ROYAL avait mis rapidement la Société « MAERSK » face à ses responsabilités.

Lorsque le convoi reprendra la Mer, l’Associations MOR GLAZ souhaite un bon voyage au Capitaine du Remorqueur « CHRISTO XXIV » et à son Équipage ! Mais cela pourrait être difficile à bord d’un tel navire.

Navire non visité par ITF. Mais 3 dernières visites des  Affaires  Maritimes en  Russie :   04/2021

Déficiences : Engins de sauvetage Inventaire des embarcations de sauvetage Pas conforme. Prévention de la pollution – MARPOL Annexe I 15 Dispositifs d’alarme PPM Inopérant.  Communications radio  Pas comme requis.  Cartes de sécurité de navigation non mises à jour. Sécurité de la navigation Boussole magnétique inopérante. Sécurité de la navigation Publications nautiques Non mis à jour. Lampe de signalisation de sécurité de navigation Inopérant. 2020  Espagne : Sécurité incendie : Moyens d’évacuation Pas comme requis. Clôtures autour de pièces de machines dangereuses: Matériel manquant  2019 Ukraine : Conditions de travail et de vie –Propreté de la salle des machines. Conditions de travail et de vie – Conditions de travail très Moyens. Accès au Navire dangereux.

 

Pour l’Association MOR GLAZ        Le Président Jean-Paul HELLEQUIN