Dans la nuit du 2 au 3 août 2005, l’Abeille Bourbon a ramené à Brest sous remorque le cargo  » OKAPI » battant pavillon de Antiga et Barbuda aux Antilles.

Ce cargo était en avarie suite à un chalut qu’il avait pris dans son hélice, l’immobolisant à proximité du rail de Ouessant

( voix maritime par où transitent plus de 54 000 navires par an).

La Préfecture maritime de Brest a donné l’ordre à l’Abeille Bourbon d’appareiller à 8H15.

Ce dispositif d’aide aux navires en difficulté, mis en place en août 1978

après l’accident de l’Amoco Cadiz, aura encore une fois fait ses preuves.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.