L’Association MOR GLAZ est inquiète pour les Marins Russes et Ukrainiens embarqués à bord des navires propriété de  Russes  visés par les sanctions décidées par l’Union Européenne.

Le  cargo « POLA ARIAKE » est toujours saisi à Lorient par les Douanes Françaises.

Les salaires du mois de février 2022 n’ont pas été payés aux membres de l’Equipage de ce navire. Un Marin sans salaire, c’est une Famille qui souffre !

L’Agent de ce navire est désengagé. Les frais de port s’accumulent.

Pour l’Association MOR GLAZ, l’abandon est caractérisé. Quelle Administration va prendre en charge ces Marins, l’Association MOR GLAZ constate, que ces Marins sont les souffre-douleurs d’une situation qui ne doit pas, ne doit pas s’éterniser ! Tous les Marins du Monde doivent être traités avec un grand respect.

Le Tribunal de Lorient devrait rendre sa décision ce 25 mars 2022 dans la matinée sur le départ ou pas du «POLA ARIAKE». La levée de la saisie permettrait le départ du navire, ce  serait une heureuse nouvelle pour les Marins, mais encore faut-il qu’ils touchent leurs salaires avant le départ !  

Autre situation du cargo « VLADIMIR LATYSHEV » à Saint-Malo dont le compte d’escale n’a jamais été approvisionné. Situation qui peut rapidement devenir encore plus dramatique !  

 Le règlement Européen prévoit la possibilité de débloquer des fonds afin de gérer ces tristes situations humaines. L’Association MOR GLAZ croit savoir que le Secrétariat Général de la Mer aurait les compétences afin de dénouer rapidement ces situations qui deviennent ingérables, pour en avoir souvent rencontré nous savons qu’il faut agir très vite.

Tout doit être mis en œuvre afin de pouvoir effectuer le paiement des salaires ainsi que tous  les frais engagés lors des escales de ces navires propriété d’Armateurs Russes visés par les sanctions.

A bord des autres « non gelés » en escale, les salaires de février des Marins Russes ne sont pas versés.

Les banques gelées  pourraient-elles également, à titre dérogatoire,  payer les salaires ?

La position de l’Association MOR GLAZ est inchangée, les Marins Russes et Ukrainiens doivent garder leurs droits.

Tous les Marins Russes et Ukrainiens qui se trouvent dans ces situations difficiles pour eux et leurs Familles doivent être traités sans aucun apriori. L’Association MOR GLAZ depuis plus de vingt ans défend tous les Marins, nous comptons sur l’impartialité de celles et ceux qui devront régler ces douloureuses situations !

Pour l’Association MOR GLAZ         Le Président Jean-Paul HELLEQUIN

Le cargo Russe le « POLA ARIAKE » « gelé » « bloqué » dans le port de Lorient en Bretagne depuis le 3 mars 2022 pourrait repartir dans la journée du 19 courant.

 

L’Association MOR GLAZ est satisfaite pour les Marins qui sont embarqués à bord de ce navire. Cet Equipage de Marins tous Russes d’après nos informations, ne sont responsables de rien eux, et surtout pas de ce conflit.

L’Association MOR GLAZ salue toutes celles et ceux qui se sont mobilisés afin que ces Marins puissent être « libérés » d’une délicate situation et reprendre la Mer et poursuivre leur missions essentielles, celles de permettre les échanges ! Cependant une précision importante, la décision de « dégeler » le « POLA ARIAKE » est une décision du Tribunal Judiciaire de Lorient, en effet ce navire n’appartient pas au Ministre des Transports Russe, mais, à la Fédération de Russie, et la Russie n’est pas mentionnée dans la liste des personnes sanctionnées, en effet nous n’avions pas tout le dessous des cartes !

 -« Prendre des décisions de geler les navires dans les ports est une chose, pour l’Association MOR GLAZ un heureux dénouement pour les ces Marins et leurs Familles. Les Marins seraient-ils Russes, ils ne doivent pas être les premiers naufragés  de la première puissance Mondiale, que sont les activités Maritimes ».

Pour l’Association MOR GLAZ, la situation des Marins est trop souvent déjà très difficile, ne doit jamais se transformer en situation ingérable, ni inhumaine pour eux.  Cette période, peut être une occasion de mieux contrôler certains navires durant ces escales prolongées !

Derrière les activités Maritimes Mondiales, se cachent souvent des « oligarques », il suffirait  de chercher un peu, souvenons-nous du naufrage du « PRESTIGE » et de ces « ses » 63 000 tonnes de « pétrole » au large de la Galice le 13 novembre 2002. Ces oligarques ne sont pas que des propriétaires de somptueux yachts, ils sont aussi très présents dans les activités Maritimes et des dérives: pavillons de complaisance, dérives Sociales, paradis fiscaux et autres…Leur présence dans la première activité Mondiale leur permet certainement l’acquisition de ces yachts et autres biens !

Pour l’Association MOR GLAZ      Le Président Jean-Paul HELLEQUIN

C/C : SGMER, Direction des Affaires Maritimes, Ministère de le Mer

Un cargo russe bloqué par la douane depuis quelques jours au port de commerce de Lorient (en Bretagne).

Il va falloir être des « acrobates en droit Maritime»  afin de gérer au mieux ces situations si les blocages devaient se multiplier dans les ports en France et ailleurs dans le Monde ! L’Association MOR GLAZ quant à elle pense tout d’abord aux Marins Russes et Ukrainiens qui devront tôt ou tard être pris en charge de la même manière. Peut-être même que certains demanderont à être rapatriés ! 

De vouloir appliquer certaines consignes de boycott face à un transport Maritime essentiel est une chose, mais  si complexe tout en respectant les Equipages sera difficile pour de multiples raisons.  Une majorité des navires sont sous pavillon de complaisance avec les difficultés et les zones obscures que nous connaissons et rencontrons. Par ailleurs 15% des Equipages mondiaux sont composés de Marins Russes et Ukrainiens, nous avons une pensée pour eux.

La complexités des pavillons de complaisance -« Etat du pavillon du navire, Armateur, Equipages de différentes nationalités et autres complexités propres à cette activité (la première Mondiale), encombrement des quais, navires pouvant à terme se retrouver sans Equipage,  bon courage aux Administrations Maritimes, Portuaires et Douanières qui vont devoir régler « gérer » ces difficultés liées au conflit en Ukraine ! Pour l’Association MOR GLAZ, il faut d’abord penser aux Marins, à leur bien-être, que ces Marins soient Russes ou Ukrainiens ils devront tôt ou tard être pris en charge, peut-être même rapatriés avec la même rigueur et le même humanisme !  

Le POLA ARIAKE, cargo battant pavillon panaméen mais de propriété russe, bloqué au port de commerce de Lorient. (Photo Le Télégramme)

Le Cargo « POLA ARIAKE » est sous pavillon du Panaméen, mais propriété de la Compagnie ministérielle de transport Russe. Le navire de 180 mètres est arrivé dans la nuit du 27 au 28 février 2022  en provenance d’Ukraine, avec 27 000 tonnes de tourteau de soja. « L’équipage est composé d’une vingtaine de Marins Russes et Ukrainiens ».

Le navire est gelé, c’est-à-dire qu’il ne peut pas repartir. « Il va rester au port de Lorient mais, il va changer de quai pour permettre l’exploitation du port de commerce. La cargaison, elle, n’est pas bloquée, c’est la coque qui l’est. Le navire est toujours en opération commerciale et de déchargement. L’équipage, lui, est libre d’aller et venir. Le « POLA ARIAKE » » construit en 2019, risque d’être bloqué un long moment, suspendu aux décisions gouvernementales.

Pour l’Association MOR GLAZ      Le Président Jean-Paul HJELLEQUIN