« Micro Trottoir » organisé par l’association MOR GLAZ le samedi 10 février 2007 et les bénévoles de la radio www.cotontige.net Nous avons souhaité lors de ces rencontres

avoir l’opinion des citoyens sur les naufrages du type ERIKA, PRESTIGE et autres….

Lire l’analyse de l’association MOR GLAZ

· le 13 décembre 1999 l’ERIKA sombrait au large des côtes françaises,

· le 31 octobre 2000 le  » IVOLI SUN  » inspecté lui aussi par la société de classification  » RINA « 

· le 13 novembre 2003 le  » PRESTIGE « ,

et bien d’autres depuis….. tout ceci est évitable

Pour l’association MOR GLAZ les choses ne changent pas ou peu dans le transport maritime international…. seuls des textes s’empilent depuis plusieurs années…. qu’en est-il réellement ….. Quelles sont les responsabilités de l’Etat du pavillon du navire, des sociétés de classification, des affréteurs, des assureurs et des pseudo armateurs qui dévalorisent les marins et l’ensemble des activités maritimes…..

Le 12 février 2007 débutera à Paris ce procès tant attendu par les sinistrés et par les professionnels du monde maritime.

· Espérons que ce procès ne se transforme pas une fois encore en une simple procédure.

· Espérons que tous les responsables de ces catastrophes humaines, sociales, économiques, maritimes et écologiques paient le juste prix pour tous les méfaits qu’ils peuvent occasionner ici et ailleurs par négligences graves et par soucis de profits.

L’ERIKA : une facture de plus d’un milliard d’euros de dégâts dont certains ne seront jamais réparés. Les jours qui suivirent ce naufrage ont connu tant de la part du Président de la République française que du Premier ministre et de bien d’autres spécialistes des effets d’annonces de toutes sortes…. Criminel… voyous des mers… situations intolérables… doubles coques… éloignons ces navires dangereux de nos rivages….(cela sera difficile dans le Pas-de-Calais, Gibraltar et autres détroits).

1. Concrètement quelles sont les mesures applicables et efficaces mises en place depuis ces dernières années, mis à part ces annonces fracassantes…..

2. Qu’y a-t-il eu de concret pour supprimer tous les voyous des mers et autres acteurs montrés du doigt lors de ces accidents …

La France contrôlerait pour satisfaire les directives de Bruxelles prés de 30% des navires en escale dans nos ports ( cela est aussi un bel effet d’annonce)

· Comment la France serait-elle passée de moins de 10% de navires contrôlés à près de 30% alors que le trafic maritime est croissant et que les des navires sont de plus en plus sophistiqués. La Fédération de Russie inspecte plus de 60% des navires en escale dans ses ports, le PRESTIGE venait de Russie. Les armateurs peu sérieux ont plutôt tendance à faire contrôler les navires dans ces pays plus tolérants…….)

· Comment sont contrôlés les navires dans les ports

· Quels sont les réels moyens et pouvoirs des inspecteurs face aux toutes puissantes sociétés de classification.

· Quel est le nombre de navires arrêtés dans les ports Français et européens suite à un contrôle et que deviennent ensuite ces navires, les conditions des marins qui sont embarqués sur ces navires intéressent-elles vraiment les autorités.

Affréter un ERIKA un PRESTIGE est-il toujours possible……OUI….

Bref rappel :ERIKA :

· propriétaire nominal européen …..· propriétaire réel européen…..· gestionnaire nautique européen…..· affréteur à temps européen …..· affréteur au voyage européen …..· pavillon européen  » avec l’entrée de Malte dans l’UE « 

Pourquoi l’ERIKA n’a-t-il pas été contrôlé à Dunkerque…… et ce malgré son facteur de risques……

PRESTIGE :

· pavillon Bahamas, …..· assureur Angleterre…..· armateur Libéra siège en Grèce …..· propriétaire Libéria affréteur en suisse

· dernière inspection au Pays-Bas facteur de risques élevés et pourtant autorisé à prendre la mer

Malgré ces naufrages médiatisés, nous craignons ( nous savons ) que les mêmes sociétés de classification continuent de contrôler  » avec le même sérieux  » les navires pour les mêmes armateurs et les trouvent toujours aptes aux voyages.

L’association MOR GLAZ demande :

· de vraies mesures,

de vraies lois les mêmes pour tous, contre tous les contrevenants qui se rendent coupables de délinquance à l’encontre des marins, de la sécurité maritime, de la mer, de la flore, de la faune marine, de pollutions volontaires et autres méfaits …….

· que l’Etat du pavillon du navire soit responsabilisé ainsi que l’Etat du port qui a contrôlé le dernier le navire.

Pour éliminer les mauvais acteurs du transport maritime il faut un courage politique, une réelle volonté de vouloir supprimer tous ceux qui nuisent aux bons armateurs et aux marins. Nous constatons que les candidats à la présidentielle et à l’élection législative ne s’intéressent pas au monde maritime qui est l’une des premières activités internationales (qui croît chaque année) et qui devrait être bien encadrée. Pour faire changer les us et coutumes dans ce milieu, l’Union Européenne doit montrer sa détermination face à l’Organisation Maritime Internationale et au Bureau International du Travail.

Landerneau le 10 février 2007

Texte de J-Paul Hellequin

Président de l’association MOR GLAZ

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *