Pourquoi la Première activité Mondiale, « ne peut-elle pas » « ne veut-elle pas » « ne se donne-t-elle  pas tous les moyens nécessaires » afin d’être un peu plus humaine envers ces « ses » Marins restés à bord du « DALI »

ce porte-conteneurs tombé en avaries le 16 mars 2024 sur le fleuve « PATAPSCO » à proximité du port de BALTIMORE (Lien: du 4 avril 2024)

L’activité essentielle bien plus que d’autres encore, ne fait pas tout ce qu’elle pourrait pour ces Marins, les maltraitances sont de plus en plus nombreuses à bord des navires, les effectifs de plus en plus réduits, les heures de travail sont largement dépassées, le moral des Marins est en berne, à bord du « DALI » mais aussi à bord de nombreux navires –« allez donc savoir pourquoi » ?

L’Armateur du « DALI » est basé à « SINGAPOUR », le navire bat ce pavillon. Cet Armateur est souvent épinglé pour des problèmes de Contrats de travail étendus, des Conditions de vie pas très respectueuses des Marins, pour nous il est important de le signaler, de le rappeler. Nos inquiétudes sont confirmées par ce qui suit :  quasiment deux  mois plus après la catastrophe, l’Equipage du navire est toujours coincé à bord » ! Pour l’Association MOR GLAZ cette situation est scandaleuse, cela donne une image déplorable des responsables des activités Maritimes et de toutes celles et ceux qui agissent de cette manière !

Les 21Marins, 20 Indiens et 1 Sri-lankais, se trouvent toujours à son bord du « DALI », d’après les informations recueillies, ne seraient pas près de rentrer chez eux, car les investigations se poursuivent. – « Le comble les téléphones de ces Marins ont été confisqué par le Bureau Fédéral d’Enquête (FBI). Ces Marins sont isolés de leurs Familles, de leurs Amis, isolés du Monde. Le DALI va-t-il devenir une galère des temps modernes pour ces 21 Marins, tous ces Marins ont-ils commis des fautes au point d’être punis avec cette sévérité si inhumaine. Seuls les « responsables » de cette catastrophe devront être punis, pas tout un Equipage ! La catastrophe du porte-conteneurs « DALI » est déjà responsable du deuil de plusieurs Familles, d’une catastrophe Sociale, Economique et Environnementale! Ce navire est-il équipé de Sécurité Passive Embarquée ? JLMD Ecologic Group | LinkedIn

-« Le moral des Marins ne peut que chuter ». L’Association MOR GLAZ demande conjointement avec les Syndicats Singapore Maritime Officers’ Union et Singapore Organisation of Seamen’s, la restitution immédiate des téléphones aux Marins « Il faut traiter tous les marins du Monde avec un grand respect » !

Le Gestionnaire du « DALI » reconnait le rôle essentiel de ces Marins à bord, c’est bien de le reconnaître, mais il faudrait peut-être leur accorder un plus grand intérêt dans la durée le temps !

–« Echanger des Milliards de marchandises chaque année sans eux est impossible » !  

L’Association MOR GLAZ soutient toutes celles et ceux qui Militent sur place pour ces Marins.

Pour l’Association MOR GLAZ   Le Président Jean-Paul HELLEQUIN

 

 

 

 

Dans la nuit du 14 au 15 janvier 2021, le Chalutier « BREIZ » sombrait au large de Port-en-Bessin. Lors de ce remorquage le navire remorqué par un canot de la Société Nationale de Sauvetage en Mer (SNSM) sombre ! Ce naufrage entrainera le décès du Patron du navire de Pêche et de deux Matelots, restés à bord du « BREIZ » durant le remorquage !

L’Association MOR GLAZ avait réagi sur ce drame de la Mer de manière très succincte par respect pour   les Familles endeuillées.

Depuis l’ouverture du procès le 2 avril 2024 au Tribunal Maritime du Havre, comme d’autres nous suivons ce procès avec intérêt, comme d’autres nous attendons le délibéré de ce jugement le 4 juin 2024 !

Dans pareil cas, l’Association MOR GLAZ dont la mission est de défendre les Marins et le Monde Maritime s’efforce de comprendre comment trois Marins ont pu périr dans des conditions aussi tragiques !

Nous essayons aussi de comprendre pourquoi ce Chalutier a pu avoir des dérogations répétées pour pouvoir naviguer, car la première interrogation est bien celle-là ! Comment un tel navire surnommé la baignoire et autres adjectifs peut-il être autorisé à sortir en Mer pour Pêcher ?

Une mauvaise habitude des Affaires Maritimes qui laissent naviguer des navires peu ou pas entretenus, dans ce cas l’Etat du Pavillon n’est pas dans un paradis fiscal. Pour l’Association MOR GLAZ, le début du drame est bien celui-là, laissé naviguer au Commerce ou à la Pêche des navires dangereux pour les Marins et l’Environnement !

L’Association MOR GLAZ souhaite que toute la lumière soit faite et que la vérité soit dite afin que les Familles des Naufragés sachent. L’Etablissement National des Invalides de la Marine, les Services Sociaux et les Assurances jouent leurs rôles au maximum !  -« Les Familles des Naufragés, doivent pouvoir un jour retrouver la paix » ?

Ce drame de la Mer devra aussi mettre en lumière toute la clarté sur ce remorquage :-« Chacun devra répondre à la hauteur de ses responsabilités, et, cela devra peut-être même remettre chacun à sa place » !

-« Le rendu du 4 juin 2024, pour l’Association MOR GLAZ est très attendu, il devra faire toute la lumière , afin d’éviter d’autres drames, pensons à celles et ceux qui restent et qui devront vivre avec ces souvenirs » !

L’Association   MOR GLAZ soutient dans sa peine la Famille des naufragés en espérant qu’elles puissent un jour retrouver la paix !

 Liens19 janvier 2021   : 10 janvier 202315 janvier 2023 

Pour l’Association MOR GLAZ     Le Président Jean-Paul HELLEQUIN

Les Associations MOR GLAZ et du Remorquage dénoncent une fois de plus le réflexe de certains armateurs de délocaliser les arrêts techniques de leurs navires à l’étranger sans état d’âme…..

Le 15 février 2024, deux Fédérations Syndicales allaient à l’abordage afin de dénoncer l’arrêt technique du Remorqueur « Abeille MEDITERRANEE » dans un Chantier de Réparation Navale Tunisien.

La Direction Générale de la Société Maritime « Les Abeilles INTERNATIONAL » explique tant bien que mal que cette démarche ne serait que consultative : – « de qui se moque-t-on » ?

Les Associations ne peuvent pas être d’accord avec de telles investigations « des délocalisations » vers des Chantiers implantés hors de France, chacun connait les Missions de ces navires emblématiques depuis août 1978. Le Remorqueur « Abeille Méditerranée » et les autres navires de la Flotte hormis le supply « Abeille HORIZON » sont affrétés à plein temps par l’Etat Français. Certaines années plus de 90% du Chiffre d’affaires provient de la poche du Contribuable, pour des Missions essentielles.  Effectuer l’arrêt technique du Remorqueur dans un Chantier Etranger est, n’avoir aucun respect pour l’Etat Français et les Contribuables !

Les Associations précitées dénoncent depuis des années cette idée de vouloir   délocaliser les arrêts techniques des navires souvent financés par les contribuables -« rappelons si cela est nécessaire que le Chiffre d’affaires de la Société Maritime « Les Abeilles INTERNATIONAL » est pour plus de 90% financé par les Contribuables. Rappelons « aussi » que la Société perçoit des aides importantes de l’Etat Français, comme d’autres Armateurs sans scrupule qui se gavent d’aides sans aucun retour. D’après ce qui nous est rapporté, les arguments de la Direction Générale des « Abeilles » sont pour nous qui connaissons bien l’entreprise et son Histoire « irrecevables » « incohérents » ils sont justes dans l’air du temps -« aller vers le moins coûteux et tant pis pour le reste, y compris pour les conditions des Salariés qui devront effectuer ces travaux »!

Mais, un changement de cap est possible, la Société Maritime « Les Abeilles INTERNATIONAL » est depuis peu dans le giron du Grand Groupe Maritime « BOLUDA » que nous connaissons depuis longtemps ! –« des Gens Sérieux par ce que nous savons » !

Dès le 5 décembre 2023 les Associations, avaient souhaité sans le citer nommément que le Groupe Maritime « BOLUDA » reprenne la barre des « Abeilles » ce souhait nous l’avions réitéré dans plusieurs communiqués de presse. Nous espérons pouvoir compter sur les Dirigeants de « BOLUDA » afin qu’ils fassent effectuer les arrêts techniques des Remorqueurs de haute Mer dans des Chantiers Français, un juste retour !    

 

Pour les Associations MOR GLAZ et du Remorquage, tous les arrêts techniques de ces Remorqueurs doivent être effectués en France, les raisons sont multiples, mais, aussi par respect pour les Financeurs et les Utilisateurs, n’ouvrons pas plus que nécessaire les écluses de la mondialisation ! .

 

Pour l’Association MOR GLAZ et du Remorquage

Le Président Jean-Paul HELLEQUIN

Nous avons la douleur de vous annoncer le décès de Maître Michel QUIMBERT.

 

Michel avait adhéré durant plusieurs années à l’Association MOR GLAZ, il reconnaissait notre militantisme, nos engagements communs contre les navires poubelles et autres sujets Maritimes mettant en danger l’environnement et les Marins !

Nous pouvons écrire que le Monde Maritime est endeuillé, Michel m’avait été présenté la première fois par mon Ami Roland ANDRIEU, puis à plusieurs reprises par les Dirigeants du Groupe Maritime  BOURBON !  Maître QUIMBERT était impressionnant par sa voix, ses « ces » gestuelles, Avocat Maritimiste de talent. Souvent nous avions croisé le verbe, mais, pour celles et ceux qui connaissaient Michel QUIMBERT, une banalité du quotidien !

Inscrit au barreau de Nantes depuis plus de cinquante ans.  L’avocat au franc-parler était spécialisé en droit maritime, aérien et des affaires. Un défenseur de notre Activité, il a largué les amarres trop tôt !

Maître QUIMERT était présent partout où il pouvait servir les causes des Marins.

Nous adressons nos plus vives condoléances à ses Proches, aux Membres du Cabinet, Avocats, Secrétaires et autres Personnels.

Michel, espérons que cet embarquement t’amènera vers un quai sur lequel t’attendront tes Amis, ceux du Monde Maritime mais bien d’autres encore. Merci pour ce que tu as réalisé pour notre Communauté celle à laquelle tu appartenais depuis des décennies.

Pour l’Association MOR GLAZ    Le Président Jean-Paul HELLEQUIN

Le Fleuron de la Flotte Océanographique en arrêt technique en Pologne !

 

 Le Pourquoi pas ?  navire « Amiral » de la flotte Océanographique Française en arrêt technique du mois de novembre 2024 au mois d’avril 2025 ! C’est plutôt une bonne nouvelle, mais, pour un chantier naval Polonais.  Le navire deviendra certes plus vert, plus moderne, répondra aux normes souhaitées !

L’Association MOR GLAZ regrette que la Direction de la Flotte Océanographique Française n’ait pas trouvé un chantier Français pour réaliser l’arrêt technique du Fleuron de sa Flotte qui va s’élever à plus de 25 Millions d’euros d’après les prévisions.

Un beau cadeau au chantier Polonais, ce n’est pas une première ( 3 février 2015) pour cet Armement que nous avons plutôt pour habitude de mettre en avant !

L’Association MOR GLAZ connait déjà le discours, vraisemblablement le même que celui du Dirigeant d’Orange Marine, de la Brittany Ferries et de bien d’autres encore, pour lesquels  la construction, les entretiens et la déconstruction des navires dont ils ont les responsabilités restent le moins disant Social.  –« Seul notre argent, subventions et autres aides les intéressent » . Surtout pas les chantiers Français même lorsque cela est possible !  Le seul critère le prix, lorsque les arguments sont aussi légers, nos oreilles devraient-elles tout entendre et accepter, non !

Cet arrêt technique est programmé en partenariat avec la Marine Nationale. A quand la construction de nos Frégates et autres navires stratégiques en Chine ou ailleurs !

Pour l’Association MOR GLAZ il y a de quoi s’étrangler : toutes ces décisions sont contradictoires et dénouées de bon sens, déconcertantes , alors que nous entendons ici et là qu’il faudrait redynamiser notre pays pour son indépendance !

Le navire Français de recherche Océanographique Pourquoi pas ?  appartenant à 100% à l’Etat en arrêt technique en Pologne ! Ubuesque et pourtant c’est bien confirmé et annoncé, qui s’offusque ? Un faux bon plan, une bonne mauvaise idée, une de plus, nous avons tout d’abord cru à une mauvaise blague. Après quelques contacts, la fausse mauvaise idée nous était confirmée par des Personnels de l’Armement GENAVIR , aucunement  surpris par cette décision, devenue une banalité, une habitude.

L’Association MOR GLAZ  constate comme trop souvent, qu’il y a un « abîme » « la Fosse des  Mariannes »   entre les déclarations et les pratiques de nos responsables Politiques, qui dans cette décision aurait pu « du » intervenir.

L’Association MOR GLAZ  constate, avec amertume, la timidité des uns et des autres à s’exprimer librement, sur le moins disant Social au sein de l’Union Européenne. Comment est-il possible de laisser partir des Contrats comme celui-là PAYES PAR LE CONTRIBUABLE  vers des chantiers qui ne pratiquent que le moins disant Social, et tarifaire mettant tôt ou tard en difficulté nos chantiers ?

Cette fois encore nous déplorons cette initiative qui ne glorifie pas les décisionnaires !

Pour l’Association MOR GLAZ       Le Président Jean-Paul HELLEQUIN

Ce patron pêcheur de Plougastel menacé d’être envoyé par le fond (LT.fr-6/02/24)

Claude Herry, patron pêcheur de Plougastel, est au bout du rouleau. De mauvaise fortune en mauvaise fortune, il est en passe de se faire saisir sa maison et incrimine ses financeurs institutionnels. Ceux-ci assurent pourtant ne pas lui fermer la porte.

Claude Herry ne pouvait pas se douter qu’en achetant un bateau vicié, plus de vingt ans de procédures anxiogènes s’ouvraient à lui. Il est aujourd’hui en «burn-out» (Le Télégramme / Steven Le Roy)

Par Steven LE ROY. : Le 6 mai 2024, la cour d’appel de Rennes dira s’il y a lieu de saisir la maison de Claude Herry pour pouvoir rembourser la dette qu’il a contractée auprès du Crédit Maritime. Une histoire à la fois ubuesque et tragiquement banale, dans un moment où le calvaire de Claude Herry peut se comparer sans forcer à celui de ces agriculteurs étranglés de dettes. Tout commence en 2004, quand « j’ai voulu acheter un bateau de série, neuf. Je sais qu’un bateau marche une cinquantaine d’années, je voulais voir venir ». Il emprunte 136 000 € et reçoit son « Mike Océane », un ligneur de 8,5 m, l’année suivante. Problème : le navire est truffé de malfaçons, incapable de voguer, ce qui est moche pour un bateau. La procédure va durer dix ans. Dix ans d’expertises et de contre-expertises pour aboutir à un arrêt de la même cour d’appel qui reconnaît les torts exclusifs des chantiers.

« J’ai l’impression d’avoir été victime d’un surendettement programmé »

Entre-temps, Claude Herry n’a pas pu utiliser son instrument de travail. Après un passage dans les champs de fraise et la location d’un bateau pour une saison afin de gagner sa vie, il prend le taureau par les cornes. En 2011, il contacte sa banque pour réaménager un prêt dans lequel figurent les réparations nécessaires pour que son bateau puisse faire le job. C’est le début de sa descente aux enfers. « J’en étais à un remboursement programmé de 2 700 € par mois, j’ai l’impression d’avoir été victime d’un surendettement programmé ».

Descente aux enfers

En 2015 toutefois, le patron pêcheur parvient à rembourser 200 000 € à la banque. « À la fin du procès, ils m’ont tout pris. Moi, j’aurais bien voulu en garder un peu à gauche », grince-t-il. Les traites baissent à 1 000 € par mois, il paye quelques mois « mais, fin 2019, je ne pouvais plus. Et la crise du covid est arrivée ».

Claude Herry, rejoint dans son combat par la CGT des Marins, affirme que la banque a gardé un silence de carpe jusqu’en 2022 où elle serait réapparue. Depuis, c’est la Bérézina. Le premier procès qui l’a opposé au Crédit Maritime pour le remboursement de la dette de 170 000 € environ a ordonné la saisie de sa maison. « C’est de leur faute mais pas que. Pour nous aussi, le prix du gazole a triplé. Et puis il faudra que l’on m’explique comment 30 kg de daurade s’achètent 27 € puis sont revendus quinze fois plus ».

La banque veut encore chercher des solutions

Emmanuel Siefer-Gaillardin, directeur de la communication Grand-Ouest de la BPO dont fait partie le Crédit Maritime, tempère : « Nous suivons M. Herry depuis de longues années. En 2011, nous avions à cœur de lui proposer des solutions pour maintenir son activité », dit-il. Pour autant, le banquier rappelle que « les engagements n’ont pas été tenus » et que de mises en demeure en mises en demeure « qui n’ont pas reçu de réponses », les solutions se sont éteintes. « Nous jouons notre garantie avec la saisie de cette maison » regrette-t-il en affirmant « que si nous pouvons trouver une autre solution, nous le ferons. Notre porte, plus que jamais, est ouverte ».

Source: https://www.letelegramme.fr/finistere/brest-29200/ce-patron-pecheur-de-plougastel-menace-detre-envoye-par-le-fond-6520300.php

URL de cet article: https://lherminerouge.fr/ce-patron-pecheur-de-plougastel-menace-detre-envoye-par-le-fond-lt-fr-6-02-24/

En ce mois de janvier 2024, deux sujets Maritimes inquiètent et attirent un peu plus que d’autres l’Association MOR GLAZ .

 

 

Le gigantisme du navire de croisière le « ICON OF THE SEAS » et les abandons de Marins dans le Monde Maritime sous le regard des Administrations et autres instances Internationales !

Depuis des décennies , l’Association MOR GLAZ attire l’attention des Autorités sur le gigantisme des navires, un véritable danger pour l’Environnement et encore bien plus grand lorsqu’ils ne sont pas équipés de Sécurité Passive Embarquée, qui devrait être obligatoire ! Ces navires créent certes, des problèmes de sécurité, mais aussi des conditions Sociales pour les Membres d’Equipage, quelles Nationalités, quels statuts, quelles conditions de vie ? Rappelons que 4 Marins sur 5 viennent de Pays pauvres sur ce navire 2500 Membres d’Equipage ! Quels moyens de sauvetage en cas de difficultés majeures ! Les Organisations en pensent quoi ?

–«  L’autre jour j’ai rencontré un expert de l’Organisation Maritime Internationale (OMI) . Nous avons évoqué les grands sujets Maritimes, y compris ceux de l’Organisation Internationale du Travail (OIT) » !

L’autre préoccupation de l’Association MOR GLAZ , plus de 1700 Marins recensés en 2023 auraient été laissé le long d’un quai ou sur une rade en Afrique, en Asie, lâchement abandonnés par des  « pseudo-Armateurs » sans scrupule. Cela représenterait plus de 130 navires abandonnés recensés, plus 10% par rapport à 2022. –« Rappelons que le transport Maritime est la première Force Mondiale » !

L’Union Européenne quant à elle et la France sont aussi « INSOCIALES » envers ces Marins   du Monde comme souvent en larguant les aussières de navires qui pourraient devenir gênants : –«  le cas du navire SKY III en décembre 2023, parti avec l’autorisation des Administrations Françaises qui se sont couchées devant l’Etat du pavillon « TANZANIEN », en est un bel exemple parmi tant d’autres !

En 2003, Francis VALLAT lors de la remise du Grand Prix de l’Institut Français de la Mer (IFM) qui m’avait été décerné pour mon soutien aux Marins du Monde, je l’avais partagé avec toutes celles et ceux qui menaient ce combat pour les Marins du Monde. Parfois, j’ai le sentiment que nous avançons, et puis ce chiffre de 1700 donne des frissons, il vous ramène à la triste réalité sociale et aux véritables conditions de vie de ces pauvres Marins du Monde et de leurs Familles !

La vice-Présidente de l’Association MOR GLAZ dont l’activité est Inspectrice du Syndicat ITF (Fédération Internationale des ouvriers de Transports) nous rapporte, que tant et tant de Marins pourraient se plaindre, -« mais que la crainte d’être black listé par les Sociétés de Manning est plus forte que la dignité à pouvoir se défendre » !

L’Association MOR GLAZ quant à elle, continuera de venir en aide et de dénoncer au plus haut niveau ces dérives Sociales ! Nous continuerons de mettre celles et ceux qui devraient faire respecter certaines règles face à leurs responsabilités !

Le 16 janvier 2023, l’émission sur le Front sur France 5 sous l’objectif de la caméra des Equipes du Journaliste Hugo CLEMENT  mettait en avant l’Association MOR GLAZ sur notre défense des Marins du Monde. Le navire ciblé était le «ONDA », que sont devenus les pauvres Marins qui se trouvaient à bord !  

 Pour l’Association MOR GLAZ    Le Président Jean-Paul HELLEQUIN

 L’ASSOCIATION  MOR GLAZ DEMANDE UN MINISTRE DE LA MER         Lettre ouverte au Président de la République et au Premier Ministre !

Landerneau le 22 janvier 2024

Objet : quand sera enfin nommé le Ministre de la Mer !

Monsieur le Président de la République, Monsieur le Premier Ministre,

Savez-vous que deux fois par jour, la Mer monte et descend ? Parfois le coefficient de la Marée et le vent sont si forts, qu’ils peuvent être dévastateurs, alors, rien ne résiste, les digues s’effondrent et les bassins débordent ! En ce moment sur les quais et dans les Campagnes le bruit gronde, tel celui du ressac sur les roches.

Messieurs depuis le remaniement Ministériel, les Gens de Mer se sentent à la dérive.

L’Association MOR GLAZ vous demande de nommer un Ministre de la Mer, un Ministre qui aura de vrais pouvoirs de vrais moyens, qui pourra barrer le navire en toute liberté afin de prendre un cap Social et durable pour notre Secteur.

Monsieur le Président de la République, cela confirmerait vos dires et vos engagements verbaux pour une Marine Marchande, de Pêche et toutes les activités liées au Maritime, mais, y croyez-vous vraiment ? L’Association MOR GLAZ, elle, elle y croit aux activités Maritimes avec des Marins et un Pavillon Français, certains Armateurs ont pris ce cap, et nous les saluons !

Dans une dizaine de jours (d’après nos informations) vous devriez nommer quelques Ministres Délégués et Secrétaires d’Etat, ne vous trompez pas dans votre casting, – « pardon dans vos nominations » !

La Mer, les activités Maritimes toutes confondues représentent plus de 340.000 Emplois en France, vous devriez avoir ce chiffre en mémoire lors de la nomination du Capitaine qui sera promu à la barre du Ministère de la Mer.

Vous nous expliquez sans relâche que la France « serait » un grand pays, mais avec quelles forces Maritimes, si nos activités Maritimes n’ont pas de Capitaine courageux à la passerelle d’un grand Ministère ! Le dernier Ministre de la Mer qu’a connu notre pays avait fait progresser nos activités, nos forces Maritimes, la Sécurité etc. … ! Messieurs, essayez cette fois d’entendre la corne, la sirène le Mayday qui vous viennent des quais, des Océans, des bords et des demeures !

Messieurs, montrez en mettant en place un Ministère de la Mer que vous accordez encore un peu de respect aux Marins, et plus largement au Monde Maritime, au Pavillon Français et à l’indépendance de notre Nation.

Messieurs, en Bretagne certainement que des Elus pourraient prétendre à cette nomination de Ministre, cela serait pour nous et nos Familles une reconnaissance pour les Gens de Mer et le Secteur, plus de 340.000 Emplois, des femmes et des hommes qui effectuent des métiers essentiels et difficiles, qui participent aux importations et exportations tout au long des années, pandémie ou pas et ce par toutes les tempêtes.

Les coups de canons en rafale que viennent de prendre les Pêcheurs annoncent un dernier voyage vers les abysses « dumping Social et toutes les dérives, la disparition de certains services sont programmés, Affaires Maritimes, Centres de Sécurité des Navires, les Centres Sociaux Maritimes, Services de Santé des Gens de Mer ! « Le navire prend l’eau de tout bord, seul un Ministre pourrait sauver le navire et les Equipages »

Messieurs, l’Association MOR GLAZ vous lance une TOULINE, sachez la saisir avant un raz de Marée qui pourrait se transformer en tsunami Social. La Mer et la Terre ainsi que les Marins et les Paysans sont très liés, les Terre-Neuvas en ont été un bel exemple, mais aussi la création de la Société Maritime Brittany Ferries, premier employeur de Marins Français !

Monsieur le Président de la République, Monsieur le Premier Ministre, lisez cette lettre ouverte avec attention, acceptez nos salutations Maritimes les plus respectueuses, et évitez la dépression qui se profile à l’horizon, nous vous remercions de votre attention !

Pour l’Association MOR GLAZ    Le Président Jean-Paul HELLEQUIN

Monsieur Louis Le PENSEC a l’argué les aussières, d’autres l’attentent pour lui passer la TOULINE afin de lui trouver la meilleure place possible le long d’un quai ! L’ associations MOR GLAZ, l’association du REMORQUAGE  que je Préside et le Syndicat CGT des Marins du Grand Ouest présentent leurs condoléances à tous ses proches, à tous ses Amis et Compagnons !

 

(Photo by Gabriel BOUYS / AFP)

Louis Le PENSEC, n’était ni un Homme ni un Ministre ordinaire, il était engagé auprès des Marins, des Agriculteurs, des Gens tout simplement , Louis assumait ses responsabilités, il faisait au mieux ! Le Ministre vous recevait sur un appel téléphonique, il vous écoutait, la Société de Sauvetage « LES ABEILLES INTERNATIONAL » lui doit beaucoup ainsi que le renforcement des moyens mis à la disposition des Préfets Maritimes. -« Mais qui s’en souvient encore » ?

J’avais rencontré la première fois Louis Le PENSEC en 1978 après le naufrage du pétrolier « AMOCO CADIZ ». Cette rencontre s’était organisée sur l’initiative de Yves L’ELGOUALC’H du Syndicat CGT des Marins de Concarneau, les deux hommes étaient complices, visiblement ils se connaissaient bien, impressionnant pour le jeune Militant que j’étais, il tenait compte de tous les avis, un Elu au tutoiement facile !

A plusieurs reprises j’ai eu l’honneur de rencontrer Louis Le PENSEC, le Fils d’une Famille nombreuse, resté très proche des Gens malgré son ascension Sociale !

De temps en temps, nous nous croisions à l’aéroport de Brest Guipavas, il était resté d’une simplicité, il voulait toujours en savoir un peu plus sur les activités Maritimes, sur les comportements de certains Armateurs, la vie Sociale des Marins était l’une de ses préoccupations, il s’intéressait aussi au Groupe Maritime BOURBON et en avait un regard positif !

Le 26 janvier 1982, il organisa la Conférence de Paris sur la Sécurité Maritime entouré de treize Ministres des transports Européens, et des instances Internationales liées au transport. Son travail, sa persévérance avait abouti au « MEMORANDUM » de Paris instaurant un système harmonisé de contrôle des navires dans les ports des treize Etats signataires. Merci Monsieur le Ministre, vous aurez essayé. –«  Tout progrès passe en la matière par le respect des normes techniques des navires et l’amélioration du statut social des Marins.

Les Associations que je Préside, et le Syndicat que je représente garderont en mémoire vos combats, votre volonté d’avoir voulu faire changer les us et coutumes dans la première activité Mondiale !

Après avoir tiré sa révérence en 1983, car le Ministère de la Mer était remplacé par un Secrétariat, nous étions plusieurs à avoir essayé de le convaincre de regagner le navire mais en vain !

Le Ministre Louis Le PENSEC peut voyager tranquillement sur une Mer calme, il sera de ceux qui auront essayé de faire au mieux pour les Marins.

L’Association MOR GLAZ et toutes celles et ceux que je représente ne t’oublieront pas !

Pour les Associations précitées      Jean-Paul HELLEQUIN

Les Membres du Bureaux de l’Association MOR GLAZ vous souhaitent une très belle traversée 2024. Nous vous souhaitons la plus belle traversée, plutôt sur des Mers calmes et non polluées. Une pensée toute particulière pour celles et ceux qui vont franchir la vague 2023/2024 sans leurs proches !

Durant 2023 l’Association n’est pas restée amarrée le long d’un quai ou au mouillage ! Nous avons essayé au mieux d’escorter les Marins du Monde qui nous ont lancé La TOULINE ou pis encore envoyé un Mayday Mayday !

Les conflits entre les Peuples fragilisent la navigation, compliquent la vie des Marins, de tous les Marins. Il faut reprendre sérieusement la barre et éviter de laisser sombrer le navire en instaurant une paix durable à Terre et en Mer.

Même si parfois certains pouvaient penser que l’Association MOR GLAZ  provoque, agace, nous continuerons de saisir la main tendue par celles et ceux qui nous demanderons de l’aide !

Nous remercions notre partenaire  les Chantiers PIRIOU de Concarneau, le Photographe Charles Marion qui nous a offert la Photographie d’Ar Men,

les Personnalités qui ont accepté de dédicacer la carte de vœux 2024, Clarisse Lavanant Auteure-Compositrice-Interprète Française, Dan-Ar-Braz Auteur-CompositeurInterprèteGuitariste Français, Louis Cozan ancien Gardien de phare en Iroise,

Christian Buchet de l’Académie de Marine. Directeur du Centre d’Etudes de la Mer de l’Institut Catholique de Paris.

Merci à l’Imprimerie Marcel Tanguy de Pont-l’Abbé pour le travail effectué !

Pour l’Association MOR GLAZ   Le Président Jean-Paul HELLEQUIN