Que de moyens nautiques en action pour ramener vers le port refuge « LE HAVRE » le convoi du Remorqueur CHRISTO XXIV et du VARZUGA avant qu’il reprenne sa route  vers la TURQUIE.

 

L’Association MOR GLAZ plutôt satisfaite, durant cette escale un peu forcée chacun devra jouer son rôle afin que ce convoi reprenne la Mer dans des conditions optimales de sécurité !

Tous les services de l’État, ceux du port d’escale et les Administrations concernées doivent être zélées cette fois ! L’Association MOR GLAZ demande au Centre de Sécurité des Navires du port LE HAVRE  de ne délivrer aucune dérogation à ce Remorqueur, aucune dérogation Sociale ni technique, aurait-il une convention ITF !

Dans la nuit du 4 au 5 mai 2021, les Services de l’Action de l’État en Mer sous l’Autorité du Préfet Maritime  avaient  évité le pire dans le détroit du Pas de Calais, lors de la dérive du vieux navire « VARZUGA », à la dérive  après la rupture de la remorque du Remorqueur  le « CHRISTO XXIV ».

Il faut donc éviter tout autre incident pouvant mettre en danger la vie des Marins du « CHRISTO XXIV » et des navires qu’il pourrait croiser, la route est longue pour aller jusqu’au chantier de déconstruction dans le port de «ALIAGA » en TURQUIE,

un chantier aux normes douteuses, seul intérêt pour les Armateurs d’y faire déconstruire leurs vieux navires vraisemblablement des prix bas !

Les difficultés rencontrées par ce convoi rappellent les risques, les difficultés et les dangers de ces remorquages sur de longues distances, d’où la nécessité pour l’Association MOR GLAZ et notre argumentation depuis plusieurs années de recycler les navires en fin de vie au plus près. Le chantier du port de « ALIAGA » n’était peut-être pas la solution, mais le moins disant est toujours le mieux disant pour d’autres !

Ce convoi est passé et va passer devant des chantiers de déconstruction de navires qui ne pratiquent pas tout à fait la même activité Industrielle qu’en TURQUIE, ces chantiers eux, pratiquent l’Activité avec rigueur et pratique du  Recyclage en respectant des normes Sociales et Environnementales rigoureuses, que nous saluons et défendons.

Pour l’association MOR GLAZ, ce convoi était  celui de tous les dangers Maritimes, faisons qu’il soit aux normes strictes avant de repartir !

 

Pour l’Association MOR GLAZ              Le Président Jean-Paul HELLEQUIN

 

 

C/c : aux Ministères et Administrations concernés

L’Association MOR GLAZ est attristée et endeuillée par le décès de notre Ami Marc BECAM adhérent depuis 2006.

Nous présentons nos plus sincères condoléances à son épouse, ses enfants et toute sa famille.

Marc était un élu national, Sénateur, Député, mais aussi un élu régional, Maire de la ville de Quimper durant 12 ans, dans laquelle Marc a laissé diverses  empreintes et notamment ses fameux  ronds-points anglais, pas une seule rencontre sans qu’il en parlait.

Monsieur Marc BECAM et moi, nous avons passé des heures à parler de son parcours de syndicaliste agricole, de ses déboires et de ses victoires politiques, mais aussi du naufrage de l’AMOCO CADIZ survenu en 1978 au large de la Bretagne.

Marc avait reçu lors de cette catastrophe maritime les pleins pouvoirs du Président de la République Valéry Giscard d’Estaing. A cette époque ils furent quelques-uns à décider de mettre en place un remorqueur de haute mer à Brest puis sur l’ensemble du littoral Français sous l’autorité des Préfets Maritimes.

Marc était pour moi un bon Ami, pour l’association MOR GLAZ, un conseillé de qualité dû à son parcours politique et aux importantes décisions qu’il avait été amené à prendre.

Le 27 mai 2010, nous avions passé ensemble une journée mémorable, visite de l’Abeille BOURBON puis la cérémonie à bord du porte hélicoptères JEANNE D’ARC. Ce jour-là il m’a donné des sueurs froides, il avait disparu, noyé dans la foule sur le quai du Commandant Malbert ! Imaginez-vous! …..et puis je l’ai retrouvé chantant le BRO GOZH MA ZADOU avec un groupe, en fin d’après midi  nous étions rentrés à Logonna, nous avions dégusté un petit verre, et il me fit découvrir son importante bibliothèque.

Marc tu laisseras ton empreinte positive tant dans le milieu Agricole que Maritime, ces deux activités qui font la Bretagne. Dans ton dernier courrier en 2020 tu avais toujours beaucoup d’humour…  Merci d’avoir été des nôtres.

le Président de l’Associatiion MOR GLAZ   Jean-Paul Hellequin

La semaine de l’emploi Maritime se déroule du 29 mars au 2 avril 2021, une belle initiative, que l’Association MOR GLAZ ne peut que saluer !

 

Tout au long de l’Année les Associations MOR GLAZ, et du Remorquage essaient de donner des envies, des passions, et de diffuser un regard positif sur les métiers liés à la Mer et au secteur Maritime. Ce secteur est vraisemblablement celui qui offre le plus de diversités professionnelles de tous les secteurs y compris industriels ! Nous essayons de motiver nos interlocutrices et interlocuteurs, et parfois ça fonctionne !

Les statuts des Associations que je préside et pilote, avec quelques Amies et Amis fait que nous rencontrons de temps en temps des Navigants et des responsables d’armements.

Tous sont unanimes, l’Administration Maritime qui gère les Navigants est bien trop compliquée, parfois même tatillonne, elle présente des documents parfois illisibles pour certains. Dès la sortie du Lycée professionnel pour les Personnels d’Exécution, les complications commencent.

Tous n’ont pas la chance de connaître l’Association « LA TOULINE » qui fait, qui sait faire prendre « le » bon cap au futur Marin.

Les lourdeurs Administratives s’empilent un peu plus chaque jour, la faute à qui ?  Un désengagement de la Direction des Affaires Maritimes ?  Cela peut parfois dissuader, décourager les candidates et candidats qui souhaitent réaliser et s’épanouir dans ces beaux métiers, ces vocations Maritimes.

A l’Association MOR GLAZ et du Remorquage, nous écrivons très souvent que n’est pas Marin qui veut, une réalité. Il faut parler avec franchise de ces Métiers, de ses avantages et de ses inconvénients dans une société en permanente mutation !

L’Association MOR GLAZ est informée depuis quelques jours d’une nouvelle « lourdeur » de procédure pour certains Marins qui devront désormais réaliser « maitriser » « gérer leurs mouvements ». Une procédure irréalisable pour certaines et certains, manque de temps, mauvaise maitrise de l’informatique etc….  

Déclaration Sociale Nominative (DSN)*

Le nouveau dispositif de déclaration des services des Marins fait apparaitre dans le relevé de navigation des Marins un nouvel élément intitulé DSN.

Y sont intégrées des lignes « repos/congés estimés » qui sont évalués à partir de pourcentages –variables selon le type de navigation-  des temps déclarés. Ces durées influent sur les temps de position embarquée et donc le calcul de délivrance et revalidation des brevets.

Il est donc important que chacun prenne connaissance de ces nouveaux éléments et souhaitable qu’une information claire et pratique soit diffusée à ce sujet.

(* Modification de l’Arrêté du 10 août 2015).

Pour l’Association MOR GLAZ         Le Président Jean-Paul HELLEQUIN

La puissance motrice des grands porte-conteneurs est-elle suffisante?.. A-telle été réduite en 2016?

Depuis quelques jours, et pour encore quelques autres, 10% du trafic Maritime mondial est bloqué et 30% du trafic par conteneurs !  

Un vent de 40 nœuds (78 kms/heure) et dans quelques jours le Monde va peut-être reconnaitre « s’apercevoir » que le transport Maritime est bien comme nous le définissons  à l’Association MOR GLAZ « la Première activité et force Internationale ».

Lorsque nous demandons une reconnaissance plus juste des Marins du Monde, nous savons que notre demande est justifiée et recevable. lorsque nous demandons de meilleurs contrôles des conditions de vie de ces Marins et des contrôles sérieux  de ces navires lors des escales, nous savons que nos demandes sont tout aussi recevables.

Souvent à bord de ces navires, les Équipages sont réduits, fatigués et psychologiquement atteints en cette période de pandémie ! Tous les Armateurs Mondiaux ne traitent pas leurs Équipages de la même façon, n’entretiennent pas non plus  leurs navires de la même manière ni avec la même attention et rigueur ! Le transport Maritime est bien trop opaque !

Le 18 mars 2016, l’Association MOR GLAZ écrivait et diffusait  le texte ci-dessous : Voilà plusieurs jours que l’association MOR GLAZ est informée d’une gestion technique dans certains armements qui nous parait inquiétante… elle nous parait suffisamment importante pour la diffuser.

Cette nouvelle gestion technique des grands armements de porte-conteneurs prend un cap qui ne peut pas satisfaire l’association MOR GLAZ. En effet voilà plusieurs fois que l’association MOR GLAZ est alertée par des sentinelles, sur la réduction de puissance des moteurs des grands porte-conteneurs. Certains porte-conteneurs devraient ainsi prochainement passer en cale sèche en Asie pour modifier la forme des bulbes mais plus grave… pour réduire de façon drastique la puissance des moteurs principaux.

Un grand porte-conteneurs de 366 m de long, transportant 14 000 conteneurs avait à sa sortie du chantier en 2010 un moteur principal d’une puissance de quasiment 100 000 Cv.

La politique actuelle des grands armements est de réduire la puissance du moteur principal à environ 60 000 Cv, c’est à dire quasiment la puissance qu’avaient les grands porte-conteneurs il y a 15 ans mais qui eux transportaient 3 fois moins de  « conteneurs ». L’intérêt économique n’échappera à personne et ce, sous couvert de jouer la carte de la protection de l’environnement.

L’association MOR GLAZ met en garde ces armements sur la contrepartie préjudiciable que cela engendre sur le contrôle du navire en mer. Il faut de la réserve de puissance pour affronter des conditions météorologiques dégradées telles que du vent de travers, ainsi que sur la capacité d’arrêt de ces navires en zone portuaire…..Bref, à vouloir faire des économies sur le combustible, on risque de le payer cher sur la sécurité en mer et lors des escales !

Sous couvert de l’anonymat, un commandant nous avouait il y a quelques semaines, que sur un grand porte-conteneurs de 400 m de long, transportant 18 000 conteneurs pour seulement 87 000 Cv, qu’il avait eu du mal à contrôler son navire avec 25 nœuds de vent de travers en Manche en raison de la faible puissance de la propulsion de son navire.

L’association MOR GLAZ comprend l’inquiétude des pilotes dans certains grands ports Européens, y compris à Rotterdam, pour eux rien ne justifie cette dérive, de la diminution de la puissance des moteurs sur ces grands navires de la part de certains grands armateurs.

L’association MOR GLAZ, demande aux pouvoirs publics, aux autorités portuaires, aux assureurs, à l’Organisation Maritime Internationale, à l’Agence Européenne de Sécurité Maritime, aux Sociétés de classification, et aux autorités civiles et militaires ayant en charge le sauvetage en mer de s’inquiéter et d’empêcher la diminution de puissance motrice envisagée sur ces navires de plus en plus gigantesques. Ces navires sont déjà suffisamment dangereux, par leur prise au vent, par leurs cargaisons, il ne faut pas tenter le diable.

Pour l’Association MOR GLAZ     Le Président Jean-Paul HELLEQUIN

Le porte-conteneurs géant « EVER GIVEN » appartenant à l’Armement Taïwanais « EVERGREEN » immobilisé dans le canal de Suez. Le canal de  Suez est le trait d’union maritime entre l’Europe et l’Asie, il  permet aux navires de ne plus avoir à contourner l’Afrique, via le redoutable cap de Bonne-Espérance. Le canal de Suez est un point hautement stratégique et, l’EGYPTE le sait !

 

Le « EVER GIVEN »  bloquerait ou ralentirait,  plus de 10% du transport maritime Mondial, à qui la faute à ceux qui veulent toujours du plus grand, du plus impressionnant pour épater la galerie, ou à ceux qui délivrent des certificats, et assurent ces Géants des Mers ?

L’Association MOR GLAZ dénonce depuis plus de 10 ans la course au gigantisme des navires (terme contesté par les Armateurs de ces navires)  porte-conteneurs pour des raisons évidentes de sécurité Maritime et de sécurité tout simplement ! En 2005 les porte-conteneurs transportaient entre 9500 et 11000 conteneurs, aujourd’hui plus du double, et des ambitions demeurent,  ceux qui applaudissaient hier, vont peut-être être ceux qui vont pleurer demain, les Assureurs par exemple. Ces navires d’une valeur de 350 Millions de Dollars peuvent transporter jusqu’à plus d’un Milliard de Dollars de marchandises : dont le poids transporté est approximatif, la répartition des produits aussi, ayant comme conséquence les difficultés et les dangers que cela représente lors d’incendies à bord de ces navires, collisions et autres…. trop grands trop dangereux. Et toutes ces pertes de conteneurs contenants quels produits ? Un véritable danger pour l’Homme et l’Environnement !

Il y a trois ans, l’Armateur « EVERGREEN » réceptionnait le « EVER GIVEN », un géant  d’une longueur de 400 mètres, une largeur de 59 et un tirant d’eau de 15.2 mètres pour une puissance de 59 250 KW et bat pavillon Panaméen. Construit  dans un chantier Japonais, il peut transporter 20.388 conteneurs (il y a plus grand) ! Exploité entre l’Asie et l’Europe, il fait partie d’une série de seize navires identiques,  dont plusieurs sont déjà en service. Le « EVER GIVEN » venait d’Asie et se rendait à Rotterdam, ce navire aurait été déporté par une rafale de vent de 40 nœuds, nous savons par des Capitaines de navires de ce types, qu’ils ont une telle prise au vent, qu’ils deviennent rapidement dangereux, y compris dans les ports si les remorqueurs utiles et nécessaires ne sont pas exigés par les Pilotes et les Autorités portuaires ! Huit remorqueurs seraient sur place pour le remettre à flot !

L’Association MOR GLAZ demande depuis longtemps la Sécurité Passive Embarquée à bord de tous les navires.  Nous savons, que le porte-conteneurs qui bloque le canal de Suez n’est pas équipé de la solution FORS JLMD SYSTEM que nous défendons et conseillons depuis presque 20 ans,  ce qui l’aurait aidé à alléger son poids en accélérant la vidange de ses cuves qui sera une phase très certainement nécessaire avant toute opération de remorquage.

Cet accident se passe sur un plan d’eau calme, que se passerait il  sur une Mer agitée de force 10 ou plus, quel pays est préparé « équipé »  pour y faire face ?

Par conséquent, les instances Maritimes Internationales et les Assureurs doivent imposer rapidement la Sécurité Passive Embarquée.

Le EVER GIVEN,  pavillon Panama, n°OMI 9811000, appartient à un armateur Japonais   Shoei Kisen KK , opéré epar un Chinois Evergreen Marine Corp (Taiwan) Ltd (EVERGREEN LINE)  et géré par  le Japonais Ship Manager Higaki Sangyo Kaisha Ltd. Navire contrôlé par le Centre de Sécu en Angleterre en 2020 : 3 déficiences dont échelles de pilotes endommagées, 

en 2019 :  en Chine : équipement médical, propulsion du moteur principal, installations électriques 

en 2018 : en chine et en Allemagne : déficience sur les heures de repos

 

Pour l’Association MOR GLAZ    Le Président Jean-Paul HELLEQUIN

Dans le cadre de la visite à Brest de Monsieur Denis ROBIN, Secrétaire Général de la Mer accompagné par Messieurs le Préfet Maritime de l’Atlantique, de l’Amiral Jean-François QUERAT et de Guy BERROU de la Région Bretagne une visite des chantiers de déconstruction des sous-marins a été organisée au port de commerce de Brest ce 24 mars 2021.

 

Le Directeur de la Société « NAVALEO » Monsieur Olivier LEBOSQUAIN a présenté les différentes séquences du processus de démantèlement des navires aux membres de la délégation. Monsieur Bernard LE BIHAN Vice-Président de l’Association MOR GLAZ et moi-même, avons pu observer « constater » avec satisfaction l’organisation de ce chantier, nous réaffirmons, que la déconstruction, le recyclage des navires est un « métier » une vraie activité Industrielle lorsqu’elle est pratiquée dans le respect de l’Homme et de l’Environnement !

Pour l’association MOR GLAZ, invitée à cette présentation qui défend de longues dates l’installation d’une filière de déconstruction des navires à Brest, cette visite constitue avec succès une reconnaissance  du savoir-faire Brestois en matière de démantèlement et de «recyclage ».

Cette filière doit s’ancrer dans le paysage portuaire Brestois et ne demande qu’à se renforcer et être reconnue au plan National voire Internationale. Le savoir-faire local présenté constitue le meilleur atout pour le développement de la filière et la création d’emploi supplémentaire à termes. Une activité Industrielle supplémentaire « complémentaire » sur le port, ne peut qu’être bénéfique pour une plus grande reconnaissance du port, de la Chambre de Commerce et d’Industrie, du Département et de la Région.  Il va de soi que les deux navires « ANTIGONE Z et KARL » doivent être déconstruits à Brest.

Monsieur Bernard LE BIHAN et moi-même nous souhaitions présenter l’Association MOR GLAZ  à nos interlocuteurs : La diversité, le nombre, la qualité et la présence dans plusieurs pays de nos Membres Adhérents et Sympathisants, car nous savons faire la différence. Ils ont reconnu, que nos propositions étaient souvent bien accueillies, et parfois suivies comme lors du naufrage du « GRANDE AMERICA » le 12 mars 2019 au large de la Bretagne et bien d’autres fois encore !

Nous avons abordé avec Monsieur le Secrétaire Général de la Mer, les conditions difficiles et pénibles des Marins du Monde, d’autres sujets tels que les récents événements de mer soulignant ainsi des marges de progrès dans la sécurité et le secours maritime, le bricolage effectué afin de remplacer les remorqueurs de haute mer âgés de 42 et 43 ans. Nous lui avons rappelé l’importance des dispositifs d’intervention en Mer par des moyens et des Marins de qualité surtout en cette période de pandémie. Enfin, nous souhaitons la présence de Monsieur le Préfet Maritime dans les instances locales au niveau du littoral.

Cette rencontre s’est déroulée de manière très cordiale, un l’esprit d’écoute et de dialogue ont permis de réels échanges constructifs, nous lui avons déclaré vouloir être le briseur de l’entre soi . Pour l’Association MOR GLAZ, le Secrétariat Général de la Mer (dont  nous avons toujours défendu l’existence) reste un interlocuteur privilégié et attentif.

 

Pour l’Association MOR GLAZ

Le Président Jean-Paul HELLEQUIN

Monsieur Denis ROBIN Secrétaire Général de la Mer sera sur le port de commerce de Brest le 24 mars 2021vers les 15h00 ! L’Association MOR GLAZ sollicite une entrevue rapide.

 

Monsieur, merci de vous déplacer afin de vous rendre compte du dynamisme de ce port Breton, et des activités qui sont défendues par l’Association MOR GLAZ, lorsqu’elles respectent l’Homme et l’Environnement. Parmi elles, la déconstruction, le recyclage des vieux navires Civils et Militaires : Le 22 octobre 2020 entraient dans l’une des cales sèches du port de Brest, deux des trois sous-marins de la Marine Nationale de la classe « AGOSTA » afin d’y être déconstruits ! Vous allez ainsi pouvoir constatez que toutes les normes Sociales et Environnementales  « imposées » sont respectées pour le bien de tous, et ce, pour une continuité et le développement de cette activité industrielle, car il s’agit bien d’une activité industrielle qui doit être défendue !

L’Association MOR GLAZ œuvre quasiment seule depuis 15 ans afin que de vieux navires soient déconstruits, puis recyclés à Brest. Des navires Civils et Militaires, cet aboutissement  est aussi un peu le nôtre, nous remercions nos Amis qui se sont mobilisés à nos côtés, ils se reconnaitront. Elle est aussi et surtout la victoire d’un Industriel le Président et les Equipes « Les Recycleurs Bretons » qui ont bien voulu tenter l’aventure, une ténacité remarquable et intelligente. Ces trois sous-marins, représentent plusieurs mois (plusieurs années) de travail avec des Techniciens spécialement formés pour cette activité, la déconstruction, puis le recyclage des navires  respectueuse de l’Homme et de l’Environnement doit-être effectuée par des Personnels bien formés, des Techniciens, afin que cette nouvelle activité sur le port de Brest respecte toutes les exigences « imposées par l’Union Européenne qui ne doit pas l’imposer de la même manière à tous les chantiers des pays riverains », sinon pourquoi certaines différences des coûts importants pour la même activité, chantiers  qui doivent pourtant respecter les mêmes règles Sociales et Environnementales ?

Si les règles imposées sont respectées par tous, pourquoi tous ces navires Militaires échappent-ils  à Brest ou à d’autres chantiers Français ?

Monsieur le Secrétaire Général, lors de votre présence sur le quai, vous ne pourrez pas ne pas remarquer deux navires à l’autre extrémité du quai. Deux navires (engins flottants) les cargos  « Karl et Antigone Z » bloqués depuis des années dans le port de Brest,  attendent, ils doivent être confiés à un Industriel Brestois, le savoir-faire est bien là !

-« Les années passées des navires ont été déconstruits à Brest dont un navire de 153 mètres, comme quoi » !

Espérons que cette visite puisse redynamiser, cette activité et l’ensemble du port de commerce de Brest !

Pour l’Association MOR GLAZ                   Le Président Jean-Paul HELLEQUIN

remplacement des deux Remorqueurs ABEILLES Flandre et Languedoc

 

Dans quelques jours, l’heureux gagnant des trois prétendants au marché sera connu « retenu »: Une procédure très chaotique du renouvellement (des Remorqueurs d’intervention, d’assistance et de sauvetage âgés de 42 et 43 ans). L’Association MOR GLAZ, estime que l’État n’aura pas mis tous les moyens nécessaires à une vraie protection du littoral (nous maintenons, confirmons nos dires).

Depuis plus de cinq ans, le remplacement des ABEILLES Flandre et Languedoc pour Toulon et Boulogne a fait l’objet d’une procédure d’attribution annulée fin 2019 par le Tribunal administratif de Rennes. Un nouvel appel à candidatures a été lancé fin mai 2020, puis prolongé pour des raisons diverses. L’Association MOR GLAZ depuis toujours défend l’idée (avalisée par l’ex Premier Ministre Manuel VALLS après de nombreuses rencontres avec ses Conseillers Mer) d’une protection du littoral par de puissants remorqueurs de sauvetage et d’intervention, le compte n’y sera pas du tout, peu importe le candidat qui sera retenu! « L’appel à candidatures évoque un certain bricolage qui ne donnera pas les moyens nautiques nécessaires aux Préfets Maritimes ». Celui qui obtiendra le contrat devra assumer et réussir toutes les missions qui lui seront confiées par les Autorités !

Lire nos différents communiqués sur le site WWW.MORGLAZ.ORG  ( archives 2018) et repris par  plusieurs médias.

Dans le cadre de la procédure chaotique de renouvellement de deux des RIAS (Remorqueurs d’intervention, d’assistance et de sauvetage), l’Association MOR GLAZ  estime que l’État ne met pas du tout les moyens nécessaires afin d’assurer  une vraie protection du littoral. –« Les moyens ne seront ni techniques ni financiers ».

L’Association MOR GLAZ dénonce depuis quasiment un an, le nouveau projet qui prévoit une enveloppe financière accordée au futur Armateur limitée à 120 millions d’euros pour un contrat de dix ans non renouvelable. « Un armateur proche de l’association, qui exerce d’autres activités dans le secteur maritimes : -« A ce prix, ce n’est pas faisable de construire des grands Remorqueurs d’assistance ».

Nous savons depuis plusieurs mois,  que des Remorqueurs neufs laisseront  la place à des supplies offshore recyclés, dommage pour la protection des Marins, des Biens, des Passagers à bord des Ferries et paquebots  et du Littoral. Plusieurs mois après le lancement de la nouvelle procédure, aucune information n’a été divulguée. Pour l’Association MOR GLAZ  tout se passe derrière le rideau et il n’y a pas vraiment de projet derrière cet appel à candidatures. L’Association MOR GLAZ, est surprise du silence des Elus, si bavards et catastrophés après les naufrages et autres accidents maritimes !  Dans 10 ans que deviendra la protection du littoral ?

L’Association MOR GLAZ estime que le besoin de disposer de puissants remorqueurs n’a jamais été plus nécessaire. Au-delà de la question du gigantisme des navires, et de la dangerosité des produits transportés,  il y a les conséquences de la « CVID-19 » qui, vu comment on traite les marins, risque de rendre la formation maritime optimale moins performante.

Pour l’Association MOR GLAZ, nous regrettons que tous les rendez-vous sollicités auprès de Madame la Ministre de la Mer lors de ces passages dans la Région n’aient pas aboutis. Nous regrettons aussi que la Ministre ne s’affirme pas avec une intensité supérieure  sur un dossier aussi sensible !

Pour l’Association MOR GLAZ       Le Président Jean-Paul HELLEQUIN