CARGO MALTAIS EN DIFFICULTÉ AU LARGE DE LA BRETAGNE

L’association MOR GLAZ constate une fois encore que des marins ont bien failli perdre la vie parce que des mauvais acteurs du transport maritime ont laissé  » fait  » naviguer un navire qui aurait dû subir un bon arrêt technique depuis déjà longtemps voire une bonne refonte pour être aux normes de sécurité.

L’association MOR GLAZ montera à bord du «  BLACK PEARL  » durant son arrêt forcé à Brest. Nous essaierons avec l’une de nos adhérentes de nationalité Russe d’en savoir un peu plus sur ce voyage qui aurait pu être le dernier pour ces marins Russes et Polonais pour la majorité d’entre eux. L’Etat Français a su déployer de vrais moyens pour venir en aide à ces marins….il reste maintenant la sécurité que doit assurer notre pays pour les centaines de marins qui passent chaque jour devant notre région, car n’oublions pas que 2000m3 de bois sont à la mer et qu’ils représentent un véritable danger pour tous les marins, navires de pêche ect…….

Bravo au capitaine et à l’équipage du cargo le «  BLACK PEARL  » à la Marine Nationale, aux Affaires Maritimes, au Centre de Sécurité des navires de Brest et aux sauveteurs d’avoir réussi à sauver ce navire dans des conditions certainement difficiles .

Pour l’association MOR GLAZ , il y en a assez de voir tous ces navires polluer et perdre leur cargaison (pétrole, conteneurs remplis de produits parfois toxiques…). cette fois il s’agit de 2000m3 de bois véritable danger pour la navigation.

Pour l’association MOR GLAZ il n’y a aucune excuse ni circonstances atténuantes. Le cargo le «  BLACK PEARL  » arrêté plusieurs fois dans des ports de l’Union Européenne y compris à Rotterdam  » et il faut le faire  » durant plusieurs jours pour déficiences graves aurait dû faire l’objet d’une attention toute particulière de la part des contrôleurs de navires dans tous les ports où ce navire a escalé. Même pour transporter du bois, un navire doit être de bonne qualité.

· Assez de voir Malte continuer (et ce malgré son appartenance à l’Union Européenne) à enregistrer des navires sans s’assurer de leur état ( le pavillon Maltais est le 5ème mondial)

· Assez de voir ces sociétés de classification (RINA pour ce navire) qui laissent des navires peu fiables prendre la mer pour faire plaisir à des speudo-armateurs.

· Assez de ces affréteurs et assureurs peu scrupuleux.

· Assez des contrôles complaisants dans certains ports de l’Union Européenne.

· Assez aussi d’une réglementation à plusieurs vitesses au sein de l’Union Européenne. Ce navire était-il encore en état pour effectuer du transport maritime….. aurait-il été arrêté dans un port Français….

L’association MOR GLAZ demande à l’Etat Français de se retourner contre l’Etat du pavillon du navire (Malte), contre l’armateur, la société de classification, l’assureur, l’affréteur etc….(cette démarche devrait être d’une simplicité puisque tous ces acteurs sont européens).

L’association MOR GLAZ sera particulièrement vigilante à la remise en état de ce navire avant que celui-ci ne quitte le port de Brest. Monsieur Joé Borg, originaire de Malte, Commissaire Européen des affaires maritimes devrait poser des questions précises et pertinentes à l’administration de son pays d’origine.

Lors de l’entrée de Malte et Chypre au sein de l’Union Européenne, l’association MOR GLAZ aurait souhaité que la Commission impose des règles claires à ces deux pays( l’un représente respectivement la 5ème flotte mondiale l’autre la 9ème)

. Pour l’association MOR GLAZ ,le Président Jean-Paul Hellequin

 

reproduction interdite photos Jean-Paul Hellequin

Il y a 5 ans aujourd’hui que le  » Ivoli-Sun  » chimiquier battant pavillon Italien bis sombrait au large de Cherbourg en bordure de la fosse des Casquets devenue tristement célèbre par les déversements passés de déchets de toutes sortes y compris nucléaires……

Quelles ont été les véritables conséquences pour les hommes et l’environnement……. La cargaison du chimiquier  » Ivoli-Sun  » était composée de trois produits dont 4000t de Styrène (produit hautement toxique et dangereux au contact de l’eau) et de deux autres produits moins dangereux paraît-il….

Ces produits étaient transportés pour trois affréteurs différents, pourquoi avoir plutôt affrété ce navire qu’un autre……

Le  » Ivoli-Sun  » battait pavillon Italien économique (le même que celui mis en place depuis par la France le Registre International Français RIF)

Ce navire âgé de douze ans, ayant une double coque, pavillon d’un Etat membre, remplissait apparemment toutes les conditions imposées par l’Union Européenne sauf que son facteur de risques était de 35 (celui de l’Erika était officiellement de 12 ). Qu’est-ce qui n’a pas fonctionné pour que ce navire se casse en deux ….le sérieux de la société de classification, les contrôles dans les ports où ce navire a fait escale, ou bien le laisser-faire dans un secteur où tout est permis….Ce type de pavillon échapperait-il à certaines règles élémentaires de sécurité….

Pour l’association MOR GLAZ ce genre d’accident est un acte  » volontaire  » de pollution causée par négligence grave pouvant nuire à autrui dans la mesure où personne n’a osé immobiliser ce navire avec un facteur de risque de niveau 35 et transportant des produits dangereux.

Le transport par la mer de produits chimiques et très toxiques ne cesse de progresser.

*Dans quelles conditions ces produits sont-ils réellement transportés….

*sur quels types de navires,

* lorsque ces produits sont transportés par conteneurs ceux-ci sont-ils bien identifiés…… Lorsque certains de ces conteneurs tombent à la mer, leur perte est-elle immédiatement signalée…..Quels sont les moyens pour les récupérer…Les armateurs, affréteurs, assureurs et autres ont-ils vraiment envie de les récupérer…..

*Comment et où sont lavées les citernes des chimiquiers….avec quelles conséquences sur l’environnement donc à très court terme sur les hommes.

Pourquoi le Ivoli-Sun a-t-il sombré précisément à cet endroit…..dans quelles conditions…..le port du Havre était-il prêt à accueillir ce navire…..Quels ont été les dommages sur la faune et la flore marines et sur la santé des personnes…..

Qu’est-ce qui a changé depuis tous ces naufrages médiatisés même si des essais semblent été marqués.

*l’Union Européenne a mis sur liste noire plusieurs navires dont des chimiquiers. Ces navires ne peuvent plus théoriquement escaler dans les ports de l’Union Européenne, mais ils peuvent toutefois continuer à escaler ailleurs dans des pays où les contrôles sont inexistants ou presque. Un navire pas ou peu fiable chez nous devrait l’être partout dans le monde et devrait être détruit pour ne pas nuire.

L’association MOR GLAZ demande des chantiers de destruction de navires dans l’Union Européenne afin que toutes les normes d’hygiène, de sécurité et environnementales soient respectées. Aujourd’hui, trop de navires sont détruits par des enfants, des femmes et des hommes dans des pays où aucune règle n’est respectée.

Les contrôles des navires sont trop souvent des contrôles papiers : Les Etats des pavillons sont toujours aussi peu responsabilisés, ainsi que l’Etat du port qui immatricule et contrôle les navires, les sociétés de classification ont toujours les mêmes prérogatives. Ce milieu du transport maritime est toujours aussi impénétrable et obscur……

L’Agence Européenne de Sécurité Maritime (AESM) » est installée  » mais qu’a-t-elle comme pouvoir…… et quelles sont ses réelles ambitions…. face aux armateurs, aux sociétés de classification, aux affréteurs, aux Etats des pavillons etc….

L’association MOR GLAZ revendique

toujours une antenne Régionale de Sécurité Maritime à Brest .

Notre rencontre avec monsieur Williem de Ruiter directeur de (AESM) nous a plutôt encouragé à continuer de défendre l’implantation d’une agence régionale à Brest.

Les responsables politiques ont-ils cette volonté……l’association MOR GLAZ en doute…..

Pour l’association MOR GLAZ, le président  Jean-Paul Hellequin

 à Monsieur Dominique de Villepin

Monsieur le Premier ministre,

L’association MOR GLAZ a rencontré le 24 septembre 2005 dans le cadre du 25ème anniversaire de VIGIPOL ( syndicat mixte de protection du littoral Breton mis en place après l’accident de l’AMOCO CADIZ) l’un des représentants monsieur Emilio Martin Gauza de la toute jeune Agence Européenne de Sécurité Maritime (AESM) implantée à Lisbonne. Nous avons appris par ce représentant lors d’ un échange public que les Agences Régionales de Sécurité Maritime (ARSM) n’étaient pas abandonnées et que leurs implantations régionales étaient uniquement liées à des raisons budgétaires.

L’association MOR GLAZ a défendu depuis 2003 ces Agences Régionales de Sécurité Maritime. Pour l’association MOR GLAZ , ces agences régionales doivent être une priorité pour permettre de réguler la première activité internationale qui devrait augmenter en volume durant les prochaines années ( rappelons que 90% des échanges mondiaux s’effectuent par la mer)

Monsieur le Premier ministre, l’association MOR GLAZ compte sur le dynamisme de votre gouvernement pour réactiver le dossier sur les Agences Régionales de Sécurité Maritime sur l’ensemble du littoral européen. Pour la France cette Agence Régionale de Sécurité Maritime doit être implantée à Brest pour des raisons évidentes ( depuis l’accident de l’AMOCO CADIZ, la pointe de Bretagne a montré un véritable dynamisme dans le domaine de la sécurité maritime avec la Préfecture Maritime, le CROSS , le CEDRE, IFREMER, l’UBO, VIGIPOL, plusieurs associations et syndicat actifs dans le domaine de la sécurité maritime et de la prévention des accidents en mer).

L’association MOR GLAZ va ce jour envoyer copie de cette lettre ouverte à toutes les régions et tous les départements du littoral français ainsi qu à la communauté urbaine de Brest qui doit défendre avec conviction ce dossier.

En l’attente, Veuillez recevoir, Monsieur le Premier ministre, nos sincères et respectueuses salutations.

Pour l’association MOR GLAZ,le président

Jean-Paul Hellequin

ARCHIVES 2005

31 décembre 2005 – une barge en perdition au large de la Bretagne prise en remorque par  » l’Abeille Bourbon »

22 décembre 2005- L’association MOR GLAZ souhaite réagir aux propos de monsieur Jean-Yves Besselat ( député du Havre et rapporteur du budget de la mer à l’Assemblée nationale) lors de la réunion publique qu’il a organisée à Paris le 16 décembre 2005.

20 décembre 2005– 26 ans après son naufrage, le cargo danois  » PETER SIF » suinte encore dans la baie de Lampaul à Ouessant.

17 novembre 2005-Baptême de l’Abeille Liberté à Cherbourg le 17 novembre 2005cliquez….discours de Monsieur Munier, Directeur Général Délégué de BOURBONCliquez…..discours de la marraine. cliquez photos…..

13 novembre 2005– le cargo Maltais le ‘BLACK PEARL’ en difficulté au large de la Bretagne le 12 novembre 2005.

1 novembre 2005– Lettre ouverte adressée ce jour par fax à Monsieur le Président de la République Française, Monsieur le Premier ministre, Monsieur le Président de la commission Européenne, Madame la Ministre de l’environnement. Le 18 août 2005, l’association MOR GLAZ vous adressait le courrier ci-joint. Nous reconnaissons que les réponses ne se sont pas faites attendre, sauf de la part de madame la Ministre chargée de l’écologie et du développement durable……. Que c’est il réellement passé depuis le 18 août……

31 octobre 2005– Il y a 5 ans aujourd’hui que le  » Ivoli-Sun  » chimiquier battant pavillon Italien bis sombrait au large de Cherbourg en bordure de la fosse des Casquets devenue tristement célèbre par les déversements passés de déchets de toutes sortes y compris nucléaires……

14 octobre 2005- L’association MOR GLAZ a défendu depuis 2003 ces Agences Régionales de Sécurité Maritime. Pour l’association MOR GLAZ , ces agences régionales doivent être une priorité pour permettre de réguler la première activité internationale qui devrait augmenter en volume durant les prochaines années ( rappelons que 90% des échanges mondiaux s’effectuent par la mer)

12/14 octobre 2005-ABEILLE LIBERTE (sister-ship de l’Abeille Bourbon)lors de ses essais en Norvège le 12 octobre 2005

24 octobre 2005– 25ème anniversaire du Syndicat Mixte de Protection du Littoral breton, VIGIPOL.

24 septembre 2005 – pour découvrir le texte rédigé en français  par Per-Hakan Slotte, maire de Porvoo en Finlande « TOUS MENACÉS DONC TOUS CONCERNÉS » LE COMBAT CONTRE LES MARÉES NOIRES,L’ EXEMPLE FINLANDAIS…..VIGIPOL, 25eme anniversaire, 24.09.2005

22 septembre 2005– nappe dépollution record( 61Kms) au large de la Bretagne. La caution de 500 000€ … pour le deuxième transporteur maritime mondial est insuffisante …

31 août 2005 : L’association MOR GLAZ se félicite, de la décision prise par la société Blystad Shipmanagement basée en Grande-Bretagne de faire escaler l’un de ses 18 navires le  » ANETTE  » navire citerne pour effectuer le débarquement de ses déchets de ballasts et autres ( 100m3) à Brest.

18 août 2005- Lette ouverte adressée le 18 août 2005 à :Monsieur le Président de la République Française, Monsieur le Premier ministre, Monsieur le Président de la Commission Européenne, Madame Nelly Olin, ministre chargée de l’Environnement.

16 août 2005- Lettre adressée le 16 août 2005 à : Madame Nelly Olin, ministre chargée de l’Environnement;Madame Alliot-Marie, ministre de la Défense Monsieur Perben, ministre des Transports, de l’Equipement, du Tourisme et de la MerMonsieur Nicolas Sarkozy, ministre d’Etat, ministre de l’Intérieur et de l’Aménagement du Territoire.

15 août 2005- Suite à l’échouage en Corse du Yacht le  » LAND’S END  » le 09 août 2005, l’association MOR GLAZ (dans un communiqué daté du 10 août 2005) se posait des questions sur l’efficacité de l’Etat français et des moyens face à ce genre de situation.

9 août 2005– Première intervention de « l’ABEILLE FLANDRE » en Méditerranée. Un yacht le « LAND’S END » battant pavillon Britanique s’est échoué à deux Kms de la plage du Liamone, près de Sagone en Corse,laissant échapper du fioul en mer

3 août 2005 Dans la nuit du 2 au 3 août 2005,l’Abeille Bourbon a ramené à Brest sous remorque le cargo  » OKAPI »battant pavillon de Antiga et Barbuda aux Antilles.

2 août 2005- L’association MOR GLAZ déplore la collision survenue entre un porte conteneurs et un vraquier au large des côtes Bretonnes.

30 juillet 2005- L’association MOR GLAZ est plutôt satisfaite d’apprendre le  » changement  » de cap qui pourrait être pris par l’Union Européenne à l’encontre des pollueurs des mers. Enfin les principaux responsables sont évoqués dans le texte qui pourrait entrer en vigueur dès mars 2007.

22 juillet 2005- Espace des sciences : un débat sur les marées noires.

12 juin 2005 : lettre ouverte à monsieur de Villepin  » le développement du cabotage… priorité Européenne et Nationale pour l’Homme et l’Environnement »

30 mai 2005 l’Association MOR GLAZ reçue au SENAT

11 mai 2005Le conseil Municipal des enfants de « Villedieu les Poêles »à Cherbourg le 11 mai 2005

18 avril 2005 L’ association MOR GLAZ souhaite connaître la position et les actions menées par France Télécom Marine pour réintégrer le marin magache suite aux sanctions prises à l’encontre de ce marin débarqué du « Léon Thévenin

2 avril 2005 seconde lettre adressée à monsieur Didier Lombard, président de France Télécom suite aux sanctions prises à l’encontre d’un marin malgache à bord du « Léon Thévenin

30mars 2005 lettre à monsieur Didier Lombard, président de France Télécom suite aux sanctions prises à l’encontre d’un marin malgache à bord du « Léon Thévenin

17/18 mars 2005la sécurité et la santé des pêcheurs Kenyans sur des navires de pêche industrielle.

11 mars 2005L »Enrico Levoli « ,chimiquier italien,dérouté à Brest, pour faits de pollution par hydrocarbures vendredi 11 mars 2005.

10 mars 2005 Le capitaine et l’armateur du navire pollueur « Silver Pearl » condamnés à 300 000 euros d’amende.

7 mars 2005 « ERIKA » 5 ans après …….. »PRESTIGE » 2 ans après…. Quelles mesures concrètes ont été prises pour que  » le plus jamais çà » ne soit qu’un slogan.

20 février 2005Le mardi 22 février 2005, le capitaine du pétrolier  » ATLANTIC HERO  » sera à la  » barre  » du Tribunal de Grande Instance de Brest à 13H30. Ce capitaine LTUSTINA Srdjan est soupçonné d’avoir pollué au large de la Bretagne le 10 septembre 2004.

12 février 2005 -En Europe qui dirige…. les fonctionnaires nommés…ou les hommes politiques élus par les peuples….

29 janvier 2005 – Assemblée générale de MOR GLAZ. Les promoteurs d’un système anti-collision intégrant l’optique, avaient été invités à intervenir.

28 janvier 2005 –L’association MOR GLAZ est solidaire de la justice française, de la marine nationale, de la douane et des services compétents face aux pollueurs des mers.

8 janvier2005 –L’association MOR GLAZ, se félicité des déclarations faites par l’un des capitaines du  » PRESTIGE « 

1ère intervention de « l’ABEILLE FLANDRE » en Méditerranée. Un yacht le « LAND’S END » battant pavillon Britanique s’est échoué à deux Kms de la plage du Liamone, près de Sagone en Corse,

le 9 août 2005 laissant échapper en mer des hydrocarbures.

L’association MOR GLAZ demande

aux autorités maritimes, civiles et militaires de responsabiliser

les auteurs de cet accident.

Souhaitons que la faune et la flore

n’auront pas à souffrir de cet maladresse…….le 16 août 2005

Le 15 août 2005 COMMUNIQUE

Suite à l’échouage en Corse du Yacht le  » LAND’S END  » le 09 août 2005, l’association MOR GLAZ (dans un communiqué daté du 10 août 2005) se posait des questions sur l’efficacité de l’Etat français et des moyens face à ce genre de situation.

Pour l’association MOR GLAZ, les hommes, les moyens nautiques, les barrages flottants etc…manquent et ne sont pas au bon endroit.

Quelles sont les réels pouvoirs des autorités face au monde maritime, armateurs, affréteurs, assureurs etc……pour faire appliquer la mise en demeure de renflouer ce yacht devenu encore plus dangereux pour les hommes et l’environnement depuis qu’il a sombré

. La manière d’armer ce yacht de luxe ressemble de très près à la complaisance, immatriculé dans les îles Anglo-Normandes, (paradis-fiscal afin d’échapper à toutes les règles fiscales et sociales), capitaine britannique, les autres membres de l’équipage de la communauté internationale (vraisemblablement embauchés par une société de Manning).

Suite au naufrage du yacht  » LAND’S END  » l’association MOR GLAZ maintient la demande du renforcement des moyens en Méditerranée avec un navire d’intervention supplémentaire type  » Abeille Flandre  » basé en permanence dans les Bouches de Bonifacio et sollicite plus de moyens en hommes et en matériel de la part de l’Etat mis à la disposition du Préfet Maritime. Une autre zone d’ombre existe également entre le sud de la Sardaigne et les îles Baléares.

L’association MOR GLAZ demande aux autorités françaises de responsabiliser et de pénaliser sans complaisance tous les auteurs de cet échouage puis de ce naufrage.

Tous les naufrages occasionnent des pollutions qui ne sont jamais mineures, elles sont très destructrices de la faune et de la flore ( www.morglaz.org ).

L’association MOR GLAZ demande une sanction exemplaire à l’encontre de l’armateur, de l’agence de location du navire et de tous ceux qui n’ont pas su prendre une décision rapide pour évacuer ce navire. Les soutes (70 m3) représentent  » sont  » un danger pour l’environnement voire pour la population.

L’association MOR GLAZ écrit ce jour aux ministres concernés ( des transports, de l’environnement, de la défense et de l’intérieur) afin d’obtenir des explications sur un tel immobilisme face à cette situation.

Les réponses devraient être rapides et précises puisque :

*ce navire se trouve dans les eaux territoriales françaises,

*le navire bat le pavillon d’un Etat de l’Union Européenne,

*le capitaine est européen et de même nationalité que le pavillon du navire.

*l’armateur ?…..l’assureur ?……

L’analyse de l’association MOR GLAZ, à 1,08mille des côtes françaises les autorités ont plutôt des difficultés à faire appliquer la loi et à se faire respecter, mise en demeure ou pas…..

Pour l’association MOR GLAZ, ce naufrage ressemble bien à un naufrage comme les autres, des discutions interminables pour se mettre d’accord sur un prix pour renflouer le navire qui finit par sombrer, cela ressemble bien à un autre temps et pourtant…….

· Les autorités françaises doivent imposer à tout prix l’évacuation de cette épave après pompage des 70 m3 de carburant.

· Les autorités maritimes françaises devraient s’interroger sur le prix réel du navire et du montant de la prime d’assurance qui va être remboursée à l’armateur.

· Les autorités françaises doivent interdire la navigation à proximité des côtes à un certain type de navires dangereux pour les populations et l’environnement.

Espérons que l’enquête définisse les causes réelles du naufrage du LAND’S END.

Pour l’association MOR GLAZ, le président    Jean-Paul Hellequin

Le 26 décembre 2004, il y aura 5 ans que les premières nappes de pétrole provenant de l’ERIKA touchaient les côtes françaises. Qui a t-il eu de fait de concret depuis ce naufrage ..

  • le renouvellement et le doublement de la flotte de remorqueurs de haute mer en France et l’arrivée à Brest de l’argonaute ( navire récupérateur de pétrole),
  • une prise de conscience du danger que peut représenter le transport maritime mondial lorsque celui-ci est effectué par des pseudo-armateurs, le nombre de conférences et de colloques sur la sécurité maritime se sont multipliés
  • la mise en place de l’Agence Européenne de Sécurité Maritime qui siège paraît-il à Lisbonne (structure qui à ce jour ne fonctionne toujours pas, ou de manière très discrète, l’association MOR GLAZ demande de vrais pouvoirs pour cette structure et une antenne régionale à Brest.

    Qu’est-ce qui aurait dû être fait de plus…
    responsabiliser d’avantage les armateurs, les sociétés de classification, l’Etat du pavillon du navire, les affréteurs, les assureurs et les inspecteurs des navires des ports où sont contrôlés les navires en escale.

    Il manque une réelle volonté politique pour faire changer les mentalités dans l’une des principales activités internationales.

    L’entrée de Malte et Chypre dans l’Union Européenne aurait dû améliorer la réglementation du transport maritime tout au moins en Europe, si ces deux pays acceptaient d’entrer dans le rang des bons armateurs, ces deux pays ont plutôt tendance à s’opposer aux sanctions qui sont prises à l’encontre des pollueurs, mauvais armateurs etc…..
    La nomination du Maltais Joe Borg à la tête des affaires maritimes européennes est une provocation, une de plus dans ce secteur qui permet plus de 85% des échanges mondiaux.

    Le naufrage du cargo malaisien le  » Selengad Yau  » en Alaska et l’abordage le 7 décembre 2004 du porte-containeurs Allemand le  » MSC Ilona  » par le  » Hyundai Advance  » battant pavillon Panaméen, occasionnant la pire marée noire en Chine depuis 5 ans est la preuve qu’il y a du travail à réaliser.

    Pour l’association MOR GLAZ :
    * les sanctions doivent être dissuasives à l’encontre de tous les armateurs contrevenants qui exploitent des navires en mauvais état et des marins dans des conditions sociales déplorables. ·
    * L’Organisation Maritime Internationale doit établir des règles plus strictes et l’Union Européenne doit être un contre pouvoir face au organisations internationales qui laissent s’installer (voire encourager) toutes les dérives dans le transport maritime international.
    * Une sécurité maritime optimale n’est pas une utopie, il faut un certain courage politique pour imposer des lois dans ce milieu de non droit.
  • En excluant les mauvais acteurs du transport maritime les bons armateurs et les marins ont tout à y gagner y compris une autre image que celle donnée par les propriétaires et affréteurs de navires type  » Erika  »  » Prestige  » et bien d’autres..
    Le président de l’association MOR GLAZ

ARCHIVES 2004

13 décembre 2004 Le 26 décembre 2004, il y aura 5 ans que les premières nappes de pétrole provenant de l’ERIKA touchaient les côtes françaises

11 décembre 2004 – L’association MOR GLAZ déplore l’accident survenu à l’hélicoptère de la garde-côte américaine en portant secours à l’équipage du  » SELENDANG AYU  » et apporte tout son soutien à toutes celles et ceux qui sont touchés par cette catastrophe maritime.

17 septembre 2004 – Mettons dès aujourd’hui tout en œuvre pour éviter la mise en place d’une voie maritime transarctique et interdire l’exploitation du pétrole en région arctique

12 septembre 2004 – L’association MOR GLAZ demande à l’encontre de l’armateur du navire pétrolier l’  » ATLANTIC HERO  » pris en flagrant délit de pollution le 11 septembre 2004 au large des côtes françaises une caution exemplaire.

1er septembre 2004 – Face à une situation qui stagne l’association MOR GLAZ demande au Préfet Maritime de l’Atlantique de mettre fin au danger que représente l’engin flottant l’ERNEST BROWN dans la baie de Lauberlac’h à Plougastel Daoulas.

26 août 2004 – L’association MOR GLAZ prend bonne note du communiqué ci-dessous qui émane d’Armateurs de France . Ce communiqué est clair vis à vis de tous ceux qui éclaboussent le monde maritime ( les armateurs, les marins, le transport maritime national et international)

24 août 2004 – Tous ceux qui se sentent concernés et souhaitent  » veulent  » voir partir le navire poubelle ERNEST BROWN de cette magnifique baie sont invités à nous rejoindre

24 août 2004 – Aucune des sociétés mises en cause dans cette déplorable affaire n’est affiliée à Armateurs de France. A cette occasion, Armateurs de France rappelle que ses membres doivent respecter un certain nombre d’engagements très forts énumérés en particulier dans la Charte Bleue, en matière notamment de garantie de bonnes conditions de vie et de travail pour les équipages.

Lettre à monsieur Lamoureux

Lettre ouverte à monsieur Le Drian

Lettre ouverte aux candidats

Le 26 décembre 2004, il y aura 5 ans que les premières nappes de pétrole provenant de l’ERIKA touchaient les côtes françaises. Qui a t-il eu de fait de concret depuis ce naufrage ..

 

  • le renouvellement et le doublement de la flotte de remorqueurs de haute mer en France et l’arrivée à Brest de l’argonaute ( navire récupérateur de pétrole),
  • une prise de conscience du danger que peut représenter le transport maritime mondial lorsque celui-ci est effectué par des pseudo-armateurs, le nombre de conférences et de colloques sur la sécurité maritime se sont multipliés
  • la mise en place de l’Agence Européenne de Sécurité Maritime qui siège paraît-il à Lisbonne (structure qui à ce jour ne fonctionne toujours pas, ou de manière très discrète, l’association MOR GLAZ demande de vrais pouvoirs pour cette structure et une antenne régionale à Brest.

    Qu’est-ce qui aurait dû être fait de plus…
    responsabiliser d’avantage les armateurs, les sociétés de classification, l’Etat du pavillon du navire, les affréteurs, les assureurs et les inspecteurs des navires des ports où sont contrôlés les navires en escale.
    Il manque une réelle volonté politique pour faire changer les mentalités dans l’une des principales activités internationales.

    L’entrée de Malte et Chypre dans l’Union Européenne aurait dû améliorer la réglementation du transport maritime tout au moins en Europe, si ces deux pays acceptaient d’entrer dans le rang des bons armateurs, ces deux pays ont plutôt tendance à s’opposer aux sanctions qui sont prises à l’encontre des pollueurs, mauvais armateurs etc…..
    La nomination du Maltais Joe Borg à la tête des affaires maritimes européennes est une provocation, une de plus dans ce secteur qui permet plus de 85% des échanges mondiaux.
    Le naufrage du cargo malaisien le  » Selengad Yau  » en Alaska et l’abordage le 7 décembre 2004 du porte-containeurs Allemand le  » MSC Ilona  » par le  » Hyundai Advance  » battant pavillon Panaméen, occasionnant la pire marée noire en Chine depuis 5 ans est la preuve qu’il y a du travail à réaliser.

    Pour l’association MOR GLAZ :
    * les sanctions doivent être dissuasives à l’encontre de tous les armateurs contrevenants qui exploitent des navires en mauvais état et des marins dans des conditions sociales déplorables. ·
    * L’Organisation Maritime Internationale doit établir des règles plus strictes et l’Union Européenne doit être un contre pouvoir face au organisations internationales qui laissent s’installer (voire encourager) toutes les dérives dans le transport maritime international.
    * Une sécurité maritime optimale n’est pas une utopie, il faut un certain courage politique pour imposer des lois dans ce milieu de non droit.
  • En excluant les mauvais acteurs du transport maritime les bons armateurs et les marins ont tout à y gagner y compris une autre image que celle donnée par les propriétaires et affréteurs de navires type  » Erika  »  » Prestige  » et bien d’autres..
    président de l’association MOR GLAZ
    Jean-Paul Hellequin

NAUFRAGE DU  » SELENDANG AYU  » aux îles Aléoutiennes en mer de Béring

L’association MOR GLAZ déplore l’accident survenu à l’hélicoptère de la garde-côte américaine en portant secours à l’équipage du  » SELENDANG AYU  » et apporte tout son soutien à toutes celles et ceux qui sont touchés par cette catastrophe maritime.

Il y a quelques semaines, l’association MOR GLAZ attirait l’attention avec force dans un communiqué les risques de faire naviguer un trop grand nombre de navires dans les régions du grand Nord et tout particulièrement dans cette région proche de l’ALASKA et des îles Aléoutiennes.

Le cargo  » SELENDANG AYU  » battant pavillon Malaisien , l’équivalent d’un pavillon de Malte, Chypre et autres…. va polluer dans une région très sensible et va vraisemblablement par cette pollution atteindre des espèces animales particulièrement menacées…. les otaries, les eiders, les loutres etc….

L’association MOR GLAZ demande que l’armateur s’il n’a pas su entretenir son navire soit responsabilisé et fortement condamné pour avoir polluer dans cette région particulièrement sensible….. que vont devenir les populations….

L’association MOR GLAZ dénonce toutes les pollutions en mer qu’elles soient accidentelles ou pas. Comment ce navire a-t-il pu dériver durant plusieurs jours sans être pris en charge par la si brillante ( paraît-il) garde-côte américaine.

Pour l’association MOR GLAZ , le seul vrai moyen pour éviter ces catastrophes est la mise à disposition ( comme en France) des préfets maritimes 24H /24H le véritable moyen nautique ( le remorqueur de haute mer) pour venir en aide aux navires en difficulté. 21 Amoco Cadiz évités depuis 1978 au large de la Bretagne.

Le président de l’association MOR GLAZ

Jean-Paul Hellequin