Les dépôts sauvages, abandons d’extincteurs sont-ils courants, coutumiers sur le territoire Français, et sur les navires quelles sont les procédures appliquées ?

 

Sur les Communes de Guipavas et Plougastel-Daoulas en Bretagne, cela parait être d’après l’Association Agir pour un Environnement et un Développement Durables (AE2D) un comportement coutumier de les abandonner ici et là  puisque en 2019 deux découvertes ont été réalisées en quelques mois de plus soit plus de 200 extincteurs usagés sur les deux Communes précitées.

L’Association MOR GLAZ soutient AE2D, nous trouvons scandaleux que ces faits n’aient pas suscité plus d’intérêt pour la justice, ni pour les Communes qui sont victimes de ces incivilités.

Cette fois encore, l’Association MOR GLAZ constate que la réactivité n’est pas ce qu’elle devrait être de la part des Élus de ces territoires. Quelles sont les volontés et les réels  pouvoirs pour faire cesser ces situations ?

Ce type de déchet très dangereux pour l’Homme et l’Environnement aurait dû susciter de la curiosité, voire une vive réactivité  auprès et de la part  des Élus de toutes tendances, après les gravats et  autres déchets, les extincteurs et après ?

Pour l’Association MOR GLAZ, les propriétaires de ces extincteurs peuvent être facilement retrouvés, la Société chargée « missionnée » de gérer le recyclage aussi. Chaque extincteur possède sa pièce d’identité, sa plaque d’immatriculation, une constatation d’huissier suffirait d’identifier les responsables de ces abandons d’extincteurs.  Facile aussi de savoir quelles Entreprises louaient ces extincteurs, et surtouts quelle Entreprise était chargée, missionnée de recycler ces appareils de lutte contre l’incendie devenus obsolètes.

Pour l’Association MOR GLAZ, le Procureur de la République doit accepter  la plainte déposée par AE2D, il n’est pas « plus » possible  d’avoir une posture Environnementale et de ne pas agir ni d’ignorer ces situations scandaleuses.

L’association MOR GLAZ espère que la Communauté des Communes de Brest Métropole agira comme il se doit, nous espérons aussi que les Elus qui se présentent comme les « des »  Défenseurs de l’Environnement sauront agir et élever la voix et de imposer d’enlever ces déchets rapidement, et faire en sorte que ces situations ne puissent plus se reproduire ici et ailleurs !

A notre avis, il doit-être  aussi  facile de faire recycler ces 200 extincteurs que de lutter contre le changement climatique 

Pour l’Association MOR GLAZ        Le Président Jean-Paul HELLEQUIN

 

Carton vert pour le Groupe Maritime Français CMA CGM

 

Au sein de l’Association MOR GLAZ nous ne sommes pas des fans de ces grands navires pour des raisons de sécurité, continuons donc de veiller et de dénoncer lorsque cela nous paraitra être nécessaire ! Après avoir reçu en 2013 le Trophée de la Chartre bleue, l’Armateur Français CMA CGM continue les efforts engagés depuis plusieurs années. Ce grand Armateur veut être le premier dans plusieurs domaines, il équipe depuis longtemps ses navires de la Sécurité Passive Embarquée, pour cette initiative l’Association MOR GLAZ salue la continuité d’un engagement volontaire et durable. Il-y-a quelques années nous avions été reçus à Marseille par les collaborateurs de Monsieur Rodolphe SAADE afin d’évoquer ces questions de sécurité et de prévention, nous avions été convaincus par les engagements environnementaux et  autres.

Une première mondiale : en effet le plus grand porte-conteneurs propulsé au Gaz Naturel Liquéfié (GNL) du transport Maritime a été mis à l’eau à Shanghai le 25 septembre 2020. Le CMA CGM JACQUES SAADE, propulsé au GNL, avec une capacité de 23 000 EVP, il mesure 400 mètres de long, 61 mètres de large, un tirant d’eau de 16 mètres et une puissance de 63.840 KW ! Ce navire bat Pavillon Français Économique (Registre International Français).

 

Pour l’Association MOR GLAZ la capacité de chargement reste certes une vraie question, en cas d’incendie, évacuation des Équipages, de gros temps, de panne totale etc. …Reconnaissons cependant une haute technologie qui illustre l’engagement de CMA CGM en matière de transition énergétique. Nous ne pouvons que constater une vraie volonté, un vrai engagement pour polluer moins. Le cap pris va au-delà des réglementations environnementales, qui souhaitons-le entrainera d’autres Armateurs dans son sillage.

Ce qui a motivé ce Carton vert, le GNL,  une énergie propre la moins polluante des combustibles fossiles. Véritable substitut au mazout (très polluant), le GNL réduit les gaz à effet de serre et améliore la qualité de l’air en réduisant drastiquement les émissions polluantes. L’impact environnemental des navires propulsés au GNL est moindre par rapport à ceux qui fonctionnent au fuel lourd, quelques comparaisons :

Jusqu’à 20% de réduction de CO2, La réduction de plus de 90% des émissions de soufre, La réduction de plus de  90% des émissions de particules fines,  La réduction de 85% des émissions d’oxydes d’azote. Les eaux déballastées (rejetées à la Mer) n’impactent pas la biodiversité marine, traitées sans produits chimiques.  La qualité de l’air est améliorée, pour les populations vivant près du littoral et des villes portuaires. Les opposants au transport Maritime devraient être satisfaits par ces engagements ! 

Le CMA CGM JACQUES SAADE  est un concentré d’avancées technologiques remarquables, des plus modernes, certes pour la protection de l’environnement mais aussi pour la navigation, avec une passerelle très bien équipée pour une meilleure navigation.  L’Association MOR GLAZ souhaite bonne Mer et bon embarquement à tous les Marins qui mettront leur sac à bord de ce navire. Courage à ces Marins qui permettent tous les échanges mondiaux nécessaires et indispensables pour le fonctionnement des économies, même si tout n’est pas parfait.

Nous avons le témoignage de plusieurs Marins de la Société CMA CGM qui déclarent que lors de cette pandémie qui sévit toujours que : tout a été mis en place pour que les Marins puissent être relevés dans les meilleures conditions en essayant de rendre la vie de ceux qui dépassaient le temps d’embarquement la moins pénible possible, assouplissement des heures de travail etc. …Il était  aussi important de l’écrire pour l’Association MOR GLAZ qui défend la Mer et les Marins !

Pour l’Association MOR GLAZ           Le Président Jean-Paul HELLEQUIN

 

 

.

 

Les navires de croisière qui jettent l’ancre sur le littoral Français sont de plus en plus nombreux ?

 

Ces mouillages sont toujours demandés aux Autorités Maritimes Françaises, cependant ils doivent être autorisés avec une certaine prudence.

L’Association MOR GLAZ  déplore sincèrement et tristement   que le COVID 19 mette en danger  certaines Compagnies Maritimes et leurs Personnels Navigants et Sédentaires,  y compris pour les croisiéristes «  mais les habitudes prises dans des pays lointains, plus laxistes, moins regardants  ne doivent pas être exportées  ici pour des raisons économiques qui risqueraient de mettre en danger « à mal »  l’Homme, l’Environnement et certaines activités liées à la Mer !

Le 13 juillet 2020 le paquebot « Dumont-d’Urville », de 131 m de long, 18 m de large et 4,70 m de tirant d’eau, a mouillé à 100 mètres à peine de « la Pointe de l’Aiguille Creuse d’Etretat » près du port de Fécamp dans le nord de la France, était-ce raisonnable.

 Le Maire d’Etretat , Monsieur André BAILLARD, a écrit au Préfet Maritime de la Manche et de la Mer du Nord à juste raison, l’Association MOR GLAZ soutient cette démarche effectuée auprès des Autorités Maritimes.

Monsieur le Maire s’inquiète à juste titre, et écritJe souhaite vous alerter sur le fait que des mouillages successifs au plus près de nos falaises, sur nos plateaux rocheux, seront à la longue destructeurs de nos fonds sous-marins. Ils vont par ailleurs dérégler le système aquatique de reproduction sous-marine de notre côte, déjà mis à mal par le tourisme pédestre de masse sur le rocher à marée basse. Le risque majeur d’aujourd’hui est la multiplication rapide de ces croisiéristes qui visitent notre côte si une réglementation n’en garantit pas les accès ».

Nous rappelons que seuls les Préfets Maritimes peuvent interdire ou autoriser ces mouillages et autres passages dangereux sur le littoral !

L’association MOR GLAZ, constate qu’il est plus facile d’autoriser un mouillage sur notre littoral  à un navire à passagers effectuant du tourisme, qu’un endroit ou un port refuge à un navire de commerce en difficulté !

L’Association MOR GLAZ est opposée depuis longtemps au tourisme nautique, peu,  pas ou mal  contrôlé dans certaines zones du globe, certains pensent « débarquer » en pays conquis.

Protégeons la planète, ses habitants et changeons de cap pour mieux préserver la « Faune et la Faune » l’Homme et le Monde du vivant  tout simplement !

Pour l’Association MOR GLAZ       Le Président Jean-Paul HELLEQUIN 

 

Notre Ami et Adhérent à l’Association MOR GLAZ l’Artiste peintre et voyageur bien connu  « RAMINE nous parle Mer et Environnement » lors d’une exposition qui se déroulera à partir du 17 janvier 2020  dans son atelier au 64 bis rue d’Aiguillon à Brest.

RAMINE a le plaisir de vous inviter à l’inauguration de l’exposition : « Pacifique-Est en 80 jours » récit de mon embarquement de 3 mois à bord du BSAOM Bougainville de Tahiti à Tahiti en passant par Ua Pou, Clipperton, Costa Rica, Guatemala, Mexique, Californie et Hawaii.

Une livre de voyage et une bande dessinée sur l’histoire de l’atoll de Clipperton ont été publiés en marge de cette exposition. Ils sont disponibles sur mon site internet.

ramine expo brest

L’inauguration aura lieu le dimanche 26 janvier à partir de 15h00. 

Si vous pensez pouvoir passer, je vous prie de me renvoyer un e-mail de confirmation et me dire le nombre de personnes qui vous accompagneront.

Si vous ne pouvez pas venir lors de l’inauguration le 26 janvier, vous pouvez visiter l’exposition du 17 janvier au 7 mars 2020. Par la suite elle sera disponible pour naviguer à travers tous les lieux qui voudront bien la mettre à l’affiche. Un peu de « Marine » et quelques « Couleurs Outre-mer » ne feront que du bien aux esprits de nos contemporains……

J’organise aussi des soirées de causeries avec des supports visuels autour du thème: « Clipperton, atoll des antipodes » le 25 janvier, les 1, 8, 15, 22 et 29 février et le 7 mars, sur réservation. Limitées à 20 personnes à la fois. Réservez votre place au 02.30.86.32.02

Au plaisir de vous recevoir dans mon atelier.

Salutations colorées

RAMINE

tel : 06 64 22 03 66      email : raminedebrest@gmail.com         www.ramine.com