L’association MOR GLAZ demande à l’encontre de l’armateur du navire pétrolier l’  » ATLANTIC HERO  » pris en flagrant délit de pollution le 11 septembre 2004 au large des côtes françaises une caution exemplaire.

L’association MOR GLAZ demande une caution basée sur le cours du baril ( un baril = 159 litres) de pétrole au cours le plus haut des derniers mois. Au cours actuel du pétrole la cargaison de ce navire peut être évaluée à plus de 20 millions de dollars.

 

L’association MOR GLAZ considère que l’armateur de ce navire, affréteurs et autres peuvent et doivent payer pour laisser tous les déchets des navires à quai.

Pour l’association MOR GLAZ les peines prononcées ces derniers temps ne sont pas suffisamment dissuasives pour preuve cette nouvelle dérive…

L’association MOR GLAZ se constituera partie civile dans cette affaire comme dans toutes celles en cours.

 

 » ATLANTIC HERO  »

doit être inspecté de fond en comble et immobilisé si nécessaire..

L’association MOR GLAZ rappelle qu’un navire 

bien entretenu avec un bon armateur et un bon équipage ne pollue pas.

Pour l’association Jean-Paul Hellequin

Christian Bucher vice-président de Mor Glaz

11 procès pour pollution de la mer par hydrocarbures ont eu lieu au tribunal de Brest depuis le début de l’année 2004, d’autres vont avoir lieu. En Méditerranée aussi les procès se succèdent.

Voici un point des dernières affaires :

Le « Khaled Ibn AI Waleed » avait été surpris le 11 février 2004 en flagrant délit de dégazage dans les eaux françaises, au large du Cap Sicié (Var).Dérouté et immobilisé au port de Fos-sur-Mer, puis autorisé à reprendre la mer après versement d’une caution de 400000€.

Le procès s’était déroulé le 21 juin. Le jugement a été rendu public le lundi 6 septembre : amende de 500000€, dont 48501 seront à la charge de l’armateur, société des Émirats Arabes Unis. Le capitaine du porte-conteneurs, un pakistanais de 54 ans, a été condamné à un an de prison avec sursis