Un défi sportif au profit de l’Association « LA CHAINE DE L’ESPOIR » Notre adhérent Marcelin HELLEQUIN repart pour effectuer l’ascension du pic Tilicho (7134m) au Népal. En 2018 il avait gravi le Himlung Himal (7126m).

 

A la Mairie de La Baule, présentation par Marcelin ( au centre) de son parcours  avant son départ.

Marcelin Capitaine de Remorqueur est devenu un aventurier et prend de la « hauteur » en passant du niveau de la Mer Bleu (MOR GLAZ) à 7140 mètres. Ce vendredi 27 septembre 2019 Marcelin s’envolera vers une aventure nouvelle.

Sa philosophie d’aventurier est d’offrir ce défi à une cause humanitaire. L’an passé notre Adhérent volontaire et engagé avait « grimpé » pour soutenir « LA RECHERCHE CONTRE LA MUCOVISCIDOSE ».

En 2019 il veut  soutenir “La Chaine de l’Espoir” pour sauver Fortune une petite fille  Camerounaise de 6 ans qui va être opérée du cœur, par le professeur Olivier BARON au Centre Hospitalier et Universitaire  de Nantes.

Fortune est arrivée à Nantes ce dimanche 22 septembre 2019, nous pensons à elle et tenons déjà à féliciter toutes celles et ceux qui permettent ces gestes très forts, Humanistes, Généreux et Humanitaires !!!

Nous remercions les sherpas  Chiring et Lahkap qui montrent le bon cap à Marcelin,

certains Sherpas sont Adhérents à MOR GLAZ, et veillent au respect de l’Environnement dans ces lieux de plus en plus fréquentés !

Afin d’éviter toute confusion, MOR GLAZ soutien et communique sur cette aventure, ce périple, cette expédition, qui est entièrement financée par Marcelin !

Une cagnotte en ligne est ouverte pour financer le coût de l’intervention hospitalière  de la petite  Fortune.

https://www.helloasso.com/associations/la%20chaine%20de%20l%20espoir/collectes/ascension-solidaire-du-tilicho-peak

Samedi 28 septembre 2019 : Bien arrivé à Katmandou, il est 21h52  5 (heure locale) t je vais me reposer car demain départ pour JAGAT à 5h00…..Bonne soirée….Marcelin

Pour l’Association MOR GLAZ       Le Président Jean-Paul HELLEQUIN

 

c/c : Membres de l’Association du Remorquage

SOUTENIR, AIDER ET SAVOIR TENDRE LA MAIN

20 septembre 2019 remise de chèques à l’ ADOSM BREST

L’Association MOR GLAZ  et l’Association du REMORQUAGE  font visiter de temps en temps  le Remorqueur ABEILLE BOURBON positionné Quai du Commandant Malbert  à Brest, à l’issue de ces visites, nous recevons parfois des dons.

Le vendredi 20 septembre 2019, lors du pique-nique annuel organisé à la Préfecture Maritime de l’Atlantique par l’Association Des Oeuvres Sociales de la Marine (ADOSM) J’ai eu le grand honneur de remettre au Délégué Régional de l’ADOSM de Brest l’Amiral Bernard DEPARDON , un chèque de 320€  de la part des Membres du Bureau de l’Association MOR GLAZ ,  et  1000€ de la part des Membres du bureau de l’Association du REMORQUAGE –« ce don est aussi possible grâce au soutien du Groupe « MALAKOFF MEDERIC HUMANIS » que nous remercions sincèrement ».

Merci à toutes et tous,  merci à l’ADOSM pour le travail réalisé depuis des années pour les Orphelins des Marines, mais aussi pour les aides à venir.

 

Jean-Paul HELLEQUIN    Président des Associations précitées

 

Pourquoi les Journalistes Danois, qui nous ont contactés ce jour 11 septembre 2019, ne peuvent-ils pas avoir accès aux documents fournis par l’armateur MAERSK au Ministère de l’environnement Français sur les conséquences du naufrage rappelé ci-dessous ?

Pour l’association MOR GLAZ, les résultats des prospections « surveillances » effectuées par MAERSK sur ces « ses » coques devraient être rendues publiques !  

Dans la nuit du mercredi 21 au jeudi 22 décembre 2016, deux coques de navires  appartenant à l’armateur Danois MAERSK avaient fait naufrage au large de l’Île de Sein (Finistère).

Le MAERSK Shipper et le MAERSK Searcher étaient des bateaux de ravitaillement des plates-formes en mer, de 82 m de long. Tirés à couple par un « remorqueur », le MAERSK Battler, ils faisaient route vers Aliaga, en Turquie, afin d’y être démantelés.

« La lecture du rapport Danois (équivalent du bureau enquêtes accidents mer en France) révèle les circonstances diverses accumulées, non professionnelles ni respectueuses d’aucune règle de remorquage : des personnes responsables, qui en fait, l’ont si peu été ! Le rapport Danois parle de :

-« Bricolage inefficace » page 28 du rapport, il y a l’état des fluides à bord. Pour l’un des navires : 78 tonnes de sludge, 40 de fuel, 22 d’huile, 12 indiquées puisard, 6 de fluides hydraulique et même un de cargo (huile).  95 tonnes de fluides (sludge, fuel, huile) dans les épaves !  « Moins sur l’autre navire, mais 95 tonnes en tout. Pratique indiquée au rapport comme habituelle. Il nous est donc permis de douter de l’authenticité du passeport vert qui avait été fourni aux autorités françaises et à toute pollution écartée de ses deux coques qui reposent au large des côtes bretonnes ! « La législation européenne impose que des navires qui partent vers un chantier de déconstruction sous remorque, soient vidés des hydrocarbures y compris les carters des moteurs.

L’association MOR GLAZ avait attiré l’attention de la Ministre de l’Environnement Madame Ségolène Royal sur la composition et la dangerosité de ce convoi, sur le fait que l’armateur avait agi tel un amateur et que son comportement dans cette affaire avait été semblable aux pires « pseudo-armateurs ».

La réaction de la ministre de l’Environnement fut immédiate (moins de 24 heures) : le 3 mars 2017, à sa demande, trois membres du bureau de l’association MOR GLAZ furent entendus à Brest par trois hauts fonctionnaires.

L’association MOR GLAZ  demande que des comptes rendus sur l’état des coques fassent l’objet régulièrement d’une communication !

 

Pour l’association MOR GLAZ     Le Président Jean-Paul HELLEQUIN

 

L’Association MOR GLAZ durant ce sommet « G7 Brestois » en a profité pour effectuer des rencontres lors de débats et de rassemblements ! Afin que ce sommet ne soit pas -« Un sommet de l’entre soi, qui ne va laisser aucune trace

Pour nous ce sont des dépenses inutiles, des sommets qui ne servent à rien ou à pas grand-chose ».

Invitée par les organisateurs de ce G7 Brestois « MARITME » le 4 septembre 2019 en sous-préfecture de Brest, l’Association MOR GLAZ a rencontré le Conseiller spécial du Président de l’Assemblée Nationale, échanges courtois, nous avons essayé de lui faire part de nos préoccupations maritimes. J’étais ccompagné pour cet entretien par de Monsieur Bernard LE BIHAN membre du bureau et Vice-président de l’Association MOR GLAZ, nous avons insisté sur les situations sociales des 1 850 000 Marins recensés dans le monde !

Les droits des Marins du Monde restent la priorité pour l’Association MOR GLAZ, ainsi que la qualité des navires dans le respect de l’Homme et de l’environnement. Lors des débats publics, nous avons rappelé la situation de certains Marins, les dérives sociales et l’utilisation de vieux navires par des « pseudo-armateurs » qui ne respectent aucune règle sociale, technique et donc environnementale. La lutte contre les « pseudo-armateurs » reste un objectif. Ces « pseudo-armateurs » ternissent l’image du transport maritime, plusieurs de ces voyous des mers sont des Européens. Nous dénonçons sans cesse l’affrètement de ces navires, le manque de scrupule des assureurs, des sociétés de classification, des pavillons (certains pavillons nationaux sont pis encore que certains pavillons de complaisance) mais aussi la concurrence effrénée instituée entre les  Marins et les ports mondiaux !

7 puissances maritimes se sont réunies à Brest durant 3 jours : mais au juste à quoi peuvent bien servir ces sommets, à rien ou pas grand-chose,  ces 7 pays sont concurrents, que pouvons-nous espérer pour les Marins du Monde et les activités liées aux Océans, rien ou pas grand-chose. Parler des Océans c’est très bien « un peu à la mode », mais il faut du concret, des actes forts, qui viendront forcément du secteur privé, qui est le seul à pouvoir réduire les pollutions des Océans et de l’atmosphère liés à certaines activités  maritimes.

Certains grands armateurs montrent une détermination à vouloir transporter différemment les marchandises et les passagers, à ne pas emprunter certaines voies maritimes du nord !

Les contrôles des navires doivent être plus rigoureux, et les mêmes partout dans le monde. La perte de plus de 100.000 conteneurs chaque année est-elle une fatalité ?

Les Armateurs doivent s’imposer, la sécurité Passive Embarquée le JLMD SYSTEM et autres, plusieurs Armateurs Français, y équipent leurs navires !

Pour l’Association MOR GLAZ               Le Président Jean-Paul HELLEQUIN

Il  a  été  proposé  le  4 septembre 2019  à  l’Association  MOR GLAZ de rencontre  le Conseiller spécial du Président de l’Assemblée Nationale Monsieur Richard FERRAND.

 

Les Présidents des chambres basses des 7 pays  les plus puissants du monde se rencontreront à Brest du 5 au 7 septembre 2019.

 

Il a été proposé le 4 septembre 2019 à l’Association MOR GLAZ de rencontrer le Conseiller spécial du Président de l’Assemblée Nationale Monsieur Richard FERRAND.

L’Association est reçue le jeudi 5 septembre 2019 par Monsieur Jérôme TAILLE-ROUSSEAU Conseiller spécial du Président FERRAND, temps alloué une heure, plus si nécessaire !

Je serai accompagné pour cet entretien par de Monsieur Bernard LE BIHAN membre du bureau de l’Association MOR GLAZ.

Présentation de l’Association :

Les droits des Marins du Monde restent la priorité de l’Association MOR GLAZ, ainsi que la qualité des navires dans le respect de l’Homme et de l’environnement. Cette première puissance mondiale qu’est le transport maritime a permis  plus de 12 Milliards de tonnes d’échange en 2018  avec des prévisions à 16 Milliards dans les années assez proches !

La lutte contre les « pseudo-armateurs » est aussi notre objectif, ces « pseudo-armateurs » ternissent l’image du transport maritime, plusieurs de ces voyous des mers sont des Européens.

7 puissances maritimes seront réunies à Brest durant 3 jours : parler de stratégies industrielles est certainement important « Energies de la mer et autres », mais aussi et surtout de celles et ceux qui font la richesse, le fonctionnement et la qualité des activités maritimes et du transport maritime mondial « LES MARINS ».

Les contrôles des navires doivent être rigoureux, et les mêmes partout dans le monde. La concurrence entre les ports doit cesser ! Le saisissage « l’arrimage » des cargaisons doit être plus rigoureux, la perte de plus de 100.000 conteneurs chaque année est scandaleuse et dangereuse. Les contrats de travail des Marins doivent-être respectés et améliorés pour certains, pour cela l’Etat du pavillon du navire doit être responsabilisé.

Nos priorités, le remplacement des remorqueurs de sauvetage sur le littoral Français, et le redéploiement d’un moyen dans le Golfe de Gascogne. Nous sommes persuadés que les moyens manques, d’ailleurs les moyens existants sont-ils suffisamment puissants face au gigantisme des navires « porte-conteneurs et paquebots »  le bon choix est-il  en marche en cette période d’appel d’offre ?

La sécurité Passive Embarquée doit être imposée à tous les armateurs, le JLMD SYSTEM est une invention Française, plusieurs Armateurs Français, y équipent leurs navires !

La flotte stratégique et pavillon national pour quels navires quelles sociétés, quelle protection pour les Marins ! La France ne peut pas rater l’économie bleue, les fleurons de la recherche océanographique que sont IFREMER et GENAVIR doivent être mis en avant.

L’association MOR GLAZ  aimerait que cet article ci-dessous et d’autres encore ne soient plus d’actualités et pourtant ?

-« Après une enquête sur le transport maritime la journaliste Kattalin LANDABURU titrait dans un magazine spécialisé. « Aboli formellement le 20 décembre 1848, l’esclavage a pris de nouvelles formes sur les mers du globe ».

Si le commerce du « bois d’ébène » fait parti d’un passé révolu, les navires continuent de transporter, avec eux, un monde d’inégalité et de précarité sociale.

Pourtant ce monde de transport est loin d’être marginal, en 30 ans il a enregistré une progression de près de 430% et son coût, lui, a baissé de plus de 30%. Ces économies ont été réalisées en exploitant des vieux navires âgés parfois de plus de 30 ans, mal ou pas entretenus, ils acheminent en grande quantité des marchandises coûteuses.

Que font les Etats membres pour protéger leurs gens de mer ? … Pas grand-chose, pour ne pas dire rien du tout…

L’association MOR GLAZ est d’accord avec cet article de presse. Nous rencontrons 15 ans après de plus en plus de marins malheureux avec des salaires et des conditions de vie en dessous de toutes les normes du Bureau International du Travail(BIT) et du syndicat International du Travail (ITF). L’association MOR GLAZ espérait beaucoup de la Maritime Labour Convention (MLC 2006) Des marins exploités par des « pseudos-armateurs » qui n’ont pas leur place dans les activités maritimes, que font les Etats du pavillon qui ne contrôlent ni l’état des navires ni les conditions sociales des marins. Les maillons faibles du mal être des Marins du monde sont, les « pseudo-armateurs », l’Etat du pavillon du navire, l’Etat du port d’escale et la communauté portuaire dans son ensemble (sauf quelques exceptions) qui ne souhaitent surtout pas changer les us et coutumes…. »

le Président de l’association MOR GLAZ  Jean-Paul HELLEQUIN

Objet : notre analyse de cette escale un peu « forcée » du cargo SFAX : importance : Haute

Le navire « SFAX » est reparti hier soir lundi 2 septembre 2019 du port de Nantes après une escale disons un peu forcée. Les Marins ont demandé à débarquer dès l’arrivée du navire à Tunis, le « pseudo-armateur » est furieux, tant pis pour lui, il n’avait qu’à entretenir son navire et traiter correctement les Marins qui sont sous sa responsabilité !

Ce « pseudo-armateur » furieux, ne souhaiterait plus  ramener son navire en France (toujours d’après notre sentinelle fiable). Tant mieux, l’Association MOR GLAZ souhaite que ce « pseudo-armateur » soit black listé par les affréteurs dignes de ce nom,  par les ports, les assureurs et autres acteurs du transport maritime.

l’Association MOR GLAZ souhaite aussi et surtout que ces Marins qui en ont marre, trouvent assez rapidement un Armateur digne de ce nom pour les embaucher sous de bonnes conditions !

L’Association MOR GLAZ remercie sincèrement toutes celles et ceux qui ont dénoncé cette situation scandaleuse « et notamment la personne  qui aurait nous dit-on aussi prévenu le Centre de Sécurité des Navires de Caen, alors pourquoi ce navire a-t-il pu quitter ce port ?

Les Marins permettent d’échanger plus de 12 Milliards de tonnes de marchandises par année, ils méritent le plus grand respect, ils méritent de la reconnaissance, l’Association MOR GLAZ continuera de veiller afin que les Marins soient le mieux traités possible… 4/5 viennent de pays pauvres.

l’Association MOR GLAZ continuera de faire la chasse aux « pseudo-armateurs » peu ou pas scrupuleux, par ailleurs, nous ne sommes pas très convaincus de la volonté des Centres de Sécurité des Navires au niveau mondial de vouloir mettre fin à ces situations de plus en plus répandues dans la première activité mondiale qu’est le transport maritime international !

Jean-Paul HELLEQUIN       Président de l’association MOR GLAZ

 

C/c : Administrations Maritimes, Secrétaire Général de la Mer, Cabinet du Premier Ministre

 

 

 

Les Présidents des chambres basses des 7 pays les plus puissants du monde se rencontreront à Brest du 5 au 7 septembre 2019. Une opportunité pour Brest qui est avant tout une ville portuaire de transit pour les marchandises, une concentration de la recherche Océanographique, d’industries civiles et militaires liées à la Mer etc. …

Ces G7, Assises et autres Grenelles permettent « parfois » d’effectuer des rencontres, mais aussi de belles « opportunités »  pour se faire entendre en marge de ces sommets qui se ressemblent tous, préparés par des technocrates formatés.

Le Président  de l’Assemblée Nationale, Monsieur Richard FERRAND est à l’initiative de cette rencontre, très rapidement, l’Association MOR GLAZ avait salué cette initiative, mais « puis » nous avons aussi très vite compris, que cela serait un « sommet » organisé par celles et ceux qui aiment l’entre soi, cet entre soi un peu mondain entre amis tout au moins en apparence. Sommets qui ne prennent pas toujours le bon cap maritime prôné, défendu et souhaité par l’Association MOR GLAZ qu’il soit : social, sanitaire, environnemental et autres….   

Des échanges certes, mais qu’en est-il après le G7 annuel et autres sommets ?

Depuis plusieurs jours, l’Association MOR GLAZ a déjà répondu favorablement à plusieurs invitations pour participer aux ateliers, débats ou discussions en marge de ce sommet de « l’entre soi » !

Nous souhaitons évoquer lors de ces ateliers et échanges les bienfaits mais aussi les dérives du transport maritime international !

L’association MOR GLAZ  souhaite  rappeler aux  parlementaires qui seront présents,  que les Marins ne sont jamais représentés ni par les Associations ni les Syndicats qui les défendent ! Jamais représentés car jamais invités ! Pourtant celles et ceux qui permettent 90% des échanges mondiaux ces Marins du Monde originaires pour 4/5  d’entre eux mériteraient d’être représentés, entendus et respectés, pas d’activités maritimes sans Marins ni personnels sédentaires !

Pour l’Association MOR GLAZ, les activités Maritimes liées à la Mer doivent faire l’objet de débats sérieux pour le bien-être des Marins, des Gens de Mer,  des activités maritimes, oui,  seulement  dans le plus grand respect de l’Homme et des Océans !

 

Pour l’Association MOR GLAZ    Le Président Jean-Paul HELLEQUIN

le transport maritime, première activité internationale s’engage pour une protection de notre planète ! Plusieurs Armateurs Français font preuve de belles volontés pour moins polluer l’atmosphère et cet espace de liberté qu’est la Mer, Cette Mer nourricière est l’avenir de notre planète bleue !

Le 6 avril 2019, l’association MOR GLAZ avait communiqué et approuvé  sur la possibilité de réduire la vitesse des navires marchands ! Lors du G7 qui se déroulait à Biarritz du 25 au 27 août 2019 cette idée  fut évoquée. Cette idée avait été « chuchotée » avec succès à l’oreille du Président de la République par l’Armateur Français Philippe Louis Dreyfus que l’Association MOR GLAZ connait bien !!!

La première activité internationale s’engage, suggère aux Femmes et aux Hommes politiques d’appliquer des mesures concrètes et nouvelles pour l’environnement. En effet la protection des océans a fait partie des sujets importants du G7 à Biarritz en France. Le samedi 24 août 2019 le Président Français a annoncé plusieurs engagements dans le secteur du transport maritime pour diminuer leurs émissions de gaz à effet de serre.
– « Nous allons nous engager avec les transporteurs maritimes pour réduire la vitesse « des navires», ce qui est l’un des moyens les plus efficaces pour réduire les émissions, c’est la première fois qu’on le fait » a déclaré Le Président de la République Emmanuel Macron.

Le communiqué de presse du 6 avril 2019  de l’Association MOR GLAZ était très explicite : Selon des chiffres du ministère de la Transition écologique et solidaire, diminuer la vitesse d’un pétrolier de 12 à 11 nœuds permettrait déjà de réduire de 18% sa consommation de carburant. Toutefois, le gouvernement n’a pas encore précisé le périmètre de cette action. L’annonce fait écho à la charte SAILS (Sustainable Actions for Innovative and Low-impact Shipping) révélée le 23 juillet 2019 par le ministère de la Transition écologique avec les entreprises françaises du transport et des services maritimes. Neuf armateurs figuraient alors dans les premiers signataires : Brittany Ferries, CMA CGM, Corsica ferries, Corsica Linea, Express des îles, Jifmar, La Méridionale, Louis DREYFUS ARMATEUR, Orange Marine et PONANT.

Le texte évoquait la régulation de la vitesse des navires marchands mais pas seulement. L’organisation professionnelle Armateurs de France listait également dans ses actions la réduction de l’impact sonore sous-marin des navires, l’optimisation de la performance énergétique des navires (branchement électrique des navires à quai, développement du gaz naturel liquéfié comme carburant…). Pour l’Association MOR GLAZ tout n’est pas parfait, mais des volontés sont clairement affichées par des Armateurs dont les comportements sont parfois montrés du doigt. Et d’où l’intérêt de l’Association MOR GLAZ de continuer à lutter contre les « pseudo-armateurs » dangereux pour la Mer et les Marins du Monde !  

CMA CGM N’ENVERRA PAS SES NAVIRES DANS L’ARCTIQUE : l’Association MOR GLAZ approuve cette décision du Président de la CMA CGM, en effet, le Groupe maritime Français numéro trois mondial du transport maritime par conteneurs, s’est engagé le  vendredi 23 août 2019  à ne jamais emprunter le passage du Nord-Est, une voie maritime passant au large de la Sibérie rendue praticable par le réchauffement climatique. Et pourtant ce passage du Nord-Est (ou route du Nord) est une voie maritime qui permet de relier l’Asie à l’Europe par le détroit de Béring et l’Arctique, en longeant la côte nord de la Russie.

Cette voie maritime plus courte de 2200 milles nautiques (4000 kms), permet de gagner en temps, et du carburant par rapport à la route classique via le canal de Suez. Elle devient praticable le triste résultat  du réchauffement climatique, même si les navires doivent encore être accompagnés de brise-glace, comme un porte-conteneurs du Groupe Danois Maersk en septembre 2018 ;

L’ Association MOR GLAZ est opposée à ces passages risqués pour l’environnement. La Chine et la Russie misent beaucoup sur ce nouvel axe maritime, l’Association MOR GLAZ y est farouchement opposée pour des raisons évidentes, de risques de pollution, l’association MOR GLAZ est également opposé au tourisme de masse dans ces Régions !  Le Président du Groupe Maritime Monsieur Rodolphe SAADE a par ailleurs réitéré l’engagement de CMA CGM de choisir le gaz naturel liquéfié (GNL), moins polluant, pour ses futurs porte-conteneurs géants (la dangerosité de ces porte-conteneurs géants est toujours une des préoccupations de l’Association MOR GLAZ en cas d’avaries, les moyens de sauvetage ne sont pas suffisants).

Enfin,  certains Armateurs montrent l’exemple ! Le président d’Armateurs de France et Président de Brittany Ferries Jean-Marc ROUE insiste sur l’enjeu de la décarbonisation du secteur maritime, d’autant que l’investissement maritime se fait sur le long terme.

L’ Association MOR GLAZ, constate, que la volonté des Armateurs professionnels est affichée, nous en prenons note. L’ Association MOR GLAZ revendique plus que jamais et avec force, l’installation de la Sécurité Passive Embarquée à bord de tous les navires, et le renforcement des moyens de sauvetage sur le littoral Français, Européen et partout dans le monde

Pour l’Association MOR GLAZ    Le Président Jean-Paul HELLEQUIN

Le Navire « SFAX » immobilisé par les autorités Portuaires Françaises dans le port de Nantes, plutôt une bonne nouvelle, mais maintenant il va falloir que ce navire ne reprenne la Mer qu’après avoir respecté toutes les règles Sociales, techniques et environnementales !

 

Ce cargo « SFAX » : construit en 2007,  est la propriété de « l’armateur » Tunisien METALSHIP, ce navire bat pavillon Tunisien, N°  OMI  9442213, il est détenu au port de Nantes à bord  17 marins 2 Egyptiens (Commandant et Chef ingénieur) et 15 Tunisiens.

Ce navire avait été épinglé au début du mois d’août 2019 dans un port Espagnol pour : le plan d’eau de ballast, le système de protection incendie et l’appareil de sauvetage, mais pas détenu, comportement anormal de la part des autorités Espagnoles. Le « SFAX » détenu par le Centre de Sécurité des Navires (CSN) de Nantes pour plus d’une dizaine de déficiences. Les règles seraient-elles si différentes lorsqu’il s’agit de Sécurité Maritime dans les eaux Européennes ?

L’équipage n’a pas d’eau chaude au port, voire pas d’eau dans certains lavabos de cabines, pas de vêtements de protections individuelle, les contrats ne définissent pas la durée légale de travail : les marins sont « exploités » et peuvent travailler jusqu’à 17 heures d’affilées (sans que les heures supplémentaires soient enregistrées et donc payées) ils doivent entretenir ce navire sans les moyens adéquats, avec un salaire de USD 300, bien en dessous des minima internationaux !Le navire est arrivé du port de Caen (port que l’association MOR GLAZ  pensait être un port sérieux pour le contrôle des navires). Ce navire a effectué la route Caen Nantes sans cartes marines ! Le « SFAX » devait appareiller pour Lisbonne sans carte marine, sauf qu’une personne extérieure au navire a informé Madame Laure TALLONNEAU Inspectrice International Transport Fédération (ITF) et le (CSN) de cette scandaleuse situation, preuve que le réseau fonctionne bien ! Sans l’intervention du (CSN) de Nantes, le « SFAX » reprenait la Mer, avec un séparateur des eaux de cale permettant d’éviter les pollutions qui ne ne fonctionne pas, inadmissible. Des fuites d’huile sur la grue du bord. Comme d’habitude lors de ces situations scandaleuses, les Marins n’osent pas se plaindre par peur de représailles. La plainte est venue de l’extérieure comme trop souvent !

Ce navire est détenu pour la seconde fois en peu de temps ! En janvier 2018  il l’avait été  pour 17 déficiences par les autorités Italiennes: appareils de sauvetage, conditions de travail (installations sanitaires, chauffage, climatisation et ventilation, température de la chambre froide, propreté), manque de formation concernant les exercices d’incendie etc… Toujours les mêmes problèmes, cet armateur, peut donc être considéré comme un « pseudo-armateur » par l’Association MOR GLAZ qui lutte contre ces Armateurs « amateurs » qui nuisent à l’ensemble des activités maritimes !

L’Etat du pavillon de ce navire, la Tunisie, doit intervenir auprès du « pseudo-armateur ». Lors de la ratification de la  Maritime Labour Convention (MLC)  2006 il y a 2 ans, Monsieur Walid BOUDECH Ambassadeur Représentant Permanent de la Tunisie à Genève, avait déclaré : – « Avec la ratification de cette Convention, la Tunisie montre sa volonté de tenir son engagement d’assurer des conditions de travail décentes pour les Gens de Mer ». Le pavillon Tunisien est classé sur la liste grise Mémorandum d’entente de Paris sur le contrôle des navires … « Paris MoU ».

Peu importe le fret transporté, tous les navires doivent être en bon état, les Marins doivent être respectés et avoir un bon statut, ces Marins qui permettent 90% des échanges mondiaux, un navire en bon état est plus respectueux de l’environnement. 

Pour l’Association MOR GLAZ     Le Président Jean-Paul HELLEQUIN

Objet : notre analyse de cette escale un peu « forcée » du cargo SFAX : importance : Haute

Les Présidents des chambres basses des 7 pays les plus puissants du monde se rencontreront à Brest du 5 au 7 septembre 2019. Une opportunité pour Brest qui est avant tout une ville portuaire (commerce, plaisance, militaire, construction et réparation navale). Ces G7 Assises et autres permettent souvent d’effectuer des rencontres, mais aussi de belles « opportunités » pour se faire entendre et parfois comprendre !

Ces 7 Présidents des Assemblées Nationales (ou équivalentes) parleront du rôle et du poids des Parlementaires élus au suffrage universel  (il ne faut donc pas que « certains » de  ces Élus oublient qu’ils sont élus par les citoyens !)

Le Président  de l’Assemblée Nationale, Monsieur Richard FERRAND est à l’initiative de cette rencontre, très rapidement, l’Association MOR GLAZ avait salué cette initiative, mais nous avons aussi très vite compris, que cela serait un « sommet » organisé par celles et ceux qui aiment l’entre -soi, cet entre- soi qui ne prend pas toujours le bon cap maritime prôné, défendu et souhaité par l’Association MOR GLAZ qu’il soit : social, sanitaire, environnemental et autres….   

Des échanges certes, mais qu’en est-il après le G7 annuel et autres sommets ?

A ce jour le programme de ce G7 n’est pas encore connu. Ces rencontres annuelles sont l’occasion de travaux multilatéraux, ils portent généralement sur le rôle des parlements dans un système démocratique.

L’association MOR GLAZ  souhaite  rappeler aux  parlementaires qui seront présents, qu’ils sont nos représentants avant tout, et qu’ils doivent prendre en compte les doléances, les idées avancées par les citoyens ( ces Électeurs devenus de moins en moins nombreux). Ce manque d’Électeurs fragilise  la démocratie qui pourrait rapidement devenir autre chose que synonyme de liberté, de partage, de solidarité et du bien vivre ensemble  etc…

Monsieur François de RUGY en 2017 avait discuté « évoqué » la crise migratoire, le BREXIT … qu’en est-il depuis ?

L’Association MOR GLAZ souhaite « espère » que ce G7 Brestois ne sera pas seulement qu’un G7 de plus avec son  mille-feuille administratif, inapplicable car trop complexe.

Pour l’Association MOR GLAZ, les activités Maritimes liées à la Mer doivent faire l’objet de débats sérieux pour le bien-être des Marins, le développement des activités maritimes dans le plus grand respect de l’Homme et des Océans !

Pour l’Association MOR GLAZ      Le Président Jean-Paul HELLEQUIN