Association de citoyens qui défendent l'environnement maritime

 
- Accueil -

 

Landerneau le 8 avril 2015

Dans un communiqué de presse daté du 3 avril 2015, la Région Bretagne annonce qu'elle a missionné un médiateur, pour sauver la cargaison du " KARL "... et les marins que deviendront-ils une fois la cargaison " sauvée " ?

La Région Bretagne nomme un médiateur " social " ou " économique " pour sauver la cargaison du " KARL ". L'association MOR GLAZ ne souhaite pas que des histoires rassurantes puissent être racontées aux marins pour les faire appareiller avec ce navire, ou pire encore, les obliger " les contraindre " à décharger la cargaison du navire. Ceux qui ont choisi ce navire doivent prendre et assumer toutes leurs responsabilités, y compris les salaires des marins.

L'association MOR GLAZ, demande " réitère " que soit organisé le rapatriement le plus rapidement possible, pour les marins du " KARL " après paiement des salaires.

Laure TALLONNEAU, Inspectrice ITF en discussion avec quelques marins du " KARL"

 

 

Le " pseudo-armateur " " amateur " ne remplissant plus ses obligations (nourriture payée par une tierce personne, salaires et rapatriement des marins),l'association MOR GLAZ estime " affirme " que ces marins sont en situation d'abandon, et ce depuis plusieurs jours, mais tellement prévisible depuis l'arrivée du navire. Chaque jour qui passe, la situation devient de plus en plus critique pour ces 8 marins originaires du Honduras, du Guatemala et de Roumanie, certains ont dépassé les 6 mois de bord.

L'association MOR GLAZ, ne veut aucune tolérance, ni complaisance pour ceux qui ne respectent pas les critères sociaux pour les marins, ces derniers seraient-ils du Honduras, du Guatemala, de Roumanie ou d'ailleurs….aucune tolérance, pour ceux qui n'affrètent pas le bon navire

L'association MOR GLAZ, constate, dénonce, une démarche discutable et peu sociale de la part de la Région Bretagne.