Association de citoyens qui défendent l'environnement maritime

 
- Accueil -

Landerneau le 7 août 2009

Les marins du " CAPTAIN TSAREV " sont certes nourris par les services sociaux de la ville de Brest, très bien, mais pour le reste.

L'association MOR GLAZ constate depuis de nombreuses années un milieu particulier et de non droit, où certains ne respectent aucune règle, nous y sommes et de pauvres marins subissent certaines de ces dérives le long d'un quai dans le port de Brest.

Le cargo " CAPTAIN TSAREV " est bloqué à Brest depuis le 28 novembre 2008 suite à une avarie de machine, avec à son bord 9 marins Ukrainiens. Les salaires auraient dus être réglé depuis hier à une partie de l'équipage……..Les autres attendent le 12 août, et après qu'en sera-t-il…. si les salaires n'arrivaient pas, si cette fois il n'y avait pas d'homme à la valise (comme pour l'autre équipage qui est parti le 6 juin 2009 avec 100% des arriérés des salaires), que vont devenir ces hommes, combien de temps sont-ils capable d'attendre.

En ce qui concerne le cargo " MATTERHORN " la situation est plus compliquée, plus délicate. L'armateur de ce navire et le capitaine étant sous une action de justice. L'association MOR GLAZ préconise que les marins de ce navire soient eux aussi rapatriés. La justice peut obliger le capitaine soupçonné de pollution à rester sur la territoire français, afin de se présenter au tribunal de Grande Instance de Brest en janvier 2010.

Le cargo " MATTERHORN " soupçonné d'avoir pollué au large de la Bretagne le 25 mai 2009 est immobilisé dans le port de Brest depuis le 26 mai 2009 avec à son bord 13 marins Russes et 2 Ukrainiens. Eux aussi ils attendent, mais ils attendent quoi et de la part de qui………plus " d'armateur ". Rappelons toutefois que la société de cet " armateur " la société " Eastwind maritime INC " installée comme par hasard aux îles Marshall gérait avant cette demande de caution, 150 navires dont 80 en propriété……..et si ceci n'était qu'un coup de bluff sachant que : En ce moment, plus de 450 navires sont abandonnés dans des ports de la Mer Noire soit plus de 6500 marins………….ceux de ces deux navires ont peut-être " la chance " de ce trouver plutôt à Brest, de quoi sont-ils coupables pour mériter un abandon……..

L'association MOR GLAZ qui défend depuis plusieurs années les activités dans le port de Brest est inquiète de voir ces places à quai occupées par des navires ventouses qui pourraient nuire à l'activité commerciale du port de Brest lorsque les activités reprendront.

La CCI, le port de Brest, les professionnels du port ont-ils l'intention de se faire entendre sur ces situations scandaleuses contre les marins et le port, que pensent-ils des agissements de ces pseudos-armateurs " envers les marins et l'activité maritime.