Association de citoyens qui défendent l'environnement maritime

 
- Accueil -

Ce lundi 16 novembre 2009 l'association MOR GLAZ est allée comme à son habitude faire un tour sur les quais de Brest. Le cargo " MATTERHORN " bloqué à Brest depuis le 26 mai 2009, pour être soupçonné de pollution au large de la Bretagne puis abandonné avec son équipage par l'armateur.

Ce navire aujourd'hui pose d'autres problèmes au port de Brest et à son activité. Ce navire pose aujourd'hui de vrais problèmes, commerciaux, économiques et qui sait de sécurité.

Ce matin il devait changer de quai, mais qui paiera, quelle place doit-il occuper et puis pour combien de temps, car il peut en ce périodes hivernales des escales imprévues et urgentes.Ce navire qui occupe une place à quai depuis bien trop longtemps et qui en ce moment empêche au bon fonctionnement du port de Brest.

Les responsables du port, la Région et les Administrations Maritimes doivent donner une véritable leçon à cet " armateur " qui doit attendre des jours meilleurs, bien caché dans un paradis fiscal………

Et puis qui assure la sécurité de ce navire, à bord il y a toujours les bouteilles d'oxygène et acétylène, qui surveille le navire et quel en est le coût. Un des officiers avait confié à l'association MOR GLAZ qu'il y avait à bord pour une valeur de 300 000 dollars de fioul de propulsion (fioul lourd).

L'association MOR GLAZ préconise que l'Etat français vende le fioul, dépollue le navire et l'envoie dans la cale sèche la plus proche et la plus adapté pour déconstruire ce navire.

L'association MOR GLAZ est aussi inquiète pour le devenir du cargo " CAPTAIN TSAREV " qui a été visité il y a trois jours par des " acheteurs Grecques ", mais pour en faire quel usage, il est pourri………….

L'association MOR GLAZ demande à l'Etat français d'activer toutes les possibilités afin de mettre fin à ces situations qui bloquent le port de Brest.

L'association MOR GLAZ demande à l'Etat de vendre ces navires afin de récupérer la totalité des frais qui seront avancés par l'Etat français et la Région.