Association de citoyens qui défendent l'environnement maritime

 
- Accueil -

L'Association MOR GLAZ a rencontré ce jour ( le 23 avril 2009) monsieur le Sous-Préfet de Brest, concernant les arriérés de salaires des marins du cargo " CAPTAIN STAREV ".

 

COMMUNIQUE Landerneau le 23 avril 2009

Arriérés de salaires de 20 000 à 2000 dollars à bord du vraquier le " CAPTAIN TSAREV " navire bloqué dans le port de Brest depuis le 24 novembre 2008 pour cause d'avaries, et de différents (paraît-il) entre l'armateur et l'assureur du navire.......... ?

Ce vraquier est immatriculé au Panama et appartient à un armateur Russe domicilié au Pirée http://chestershipping.com/ oceanmar@otenet.gr

Ces marins ne veulent pas être les otages ni les victimes des contentieux qui pourraient exister entre l'armateur et l'assureur du navire. Ils veulent simplement percevoir tous les arriérés de salaires dans le respect des contrats de travail..............et pouvoir, pour certains entrer chez eux.

Ce navire armé par 24 marins à son arrivée à Brest est armé depuis le 06.02.2009 par 9 marins, 8 Ukrainiens et 1 Russe.

Lorsque le vendredi 3 avril 2009, l'association MOR GLAZ s'est rendue à bord du cargo, trois marins nous avait " interpellé ", mais plus précisément le 3ème officier Mr Churachenko Sergiy qui est en fin de contrat ce jour, (celui-ci est embarqué depuis 7 mois et n'a touché que 2000 dollars soit moins d'un mois de salaire). Depuis une semaine il s'est constitué autour de cet officier une solidarité de la part des autres membres d'équipage. Les autres marins sont eux aussi très inquiets et ils n'ont plus confiance en leur " armateur ". Les 15 marins qui ont été débarqué le 06.02.2009 n'ont toujours pas perçu leurs salaires, tout au moins en ce qui concerne les officiers.

L'association MOR GLAZ qui connaît ce genre de situation est inquiétante un peu plus chaque jour. Malgré une bonne entente à bord entre les marins ceux-ci sont inquiets, soucieux et se sentent un peu plus abandonnés chaque jour. Si cette situation devait perdurer, que se passera-t-il à bord. C'est bien pour cette raison, que nous avons demandé ce matin à monsieur le sous-préfet de Brest de tout mettre en œuvre afin que cesse cette situation cette fois encore scandaleuse. Nous lui avons demandé, de faire activer le fond de solidarité (3M€) mis en place en 2000 par le Ministre des transports et le Directeur des Affaires Maritimes de l'époque, le syndicat CGT des marins de Brest et ITF afin de faire face à ces situations.

L'association MOR GLAZ, demande aux ministères, aux administrations concernés, aux élus et aux citoyens d'envoyer des mails à l'armateur afin de le mettre en demeure de faire cesser cette situation honteuse. Nous demandons aux affréteurs et autres acteurs du transport maritime de le bannir de l'activité s'il ne met pas fin à cette situation dans les plus brefs délais. Ce type de pseudo-armateur donne une image négative de l'ensemble des activités maritimes.

Pour l'association MOR GLAZ le Président Jean-Paul HELLEQUIN