Association de citoyens qui défendent l'environnement maritime

 
- Accueil -

COMMUNIQUE ASSOCIATION MOR GLAZ

Le 20 juillet 2016... le Porte-conteneurs géant le " MSC SVEVA " était baptisé dans le port du Havre

" ces événements sont devenus des faits divers d'une telle banalité, et pourtant......

: Ce Porte-conteneurs qui peut transporter avec ses 395 mètres, ses 59 mètres et ses 16 mètres de tirant d'eau

19 224 conteneurs.

Ce navire n'est ni banal ni commun comme quelques autres navires déjà existants,

le gigantisme est un réel danger en cas de difficulté.

 

Pour l'Association MOR GLAZ ces navires sont de vrais dangers en cas d'avarie ou d'incendie qu'il se produise en mer, dans les détroits, ou au port lors d'escale. Le gigantisme est là, nous devons le subir avec tous ses " ces " dangers, tous ces risques, que nous ne maitrisons plus !

L'Association MOR GLAZ, demande de vrais moyens de sauvetage pour faire face à toute éventualité, tant en mer que dans les ports... des remorqueurs plus puissants et plus nombreux.

L'armateur italo-suisse du " MSC SVEVA " est le 2ème armateur mondial du transport maritime par Porte- conteneurs, il est aussi un armateur de paquebots géants.

Pour la énième fois et malgré les déclarations rassurantes que nous pouvons entendre ici ou là, l'Association MOR GLAZ doute sur la suffisance des moyens nautiques pour secourir ces géants des mers, les équipages, les passagers et les biens.

Les 20 Milliards de tonnes de marchandise qui sont passés en 2016 par les mers doivent être sécurisés et ne représenter aucun danger pour l'Homme et l'Environnement.

Les remorqueurs portuaires et de sauvetage existants sont-ils capables de faire face aux dangers que représentent ces navires par des vents violents ?

Parmi les priorités, les obligations préconisées par l'Association MOR GLAZ :

Le Bracket Smit sur tous les navires, pouvant supporter une traction adéquate à chaque navire, ainsi qu'une remorque de secours.

l'Organisation Maritime Internationale (OMI) et l'Agence Européenne de Sécurité Maritime (AESM) doivent l'imposer, ainsi que le JMLD Ecologic System ( voir lien) . Les équipages doivent être en effectif suffisant, ils doivent être bien formés, des professionnels de la mer avec une certaine expérience professionnelle .