Association de citoyens qui défendent l'environnement maritime

 

 

Landerneau le 27 février 2015

Imbroglios, sur le port de Brest entre acteurs du transport maritime... une affaire de plus qui ressemble tellement aux autres !!!! Une manière d'exporter des vieux navires des pays du nord, vers ceux du sud. Un comportement qui està l'encontre des marins et des pays du sud.

L'association MOR GLAZ ne demande aucune complaisance ni tolérance de la part des administrations, et des autorités portuaires pour le propriétaire et l'affréteur du cargo " KARL " en escale prolongée à Brest. Ces gens là donnent une mauvaise image des activités maritimes.

Les motifs sociaux pour détenir le " KARL " par du Centre de Sécurité des Navires (SCN) satisfont l'association MOR GLAZ qui tient à féliciter les agents du CSN de Brest pour cette détention.

Le cargo " KARL " sous pavillon " Saint Kitts et Névis " un pavillon de complaisance dans toute ses " ces " " splendeurs " il suffit de lire le paragraphe ci-dessous.

Propriétaire (plutôt qu'armateur) : Christer Lindgren de nationalité Suédoise, gestionnaire Marineserv, société de classification: International Register of Shipping, assurance severnaya kasna (Russe).

L'affréteur: blue water shippingnavire aurait peut-être dû avant d'affréter ce navire s'inquiéter, vérifier les conditions sociales des marins mais aussi la qualité de ce navire... désarmé durant deux ans en Norvège.

Avant son départ du Danemark " KARL " aurait dû être détenu par manque de certificat MLC !!! Le Danemark qui avait pourtant été le premier pays à détenir un navire sur le motif du non respect de la MLC... à l'époque un coup de ou une réelle volonté de ne vouloir rien laisser passer. L'association MOR GLAZ a en partie la réponse.

En ce moment sur le port de Brest, la seule inquiétude des responsables du port doit être l'appareillage rapide de ce navire. Pour l'association MOR GLAZ, ce navire doit appareiller mais pour cela, il doit remplir toutes les conditions sociales et de sécurité.

Un navire qui n'est pas de qualité suffisante pour un pays du nord, ne peut, ne doit pas l'être pour un pays de sud. Aucune tolérance, ni complaisance ne peut, ne doit être appliquée pour ceux qui ne respectent pas les critères sociaux pour les marins, ces derniers seraient-ils du Honduras, du Guatemala, de Roumanie ou d'ailleurs….