Association de citoyens qui défendent l'environnement maritime

 

 

Landerneau le 26 août 2015

LETTRE OUVERTE à Madame Ségolène ROYAL

Objet : énième pollution dans le port de Brest

 

Madame la Ministre, Madame Ségolène ROYAL,

L'association MOR GLAZ que vous connaissez, souhaite par cette lettre ouverte attirer votre attention et plus largement, le fait que les 71% de la surface de la planète est la mer et 97% des réserves d'eau doivent être protégées partout. Il n'existe pas de pollution minime en mer ou pire encore dans un port.

Madame la Ministre de l'Ecologie et de l'Environnement, aux alentours du 17 août 2015 dans le port de Brest il y a eu une pollution, les autorités portuaires, Chambre de Commerce et d'Industrie (CCI) ainsi que certains membres du microcosme brestois se sont tus, sauf que !

L'association MOR GLAZ par ce courrier (et la pièce jointe) aimerait que vous puissiez faire diligenter une enquête sur cette pollution qui n'est pas banale malgré les déclarations officielles. Pour l'association MOR GLAZ, toute pollution est dangereuse, et sème un sérieux doute lorsque les autorités se taisent et cachent cette pollution aux citoyens.

Madame la Ministre, l'enquête terminée (car nous insistons qu'il y a eu cachotterie sur cette pollution) l'association MOR GLAZ souhaite que l'application des textes en vigueurs envers les pollueurs soient appliqués, comme ils le sont contre les capitaines de navire pollueurs et tous ceux qui ne respectent pas les normes environnementales que vous êtes sensée défendre, et que vous défendez publiquement.

Madame, lorsque l'on défend l'environnement, la communication ou la politique politicienne ne suffit pas il faut agir. Madame, en tant que Ministre de l'environnement et en cette période de " chasse " à toute pollution et pollueur, vous ne devez, ni ne pouvez laisser passer ce manquement grave au respect des règles environnementales.

Madame la Ministre, peu importe qui pollue, la tolérance doit-être de zéro, et plus encore envers ceux qui imposent des règles " des normes " strictes et parfois même zélées aux industriels implantés sur les zones portuaires.

Cette pollution n'est pas la première dans le port de commerce de Brest, des pollutions souvent découvertes et dénoncées par des pêcheurs ou des plaisanciers. Un certain manque de clarté de la part des autorités et des gestionnaires du port de Brest.

L'association MOR GLAZ souhaite connaître rapidement les causes et les responsabilités de chacun dans cette pollution portuaire. Pourquoi les autorités portuaires, la CCI et quelques autres n'ont-elles pas communiqué, pourquoi avoir appliqué certains interdits et pas d'autres ?

Madame la Ministre, nous vous prions de croire en nos respectueuses et sincères salutations.

 

Pour l'association MOR GLAZ,

Le Président Jean-Paul HELLEQUIN