Association de citoyens qui défendent l'environnement maritime

 

 

Landerneau le 24 mars 2015

Le " KARL " toujours à quai à Brest, la victime de cet imbroglio entre " pseudo-professionnels " du transport maritime est, comme souvent, celui qui a confié sa marchandise à des transporteurs, affréteurs et un peu armateur.

Imbroglios judiciaires, sur le port de Brest entre acteurs peu regardant, peu scrupuleux, de certaines règles.

L'association MOR GLAZ, ne demande aucune complaisance ni tolérance, de la part des administrations, ni des autorités portuaires pour le propriétaire et l'affréteur du cargo " KARL " en escale prolongée à Brest. Ces gens là donnent une mauvaise image des activités maritimes.

L'association MOR GLAZ trouve dommage que la victime soit celle qui a fait confiance à l'affréteur, cet affréteur qui n'est pas à son coup d'essai. Il est le scénariste de l'épopée du " ANTIGONE Z " bloqué à Brest depuis plus de 2 ans.

L'association MOR GLAZ a appris le samedi 21 mars, que les autorités s'apprêtaient à laissé partir le " KARL ". Nous croyons savoir que le Commandant et le Chef mécanicien qui sont débarqués il y a quelques jours avaient des arriérés de salaire de plus de 6000 dollars.

Pour l'association MOR GLAZ, la marchandise aurait dû " doit " être transférée sur un autre navire, en bon état avec des marins dont les contrats sociaux seront respectés.

Aucune tolérance, ni complaisance ne peut, ne doit être appliquée " acceptée " pour ceux qui ne respectent pas les critères sociaux pour les marins, ces derniers seraient-ils du Honduras, du Guatemala, de Roumanie ou d'ailleurs….

la commission du bien être des Marins se tiendra mercredi 25 mars à 14H 00 à BREST;