Association de citoyens qui défendent l'environnement maritime

 

Landerneau le 15 octobre 2017

Le jeu de poker menteur prendra fin ce dimanche 15 octobre 2017 à 0h00

pour les Salariés de l'Hôtel Restaurant des Gens de Mer de Boulogne/Mer !

 

Un jeu de poker menteur, mais surtout de menteur, de la part de personnes très averties qui ont su profiter comme trop souvent des faiblesses, de la naïveté de la part de Salariés honnêtes et travailleurs.

Ce dimanche 15 octobre 2017, le temps est ensoleillé sur toute la France, cependant il y a un nuage très sombre qui stagne sur l'Hôtel Restaurant des Gens de Mer, quai Chanzy à Boulogne /Mer. Les 10 Salaries qui y travaillent, recevront les derniers clients ce jour, certains de ces Salariés les recevaient depuis plus de 35 ans. Ces mêmes Salariés vont perdre leur emploi, perdre leur emploi, parce que des situations "UBUESQUES" ont été fabriquées, fabriquées par de beaux parleurs, par des menteurs, voir des manipulateurs, qui au moment de réagir se sont évaporés, dérobés sans penser aux Salariés, et en balayant d'un revers de manche tous leurs dires, promesses et autres élucubrations !

Un " UBUESQUE " et " DRAMATIQUE " feuilleton, qui va abattre une partie du patrimoine maritime et portuaire Français et laisser sur le quai des Salariés. En 2011, l'Etablissement National des Invalides de la Marine (ENIM) décide de se séparer du parc des Hôtels Restaurants des Gens de Mer. Cette décision de la part de l'ENIM était certainement fondée !

Ces Hôtels Restaurants au nombre de 10, étaient gérés, administrés par l'Association de Gestion des Institutions Sociales Maritimes (AGISM) liquidée en juin 2016 après une longue procédure, mais surtout, la conséquence d'une gestion incohérente et obscure de la part des dirigeants de l'AGISM. Mauvaise gestion bien organisée pour profiter à un petit nombre de ses dirigeants et à certains Directeurs amis de quelques établissements.

70 ans au service des Marins, des Armateurs, des Agences Maritimes et des Professionnels portuaires ! 70 ans de bons et loyaux services de la part des Personnels de ces établissements grugés par des dirigeants peu ou pas délicats, il ne s'agit pas cette fois de méchants capitalistes ! Non il s'agit de quelques personnes qui ont profité d'un système bien huilé, bien organisé et qui se sont rendus coupables de dérives graves contre des Salariés !

L'association MOR GLAZ souhaite dénoncer ce qui arrive ce jour à Boulogne/mer, c'est scandaleux, intolérable et intellectuellement minable et injuste.

L'association MOR GLAZ ne peut que déplorer et dénoncer cette situation. Les Salariés qui seront licenciés à Boulogne/Mer doivent être respectés et percevoir tout ce qui leur est dû ! La seule certitude pour les Salariés, est qu'ils seront défendus devant les tribunaux si nécessaire, nous avons cette certitude, ils doivent être respectés " honte à toutes celles et ceux qui se sont moqués d'eux, pour des intérêts personnels "

. Jean-Paul HELLEQUIN Président de l'Association MOR GLAZ