Association de citoyens qui défendent l'environnement maritime

 
- Accueil -

Le Sénateur Alphonse Arzel

et

la Députée Margueritte LAMOUR

lors de l'Assemblée Générale de l'Association MOR GLAZ

le 9 décembre 2006

intervention du président

Bonjour à toutes et à tous, au nom des membres du bureau je vous remercie de votre présence, j'espère que notre assemblée générale sera à la fois riche en débats et constructive.

Présentation du bureau :

Jean-Paul Hellequin président

Christian Bucher vice-président, l'un des fondateurs de l'association

François Pellennec secrétaire

Allain Page trésorier

Danielle Hellequin trésorière adjointe et webmaster

 

Je tiens à remercier monsieur le Maire de la ville de Brest et tout particulièrement les responsables de la mairie de quartier de Bellevue qui nous ont permis de tenir notre assemblée générale dans cette salle. Nous allons faire en sorte que notre assemblée générale soit conviviale, constructive et pas seulement revendicative ou idéologique. Plusieurs personnalités se sont excusées de leurs absences parmi celles-ci, messieurs Guy Guermeur, Jean-Yves Le Drian , Pierre Maille, Gilbert Le Bris, Laurent Mérer, Christian Quillivic Directeur Général de la société " Les Abeilles International " les directeurs du " CEPPOL " et du CEDRE, le secrétaire Général à la Mer, le président de la CCI de Brest et le Président de Bourbon monsieur Jacques de Chateauvieux qui m'a écrit un mot, cela montre une sympathie pour l'association MOR GLAZ….. Je tiens à remercier le sénateur Alphonse Arzel qui représente ici le syndicat " VIGIPOL " et madame Jacqueline Héré adjointe au maire de la ville de Brest, représentant ce dernier. Je tiens en tant que président de l'association à remercier le bureau et tous nos adhérents qui savent se rendre disponibles malgré leurs activités professionnelles et autres occupations…….

L'association MOR GLAZ est une association de citoyens qui a la particularité de savoir réunir des citoyens de tous les horizons autour de causes et de sujets aussi importants et sensibles que : les marins, les activités maritimes, l'environnement et les problèmes de société proches du transport maritime international. Ceci fait la force et la particularité de notre association, l'une des seules de ce type en Europe.

Nous comptons parmi nos adhérents : des Suisses, des Belges, des Canadiens et des Suédois.

NOS OBJECTIFS ET NOS PARTICULARITES : dénoncer certes toutes les dérives du transport maritime mais en y apportant des solutions durables pour le mieux être des marins du monde, pour la sécurité maritime et pour l'environnement. Parmi nos priorités :

1) LES CHANTIERS DE DECONSTRUCTION DES NAVIRES CIVILS ET MILITAIRES : Pour nous, les navires civils et militaires doivent être déconstruits dans des chantiers respectant les hommes, l'environnement et les règles élémentaires de sécurité et de santé. · Nos pays Européens doivent se donner les moyens…..tous les moyens pour détruire les déchets qu'ils fabriquent. Cela fera l'objet d'un débat lors de la deuxième partie de notre assemblée générale

2) NOTRE OPPOSITION AU RIF (Registre International Français) est toujours d'actualité :

· Si un quota de marin français n'y trouve pas toute sa place

· Si les marins étrangers n'ont pas un véritable statut social clairement défini

· Si la sécurité maritime à haut niveau n'est pas un véritable engagement de la part des armateurs et des décideurs.

· Rappelons que le RIF n'est pas un pavillon de complaisance puisque l'armateur et le navire ont le même pavillon. Souhaitons que ce nouveau registre se développe si les normes sociales sont respectées et les sociétés de Manning bien encadrées.

3) NOTRE SOUTIEN AUX EQUIPAGES DE TOUTES NATIONALITES : Qui rencontreraient des difficultés sociales, comme cela s'est produit en septembre 2006 à Concarneau.

4) NOUS SOUTENONS TOUJOURS ET PLUS QUE JAMAIS LE DEVELOPPEMENT DU CABOTAGE ET DES AUTOROUTES DE LA MER : Essayons ensemble de comprendre pourquoi le port de Brest ne se développe pas ou avec beaucoup de difficultés alors que 54 000 navires, transportant au total plus de 142 000 000 de tonnes de marchandises passent annuellement au large de la Bretagne. Souvent ces marchandises et autres produits nous reviennent par la route……chaque jour plus de 9000 camions franchissent les frontières Belge et Espagnole pour ne citer que celles là. Le transport maritime doit être l'un des moyens de transport très surveillé et l'un des mieux encadré.

Rappelons que 90% des échanges commerciaux s'effectuent par la mer.

En 2005 plus de 7 milliards de tonnes de marchandises y ont transité. · En 30 ans, le transport maritime a augmenté en volume de plus de 500% ….dans le même temps son coût a baissé de plus de 50%.

· Durant les prochaines années, la progression annuelle en volume sera au minimum de 8% le port de Marseille a connu en 2006 une progression de 14% de son trafic toutes marchandises confondues.

· En 2005 le volume des marchandises transportées par conteneurs a progressé de 12%. · En mer baltique, le transport pétrolier augmente de 100% par an depuis 2 ans et cette progression est prévue jusqu 'en 2008/2010. Ne soyons pas dupes, les vieux navires ont repris la mer pour satisfaire les besoins croissants des échanges mondiaux. Nous devons donc être encore plus attentifs afin que ces vieux navires soient plus et mieux contrôlés. · Les contrôles des navires dans les ports doivent être plus rigoureux, · La réglementation au sein de l'Union Européenne doit être uniformisée et mise en application, · En cas d'accident maritime causant des dommages aux marins, aux populations du littoral et à l'environnement, les armateurs, affréteurs, assureurs et l'Etat du pavillon doivent être responsabilisés ainsi que les sociétés de classification.

5) NOS ACTIONS CONTRE LES POLLUEURS DANS LES TRIBUNAUX ONT PAYE AU SENS LE PLUS NOBLE DU TERME : cependant,essayons de comprendre pourquoi…..certains capitaines de navires continuent de polluer y compris dans des régions très surveillées comme la nôre. Ne soyons pas aveugles, les pollutions s'effectuent ailleurs.Demandons que la loi sur la traçabilité de tous les déchets de tous les navires soit appliquée. Les marées noires ne représentent que 2 à 3% des pollutions marines " accidentelles ". Selon les sources:

6 à 8 millions de tonnes de déchets d'hydrocarbure sont rejetés à la mer chaque année.

60 000 à 100 000 conteneurs sont perdus en mer chaque année. Ces chiffres donnent le mal de mer, et les pollutions invisibles qu'en est il réellement.

En 2006 notre association a su attirer vers elle de nouveaux adhérents (puisque nous sommes passés de 48 adhérents en 2005 à 90 au 1 décembre 2006) je souhaiterais personnellement plus de soutien de la part de ces nouveaux adhérents. Je souhaiterais aussi un nombre plus important de femmes au bureau. Je souhaiterais aussi que plus de jeunes s'investissent et qu'ils apportent des idées nouvelles. En 2005 l'association a mené 28 actions significatives. En 2006 l'association en a mené 32 et l'année n'est pas finie Les moments forts en 2005/2006 auront été :

  1. Les travaux et débats effectués avec la Maison Pour Tous du Guelmeur ,
  2. L'action menée lors de l'arrivée du " CLEMENCEAU " à Brest,
  3. L'action menée sur l'Elorn pour une eau pure " qu'elle soit douce ou salée préservons l'eau "
  4. Le soutien apporté à une classe du collège de Kerhallet avant leur voyage en Suéde
  5. Le soutien apporté au conseil municipal des enfants et des adolescents de Villedieu-les-Poêles durant deux ans, afin que ces enfants découvrent l'environnement marin et qu'ils soient aussi conscients des dérives qui peuvent parfois exister dans cette activité qui est l'une des premières activités au monde. Le voyage à Brest de ces petits élus les 30 et 31 octobre 2006 aura été pour moi et pour eux un moment très fort, et notamment leur rencontre avec Alphonse Arzel
  6. La présence à Douarnenez 2006 et au Forum de l'algue à Lanildut, aura permis à l'association MOR GLAZ d'aller à la rencontre des citoyens.

Ces opérations sont à renouveler chaque fois que nous seront sollicités, préparons dés aujourd'hui Brest 2008.

Nos investissements et nos présences sur le terrain doivent être encore plus grands, nous devons être partout où des dérives s'instaurent à l'encontre des marins et de l'environnement…..

Nous devons affirmer notre présence et notre militantisme mais aussi notre détermination face à ce qui nous paraît injuste et en marge de certaines règles sociales, environnementales et morales.

Notre position et nos multiples actions sur le démantèlement des vieux navires civils et militaires pèsent vraisemblablement dans les décisions qui seront prises par les pouvoirs publics.

Notre association a été l'une des premières à être reçue par les services du Premier ministre sur ce sujet, la commission d'enquête parlementaire menée par la députée madame Marguerite Lamour (que nous remercions de sa présence aujourd'hui) prendra en compte notre analyse car elle est juste et pas utopique. Lors de notre entretien nous avons essayé d'associer le social, l'environnemental et l'économique.

La table ronde que nous avions organisée sur ce sujet au mois d'avril 2006 a rencontré un vif succès ainsi que le débat organisé par l'Association de la Presse Etrangère à Paris, débat qui s'est fait sous notre impulsion et qui avait attiré de nombreux spécialistes.

L'association MOR GLAZ est sollicitée partout où les sujets sur la sécurité maritime et sur les marins sont évoqués. Pour être partout il nous faut plus de moyens, il nous faut plus de trésorerie, pour cela il va falloir demander des subventions, mais aussi accroître notre propre budget en augmentant nos adhérents. Je propose à l'assemblée générale de maintenir la cotisation annuelle à 10€, mais que chaque adhérent parraine une ou un adhérent cela nous permettra de mieux et de plus fonctionner tout en restant libre et indépendant.

Enfin depuis la dernière assemblée générale nous avons pour des raisons pratiques changé l'adresse postale de l'association MOR GLAZ quelqu'un y voit-il une objection......le bilan de la trésorerie va vous êtes présenté par le trésorier monsieur Allain Page-Douglas

Bonne assemblée, je vous remercie de votre attention.